Une introduction à l’Art déco

introduction à l'art deco maison Leleu musées des années 30
Exposition « La maison Leleu, 50 ans de mobilier et de décoration » au Musée des Années 30

C’est quoi l’Art déco ? L’Art déco est un style artistique, architectural et décoratif du début du XXe siècle. En quelques années à peine, il s’est diffusé à travers le monde, devenant l’emblème du chic international. Prisé dans le monde du voyage, épuré, élégant, parfois ostentatoire, ses motifs et ses formes géométriques se sont imposés partout. Mais l’Art déco demeure difficile à cerner tant ses ramifications sont étendues. Avec Artsper, partons à sa découverte…

C’est quoi l’Art déco ?

Si l’Art déco est si difficile à définir, c’est notamment parce que le terme « Art déco » est une pure invention. Il apparaît dans les années 1960, en référence à l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industries Modernes qui se tint à Paris en 1925.

À ce moment-là, un style moderne triomphe. Presque tous les domaines de la création sont affectés. De l’architecture aux vêtements, en passant par la joaillerie, les bateaux et le mobilier, l’Art déco est omniprésent.

Ce style fait la part belle aux lignes épurées et aux motifs géométriques. Avec son style sobre et ses structures fonctionnelles, on y voit les techniques et l’esprit de la modernité. L’Art déco sait utiliser les matériaux de son temps : le béton, l’acier, le cuivre, et  l’aluminium. Mais il reste raffiné et reflète le luxe. Pour que la fonctionnalité de l’objet ne sacrifie rien à son élégance, les artistes-décorateurs utilisent des matériaux précieux comme l’or, le cristal ou l’ivoire.

C’est quoi l’Art déco ?
Intérieur Art Déco

Naissance de l’Art déco

Le début du XXe siècle, particulièrement au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, est un temps de grands changements. Le monde s’internationalise. Pour la première fois, une partie de la population mondiale partage des lieux, des références et des loisirs communs.

On rejette petit à petit les formes molles de l’Art Nouveau. Les arabesques exagérées de ce style de la fin du XIXe siècle sont qualifiées de « style nouille ». Le public et les commanditaires souhaitent une modernité plus assumée : un luxe plus franc, plus raffiné et plus sobre.

Ainsi, avant les années 1910, quelques réalisations ouvrent la voie à l’Art déco. En Autriche par exemple, les lignes courbes de l’Art nouveau sont rapidement supplantées par des compositions orthogonales et de volumes plus simples, notamment grâce à l’architecte écossais Charles Rennie Mackintosh. Le palais Stoclet de Josef Hoffmann, dont la construction démarre en 1905, introduit à Bruxelles ce style qui est déjà en germe à l’Est de l’Europe. À partir de 1910, de nombreux artistes et décorateurs font évoluer leur style, inspirés par cette rigueur et cette retenue caractéristiques de l’Art Déco.

Naissance de l’Art déco Palais Stoclet,
Palais Stoclet, 1905, conçu par Josef Hoffmann

Un style hétérogène

C’est quoi l’Art déco ? La question demeure difficile. Les applications sont multiples, et parfois se divisent en styles différents. Par exemple, on peut distinguer un Art déco plus porté vers la fonctionnalité, et un autre plus porté vers l’ostentatoire.

D’un côté, l’art déco qui se veut fonctionnel s’adresse à une clientèle de masse. Il flirte avec ce qu’on appelle le modernisme, un courant qui privilégie la fonction de l’objet. C’est à dire que le dessin d’un objet ou d’un bâtiment ne doit pas avoir d’autre but que de servir sa fonction. Le dessin, la forme de l’objet, et son utilité, forment un tout cohérent. Grâce à cela, le mobilier et l’architecture Art déco deviennent plus épurés. Les lignes sont droites. Les volumes sont simples. Il n’y a pas de moulures ou de décorations superflues. Un architecte et designer comme Robert Mallet-Stevens l’incarne à merveille.

Mais d’un autre côté, l’Art déco est aussi un style luxueux, qui s’adresse à une clientèle fortunée. Il n’est pas rare de voir des matériaux précieux, comme l’or ou l’ivoire, incrustés dans les objets Art déco. Des techniques coûteuses comme la laque, le cristal, ou la marqueterie sont également employées. Les couleurs se veulent intenses. Les motifs sont parfois complexes, et requièrent d’habiles compétences. Louis Süe, peintre, architecte et décorateur français en est un parfait exemple.

Un style hétérogène
Louis Süe, Commode, 1918

Le voyage

Mais il y a un lieu où l’Art déco a connu son plus grand succès. C’est dans l’univers du voyage. Et lorsque l’on demande « c’est quoi l’art déco ? », il peut être intéressant de s’intéresser à l’histoire des transports intercontinentaux.

En effet, avant le développement des lignes d’aviation commerciale, les voyages de longue distance s’effectuent principalement en train et… en paquebot. Ces transports deviennent assez rapidement le symbole du luxe et du progrès. Autrement dit, le rêve d’une vie meilleure. Et les compagnies de transport misent sur le faste, et rivalisent de luxe, pour attirer la clientèle fortunée.

Ainsi le paquebot Normandie, mis à l’eau en 1932, est une cathédrale de l’Art Déco. La Compagnie générale transatlantique qui le mit en service demanda à de nombreux grands artistes, sculpteurs et décorateurs, de faire de ce navire le symbole du luxe. Louis Süe, André Mare, et Jean Dunand, pour n’en citer que quelques-uns, en font partie.

On peut également penser au train de l’Orient Express qui faisait la liaison entre Paris, Vienne, Venise et Constantinople. Celui-ci fit intervenir des artistes-décorateurs comme René Prou ou René Lalique dans les années 1920.

L’Art déco et le voyage
Salle à manger du paquebot Le Normandie

Suite et fin de l’Art Déco

Ainsi, à la faveur du voyage et de cette clientèle internationale aisée, l’Art déco se développe aux quatre coins du monde. Des gratte-ciels de New York comme le Chrysler Building (1930) aux capitales coloniales comme Saigon, Shanghaï et Hong Kong,  l’Art déco est l’un des premiers styles véritablement internationaux.

Mais la Seconde Guerre mondiale et les bouleversements socio-économiques du conflit marquent la fin de ce courant. Cependant, dès le lendemain de la guerre, les collectionneurs prirent rapidement conscience de la richesse de l’Art Déco. Des collectionneurs et de grandes personnalités comme Alain Delon, Yves Saint Laurent ou Claude Berri anticipèrent l’intérêt des musées. Et de grands marchands et historiens contribuèrent à donner à l’Art déco ses lettres de noblesse.

Aujourd’hui, l’Art déco est présent dans les plus grands musées et fait partie des styles les plus recherchés du mobilier ancien. Et son influence dans les décorations et le design d’aujourd’hui demeure omniprésente.

Vous devriez aimer…