Home > Inspirez-vous > Les 8 plus célèbres œuvres d’art florales
Les 8 plus célèbres œuvres d'art florales
Inspirez-vous 30 Mai 2022

Les 8 plus célèbres œuvres d'art florales

Kamatsu Shiro, Flowers of All Seasons, Gravures sur bois, 1960s © Japan Objects
Kamatsu Shiro, Flowers of All Seasons, Gravures sur bois, 1960s © Japan Objects

Symbole de fertilité, de rajeunissement et de reproduction, les fleurs occupent le devant de la scène artistique depuis la nuit des temps. Des premiers dessins rupestres aux scènes bibliques interprétant l’Eden comme un paradis naturel, la flore et la faune ont toujours été représentées dans l’art. Au fil des siècles, les artistes ont exploré le riche symbolisme des fleurs, se servant des significations changeantes des roses, des iris, des tulipes, des œillets et beaucoup d’autres. Ainsi, leur importance dans le canon artistique occidental ne peut être sous-estimée. D’ailleurs, certaines des peintures les plus connues au monde représentent des fleurs, comme les Tournesols de Van Gogh ou les Nymphéas de Monet. Découvrons ensemble les 8 plus célèbres œuvres d’art florales.

Selon le contexte, une seule fleur peut avoir une multitude de significations. Cela va de la fertilité au vieillissement, de la pureté à la sensualité, de l’amour à la souffrance. Outre leur richesse symbolique, les fleurs ont inspiré les artistes grâce à leurs diverses palettes de couleurs.

Tels des abeilles attirées par le pollen d’une fleur, les artistes se sont laissés séduire par les multiples possibilités offertes par l’art botanique. La beauté universelle d’une fleur provient sans aucun doute de ses couleurs harmonieuses, de ses courbes douces et de ses formes symétriques. Des représentations de l’âge d’or hollandais aux sculptures florales modernes, nous avons sélectionné ici les 8 œuvres d’art florales que vous devriez connaître. Ce tour d’horizon vous présente également les points forts et l’attrait pour la botanique des artistes occidentaux, qui ont utilisé les fleurs à la fois comme sujet et comme matériau.

1. L’âge d’or des bulbes néerlandais

Ambrosius Bosschaert, Flowers in a glass vase, 1614 © National Portrait Museum
Ambrosius Bosschaert l’aîné, Flowers in a glass vase, 1614 © National Portrait Museum

Lorsque l’on pense aux célèbres œuvres d’art florales, le maître néerlandais de la nature morte Ambrosius Bosschaert l’aîné vient à l’esprit. Bosschaert (1573 – 1621) a commencé à peindre pendant l’âge d’or néerlandais. Il s’agit d’une période des Pays-Bas qui court approximativement tout au long du 17ème siècle. Le commerce, la science, l’armée et l’art néerlandais étaient alors parmi les plus réputés au monde.

Bosschaert a été l’un des premiers artistes à se consacrer à la peinture de nature morte. Il inaugure la tradition consistant à peindre des bouquets détaillés de tulipes et de roses. Si l’artiste s’est concentré sur la précision scientifique, ses fleurs ont toujours une signification symbolique et religieuse. Grâce au marché de l’art néerlandais du 17ème siècle, en plein essor, il connaît un grand succès. Intéressant à noter, l’artiste variait rarement ses compositions. On retrouve trois motifs récurrents : des fleurs dans un vase, sur une table ou sur un rebord de fenêtre.

2. Les illustrations botaniques florissantes

Maria Sibylla Merian (1647-1717), Metamorphosis Insectorum Surinamensium, 1705 © Christie's
Maria Sibylla Merian (1647-1717), Metamorphosis Insectorum Surinamensium, 1705 © Christie’s

L’illustration botanique remonte au 1er siècle avant Jésus-Christ. Elle débute lorsque le médecin grec Krateus décide de représenter des plantes médicinales avec une précision scientifique. Cette pratique se poursuit ensuite à l’époque médiévale et à la Renaissance, avant d’atteindre son apogée entre 1750 et 1850. On considère ces années comme l’âge d’or de l’illustration botanique. Cette période a vu des explorateurs comme Sir Joseph Banks et Pierre Joseph Redouté parcourir le monde pour répertorier tous les types de fleurs. Dans le même temps, les progrès de la gravure ont permis d’étudier et de rapporter chez soi les nouvelles découvertes.

Les illustrateurs botaniques ont représenté une version idéale de chaque plante, effaçant le moindre trou de feuille ou pli de pétale. Pensez par exemple à la fameuse rose que l’on voit dans le conte de fées de La Belle et la Bête ! Pour ce faire, ils étudiaient exemple après exemple la même espèce florale, avant de combiner leurs résultats en un seul dessin archétypal et idéalisé. Ensuite, ils disséquaient les fleurs, exposant au microscope leurs réseaux internes de pétales, de pistils et d’étamines. Ces explorations ont fortement inspiré l’art et la science. D’ailleurs, on attribue à l’illustrateur botanique Franz Bauer la première description d’un noyau cellulaire dans son étude des orchidées de 1802.

3. La documentation scientifique par cyanotype

Anna Atkin, Cyanotype de 'Cystoseira granulata' © Collection Science Museum Group
Anna Atkin, Cyanotype de ‘Cystoseira granulata‘ © Collection Science Museum Group

Anna Atkins était une botaniste et une photographe anglaise. On la considère comme la première personne à avoir publié un livre illustré par des images photographiques. Atkins a adopté le procédé du cyanotype, qui produit un tirage bleu. En moins d’un an, elle a appliqué ce procédé aux algues et à d’autres plantes et fleurs en réalisant des photogrammes. En utilisant une méthode d’impression par contact, elle « plaçait l’original non monté de l’algue séchée directement sur le papier cyanotype ».

Cette image de l’algue Cystoseira granulata vient de l’ouvrage Photographs of British Algae : Cyanotype Impressions (1843-1853). Ce livre, dont la préparation et la publication ont pris dix ans à Atkins, est consacré à ce qu’elle décrit comme les « fleurs de la mer ».

4. Les champs de fraises sur textile de William Morris

William Morris, Strawberry Thief, 1883 © V&A Collection
William Morris, Strawberry Thief, 1883 © V&A Collection

William Morris (1834-1896) était un designer textile anglais. Il a largement contribué à la renaissance des arts textiles traditionnels britanniques au cours d’une période connue sous le nom du mouvement « Arts & Crafts ». Ses célèbres motifs floraux s’inspirent des formes naturelles. Sur ses quelque 600 dessins, presque tous présentent des fleurs, des feuilles, des arbres ou des plantes. Le Strawberry Thief est peut-être sa gravure la plus célèbre et la figure de proue du mouvement « Arts & Crafts ». Ce mouvement et l’œuvre de William Morris continuent d’avoir un héritage durable dans le monde d’aujourd’hui, notamment dans le domaine de la mode et du design. Ce motif illustre parfaitement le goût de Morris pour les motifs répétés, la symétrie et les teintes douces.

5. Les célèbres fleurs de Georgia O’Keeffe

Georgia O'Keeffe, Hibiscus with Plumeria, 1939 © Wikipeadia
Georgia O’Keeffe, Hibiscus with Plumeria, 1939 © Wikipeadia

L’artiste Georgia O’Keeffe s’est inspirée de son environnement naturel pour créer des séries de tableaux consacrés à une fleur spécifique. On dit de cette jardinière passionnée qu’elle s’est intéressée principalement aux couleurs brillantes. Elle est fascinée par les pétales ondulants des fleurs lorsqu’elle visite le lac George, dans l’État de New York, en 1918. Ses célèbres peintures de fleurs commencent par des représentations à l’aquarelle. Ensuite, O’Keeffe se concentre sur des images abstraites en gros plan à l’huile. Ces tableaux sont le parfait reflet du style moderniste de l’artiste. Souvent décrites comme érotiques, les célèbres peintures de fleurs d’O’Keeffe expérimentent avec la couleur et la texture. Elle utilise des nuances de rouge, de jaune et d’orange pour magnifier les textures, les lignes sinueuses et les formes pulpeuses des hibiscus. Les œuvres de fleurs de l’artiste ont également inspiré de nombreux artistes contemporains.

6. Les fleurs pop d’Andy Warhol

Andy Warhol, Flowers, 1964 © Phillips Collection
Andy Warhol, Flowers, 1964 © Phillips Collection

La série d’Andy Warhol, Flowers, se compose de dix sérigraphies. Cette série repose sur des photographies prises par Patricia Caulfield. Warhol s’approprie les photographies en les aplatissant, en les recadrant et en ajoutant des couleurs vives et contrastées. Cette impression, créée en 1964, est le résultat de l’utilisation d’acrylique et d’encre sérigraphique sur du lin.

7. Les fleurs en technicolor de Takashi Murakami

Takashi Murakami, Field of Smiling Flowers, 2010 © Artsper
Takashi Murakami, Field of Smiling Flowers, 2010 © Artsper

Cette liste d’œuvres d’art célèbres ne serait pas complète sans la version de l’artiste phare du 21ème siècle, Takashi Murakami. Artiste japonais, Murakami est surtout connu pour son motif floral inspiré par les emojis, ses mélanges de fleurs et de personnages de dessin animé, ressemblant à des visages, qu’il appelle Smiling Flowers.

L’art de Murakami englobe un large éventail de médias et est généralement décrit comme « superplat ». Il a été remarqué pour son utilisation de la couleur, l’incorporation de motifs issus de la culture traditionnelle et populaire japonaise, ses surfaces plates et brillantes ainsi que son style qui peut être décrit à la fois comme « mignon », « psychédélique » ou « satirique ». Parmi ses motifs récurrents les plus connus on retrouve les fameuses fleurs souriantes, Mr. DOB, les champignons, les crânes, l’iconographie bouddhiste et les références sexuelles de la culture otaku. En outre, les fleurs de Takashi ont rejoint la métaverse lors de la sortie du NFT « Murakami.Flowers » en 2020.

8. L’œuvre d’art vivante : le chiot de Jeff Koons

Jeff Koons, Puppy, 1992 © Guggenheim Bilbao Collection
Jeff Koons, Puppy, 1992 © Guggenheim Bilbao Collection

Puppy est une sculpture à grande échelle de l’artiste Jeff Koons et monte actuellement la garde au musée Guggenheim Bilbao. L’artiste provocateur est connu pour tester les frontières entre la culture populaire et la scène artistique élitiste. Cette pièce utilise la modélisation par ordinateur pour créer une œuvre qui fait référence à la conception de jardins européens formels du 18ème siècle. Cette juxtaposition du nouveau et de l’ancien, de la grandeur de l’échelle et de la simplicité du sujet est ce que Koons fait de mieux dans son approche humoristique de l’art moderne. Utilisant des fleurs comme décoration, Koons tapisse un West Highland terrier géant de plantes grimpantes. L’effet recherché est la création d’un chiot à la fois monstrueux et mignon.

Voici nos huit célèbres œuvres d’art florales préférées ! Vous vous sentez inspiré.e par tout cet art floral ? Pourquoi ne pas découvrir d’autres artistes sur Artsper qui ont magnifié la flore dans leurs œuvres ?