11 choses à savoir sur Claude Monet

Claude Monet, la Liseuse
Claude Monet, La Liseuse, 1872

Aujourd’hui, il est rare de croiser une personne insensible à la peinture de Claude Monet ! Maître incontesté de l’impressionnisme, il a dicté les nouvelles règles de la pratique artistique et l’a révolutionnée à jamais… Mais connaissez-vous réellement ce peintre majeur ? Voici donc 11 choses à savoir sur Claude Monet !

#1 Il avait un sacré caractère

Claude Monet
Claude Monet photographié par Nadar

Claude Monet est bien connu pour sa peinture, ses nymphéas, sa grande barbe, son jardin japonais à Giverny, mais aussi pour son caractère de cochon… Il n’était d’ailleurs pas forcément très apprécié à Giverny, ne vivait que pour la peinture, et s’entourait de personnages aussi difficiles à fréquenter que lui comme Georges Clemenceau ou Auguste Rodin par exemple… Il était connu pour être très égoïste !

#2 Il était turbulent étant enfant, mais dessinait déjà

Claude Monet
Caricature par Claude Monet

Déjà enfant, Claude Monet dessinait des caricatures sur ses cahiers, au grand dam de son père (et oui, même les génies sont inattentifs à l’école, voilà de quoi vous rassurer) ! C’était un enfant turbulent mais qui a tout de même attiré l’attention du peintre Eugène Boudin à Sainte-Adresse, qui l’emmène peindre en plein air au bord de la mer et lui transmet son coup de pinceau. Il dira de lui : « Eugène Boudin, c’est le seul homme que je connaisse qui caresse les nuages comme on caresse l’épaule de sa maîtresse ».

#3 Il voulait devenir portraitiste

Claude Monet
Claude Monet, La femme en robe verte

Claude Monet a souvent représenté sa compagne Camille, et a notamment fait ce célèbre portrait (visible ci-dessus) qui aura beaucoup de succès au salon de 1866 à Paris. Il envisage alors de devenir portraitiste. C’est en représentant les femmes dans les jardins qu’il découvre son amour pour la nature, la lumière, l’instabilité et la fragilité du paysage et des couleurs.

#4 Comme beaucoup d’artistes, il était fauché une grande partie de sa vie

Claude Monet
Claude Monet, Terrasse sur le bord de mer à Sainte Adresse, 1867

Claude Monet ne rompt pas les clichés de l’artiste maudit ! La peinture ne lui permet de vivre convenablement. Il emprunte de l’argent à ses amis mais sera contraint de revenir vivre auprès de ses parents et donc de vivre séparé de sa charmante épouse Camille afin de survivre. Son père lui donne peu d’argent, mais c’est sa tante qui subviendra en plus grande partie à ses besoins. Plus tard, en 1876, le couple Camille et Claude Monet se rapproche d’un couple de collectionneurs, Ernest et Alice Hoschedé. Ils s’installeront même ensemble, tous les quatre !  Bien heureusement, il fait la rencontre du  grand marchand d’art Paul Durand-Ruel en 1870 à Londres qui le soutiendra professionnellement toute sa vie.

#5 Il était obsédé par la lumière et par l’eau

Claude Monet
Claude Monet, La bateau-atelier, 1876

Claude Monet est finalement émerveillé par la lumière, par les reflets chatoyants dans l’eau, par son scintillement, par les rayons de soleil qui transpercent le feuillage des arbres. Il installera même son atelier sur un bateau afin de découvrir plusieurs points de vue et d’être au plus proche des flots hypnotiques…

#6 Il représente plusieurs fois le même objet

Claude Monet
Les multiples représentations du Parlement à Londres par Claude Monet

L’intérêt principal de la peinture de Monet et dans la subjectivité, le regard qu’il porte sur les éléments. Et ce regard, pour le plus grand bonheur de nos yeux, n’est pas invariable. Il fluctue au gré des saisons, des lumières, des heures… C’est pour cette raison que Claude Monet s’évertuait à représenter un sujet plusieurs fois, selon lui, l’objet naît avec la lumière. Il y a donc eu la série des trains, de Londres et notamment du Parlement, les nymphéas, les meules, la mer, la neige, et bien d’autres…

#7 Ses relations amoureuses sont… compliquées !

Claude et Alice Monet
Claude et Alice Monet sur la Place Saint-Marc à Venise

Accrochez-vous car les relations intimes de Claude Monet ne sont pas si simples à suivre ! Claude Monet rencontre d’abord Camille, qui devient sa femme et met au monde Jean Monet et Michel Monet. Il entretien dans les années 70 une liaison avec Alice Hoschedé, la femme d’Ernest Hoschedé, couple de collectionneurs avec qui le peintre et sa femme Camille s’installeront même. Au décès de Camille Monet et d’Ernest Hoschedé, Claude Monet et Alice se marient. Ils élèvent alors les deux fils de Claude Monet, et les six enfant d’Alice, dont le dernier, Jean-Pierre, serait éventuellement de Claude Monet. Son fils Jean épouse de son côté Blanche Hoschedé, la fille d’Ernest et Alice Hoschedé.

En 1926, à la fin de sa vie, Claude Monet aurait alors entretenu une relation avec Blanche Hoschedé, à la mort d’Alice et de son fils Jean qui était marié avec Blanche.

#8 Il représente très souvent les membres de sa famille

Claude Monet
Claude Monet, La promenade,1875

Les toiles de Claude Monet font très souvent intervenir des personnages de sa famille. Ses parents, sa femme Camille, son fils Jean, mais aussi Alice et ses filles… Il va même jusqu’à représenter plusieurs personnages sur une même toile en faisant « jouer le rôle » de chaque personnage à sa femme Camille.

#9 Les dernières années avant sa mort sont assez tragiques

Claude Monet
Georges Clemenceau et Claude Monet dans le jardin de Giverny

Alors qu’il est à l’apogée de sa carrière lorsqu’il peint « Les nymphéas », il est atteint de la cataracte qui altère violemment sa vision et sa perception des couleurs. La nature est très cruelle ! Alors que son ami Clemenceau lui répète de se faire opérer, le peintre entêté refuse pendant longtemps puis se fait opérer de l’oeil droit. Il perd également de nombreux proches : son ami Pierre-Auguste Renoir, ses deux femmes, son marchand d’art, son fils Jean… C’est sa belle-fille / bru / maîtresse Blanche qui prend soin de lui.

À sa mort, son bon ami Clemenceau refuse de le voir recouvert d’un drap noir, et le remplace par les rideaux fleuris et colorés…

#10 La peinture, c’est toute sa vie !

Claude Monet
Les Nymphéas, Musée de l’Orangerie, Paris

Claude Monet a clairement dédié sa vie à la peinture ! La politique ne l’intéressait pas et il s’éloignait souvent de sa famille pour peindre. Il a régulièrement confié son amour pour la nature et la peinture dans des lettres envoyées à Camille ou encore à Alice. Après son décès, son fils Michel a hérité de son oeuvre, puis c’est le Musée Marmottan qui récupère son oeuvre après l’accident de voiture fatal de Michel Monet.

#11 Claude Monet a modifié le cours de l’histoire de l’art

Claude Monet atelier
Claude Monet dans son atelier

Le travail de Monet a complètement renouvelé l’histoire de l’art. C’est le démiurge du mouvement impressionniste. Avant lui, les grands peintres peignaient majoritairement en atelier et recherchaient un aboutissement totalement irréaliste dans la peinture en reproduisant les sujets individuellement, comme s’ils s’appuyaient sur des statues. Claude Monet a cherché de son côté à reproduire les lumières, les formes et les couleurs telles que son oeil les percevait. Il faut dire que la pratique a été facilité par deux inventions : celle de la peinture en tube et celle du chevalet, qui facilitent alors la peinture en extérieur. A l’époque pourtant, le tableau de Monet « Impression soleil levant » est moqué par le critique d’art Louis Leroy, qui qualifiera donc les peintres de l’exposition d’impressionnistes, conférant ainsi à ce nouveau mouvement le nom « Impressionnisme ». C’est donc à Claude Monet que nous devons les plus grandes oeuvres du XIXème et du XXème siècle, celles de Pissarro, de Degas ou encore de Manet…

Vous devriez aussi aimer…