9 artistes qui vous feront redécouvrir le dessin

Le Carré Transparent, 2015, Gottfried Honegger

Longtemps cantonné à la préparation de l’œuvre d’art, le dessin est souvent un genre mineur au sein des institutions muséales. Pourtant, la diversité du dessin et sa richesse sont indéniables, surtout à la lumière de la semaine du dessin à Paris. Les foires du dessin présentent chaque année des travaux qui éveillent des sensations bien différentes de celles ressenties à la rencontre d’un tableau ou une photographie. Très vite, la curiosité et le désir se mettent en marche, et le dessin nous semble bien loin d’être un trait sur un papier !

#1  Le plus graphique : Gottfried Honegger

L’artiste ne trace pas la route en aveugle mais avance sur un fil tendu entre abstraction et géométrie et compose son œuvre selon un système minutieux. Le relief et la monochromie sont particulièrement travaillés dans ce langage plastique.

dessin Gottfried Honegger
Gottfried Honegger, 2013

#2  Le plus poétique : Anaïs Charras

Degas rappelait que « Le dessin n’est pas la forme, c’est la manière de voir la forme. » Dessinant au crayon graphite sur papier, Anaïs Charras travaille des formes organiques complexes et dévoile un univers enchanteur.

dessin
Anaïs Charras

#3 Le plus classique : Francine Van Hove

Le travail de Francine Van Hove n’est pas une soumission au modèle, mais une reproduction singulière. À l’origine, il y a l’enregistrement d’un moment réel qui est un excitant perpétuel pour sa réflexion, mais la magie de son coup de pinceau prend le dessus.

artiste dessinateur
Un peu de rouge, 2011, Francine Van Hove

#4 Le plus surréaliste : Otto d’Ambra

Ce qui se dessine est une réalité qui exige beaucoup de patience. Otto D’ambra appose beaucoup d’ironie et des détails singuliers sur des pages de journaux. Le trait a sa propre épaisseur ; il atteste de l’apparition d’un plan imaginaire à la surface duquel une chimère vient s’inscrire. Il fend l’espace.

dessin
The Thinker, 2013, Otto d’Ambra,

#5 Le plus érotique : Petites Luxures

Bien connu de tous sur Instagram sous le pseudonyme Petites Luxures nous dévoile des scènes excessivement érotiques. Cet anonyme nous suggère en quelques traits des séquences tout aussi sensuelles que cocasses. On ne saurait s’en passer !

dessin
Petites Luxures

#6 Le plus minimaliste : Mario Kolaric

La série « Fragments 1 » de l’artiste est autant minimaliste dans la forme que dans le choix des couleurs. Mario Kolaric se laisse quotidiennement emporter par son humeur pour nous révéler des formes et des perspectives pleines d’énergie.

dessin
Fragment 74, 2012, Mario Kolaric

#7 Le plus rafraîchissant : Virginie Barré

Lignes épurées, noir et blanc avec introduction de quelques couleurs simples en aplat, Virginie Barré souffle un vent nouveau sur le dessin, et ça ne nous déplait pas du tout !

dessin
Les vacances d’avril (la piscine), 2016, Virginie Barré

#8 Le plus rock’n’roll : Fabien Verschaere 

Pour Fabien Verschaere, le papier est envahi de motifs et de détails, des personnages, des monstres, des objets, des animaux. Tous s’entremêlent dans des compositions incroyablement dynamiques. Un désordre bien maîtrisé, l’anarchie comme on l’aime !

dessin
Fabien Verschaere

#9 Le plus psychédélique : Mr. Babies

Des planètes holographiques, des panoramas complètement lunaires et des paysages issus de rêves ? Pas de doute, vous êtes bien dans un collage de Mr. Babies !

dessin
Mr. Babies

Vous pourriez aimer :