5 oeuvres d’art contemporain à voir à Londres

Barbican centre pour l'art contemporain, Londres
Extérieur du Barbican centre, Londres

Connue dans le monde entier pour sa vie culturelle bouillonnante, Londres est sans doute la capitale culturelle européennes. Galeries d’art, théâtres, salles de concert, les occasions ne manquent pas d’apprécier l’art dans toutes ses formes lors d’un voyage dans la capitale anglaise. Aujourd’hui ce sont ses musées qu’Artsper vous propose de découvrir, en vous présentant 5 oeuvres d’art contemporain à voir à Londres

1. Mark Rothko à la Tate Modern.

Rothko Room à la Tate Modern, Londres
Rothko room à la Tate Modern

Les tableaux de Rothko exposés dans cette salle étaient à l’origine le fruit d’une commande pour l’hôtel Four Seasons de New York, en 1950. Le peintre américain réalisa ces toiles sombres, bien plus que ces travaux précédents, pour créer une ambiance écrasante et oppressive. En effet, il était notamment inspiré par la bibliothèque Laurentienne de Michel-Ange à Florence. Lorsqu’il prit conscience que ce projet n’était pas le plus adapté à l’ambiance conviviale d’un restaurant, Rothko se retira du projet Four Season. Il décida quelques années plus tard d’offrir cette série à la Tate. Là, les tableaux sont exposés en respectant la vision de l’artiste, dans une salle à la luminosité réduite, et recouvrent presque toute la hauteur des murs. Le visiteur est donc happé par cette salle à la fois presque inquiétante et propice à la méditation.

2. Barbara Hepworth à la Tate Britain.

"Pelagos" de Dame Barbara Hepworth, Tate Britain, Londres
Dame Barbara Hepworth (1946) Pelagos

Barbara Hepworth est peut être la plus connue des sculptrices britanniques. Elle est l’une des figures de proues de la sculpture abstraite de la première moitié du XXème siècle. Pelagos (« mer » en grec) est l’une des oeuvres qui lui furent inspirées par les paysages sauvages de Cornouailles. En effet, après avoir déménagé à St Ives en 1939, son oeuvre fut de plus en plus marquée par cet environnement exceptionnel. Aujourd’hui, la majorité de son travail est exposé dans son ancienne résidence, transformée en musée. Mais si vous ne pouvez pas aller jusqu’en Cornouailles, vous pourrez commencer à la découvrir à la Tate Britain!

3. Dorothea Lange au Victoria & Albert Museum.

Dorothea Lange (vers 1936) Migrant Mother, Victoria and Albert Museum, Londres
Dorothea Lange (vers 1936) Migrant Mother

Migrant mother est sans conteste le cliché le plus connu de la photographe américaine. Plus encore, avec ce portrait de Florence Owen Thompson et de ses enfants, Dorothea Lange mit un visage sur la réalité de la Grande Dépression. La puissance de ce portait a marqué le monde entier. Grâce à lui, Dorothea Lange est aussi devenue une icône de la photographie documentaire, à une époque où les femmes étaient encore rares dans ce métier. Vous pourrez admirez cette oeuvre au V&A.

4. Marcel Duchamp à la Tate Modern.

Marcel Duchamp (1917/1964) Fontaine, Tate Modern Londres
Marcel Duchamp (1917/1964) Fontaine

Fontaine, de Marcel Duchamp, est peut être l’oeuvre la plus controversée du XXème siècle. Elle est aussi le ready-made le plus célèbre de l’artiste. L’oeuvre est en réalité un urinoir en porcelaine inversé, portant l’inscription « R. Mutt » en peinture noire. Lorsque Duchamp présenta cette oeuvre à la première exposition de la Société des artistes indépendants de New York en 1917, elle fut refusée, ce qui le poussa a quitter le bureau. Comme la plupart des oeuvres de Duchamp, l’originale a disparu. En revanche, l’une des quelques reproductions créées sous la direction de Duchamp dans les années 50 est visible à la Tate Modern.

5. Tracey Emin à la Tate Britain.

Tracey Emin (2014) I Could Feel You, Tate Britain, Londres
Tracey Emin (2014) I Could Feel You

Tracey Emin fait partie du groupe des Young British Artists, remarqués pour leur usage de la « tactique du choc » dans les années 1990. Depuis 2007, elle est membre de la Royal Academy of Arts. Elle utilise toute sorte de media pour son oeuvre, de la photographie à la broderie, en passant par le dessin, la sculpture ou la peinture. La plupart de ses oeuvres ont un aspect intime et confessionnel, et Emin explore son expérience personnelle dans des oeuvres parfois provocantes, parfois touchantes, qui pousse toujours à la réflection. I could feel you, ainsi que d’autres dessins de la série dont elle est issue, peuvent être observés à la Tate Britain à Londres.

Vous devriez aimer: