L’histoire du meuble en tant qu’art

L'histoire du meuble
La salle de « Mae West » au musée Dalí Theatre, à Figueras

Depuis aussi longtemps que les meubles sont un élément essentiel de la vie humaine, ils apportent beauté et confort dans nos maisons. Ces équipements sont créés dans le but même de rendre notre environnement plus adapté au travail ou à la vie courante. Si les historiens jugent que les meubles font partie de la société humaine dès 3100 avant J.-C, au fil du temps, on a accordé moins d’importance à leur utilisation pratique qu’à leur aspect décoratif. Et de nombreux artistes se sont également essayés à cet artisanat particulier ! Artsper vous invite à découvrir leurs créations et à explorer l’histoire du meuble…

1. Dès l’Antiquité…

L'histoire du meuble en Égypte antique
Un lit datant de l’Égypte antique © Pinterest

Dès l’Antiquité, le mobilier a joué un rôle important, tant sur le plan fonctionnel que décoratif. On retrouve plein d’exemples à l’époque de l’Égypte ancienne. D’ailleurs, les historiens considèrent le mobilier égyptien comme très sophistiqué pour son époque. La différence était significative entre le mobilier de la population moyenne et celui des plus aisés. La partie la plus riche de la société possédait des meubles extrêmement précieux et ornés, comme en témoignent les reliques retrouvées dans les tombes. Ces meubles, minutieusement décorés de peintures et d’incrustations, étaient fabriqués dans des matériaux tels que le bois et l’ivoire. Les lits et les pieds de chaises, par exemple, présentaient des sculptures complexes et des détails comme des pattes. Les animaux étaient un élément important du design, en raison de leur signification symbolique. C’est pourquoi ils sont donc très présents dans les éléments décoratifs des meubles.

2. … jusqu’au Moyen-Âge

L'histoire du meuble au moyen âge
Des coffres médiévaux au Musée d’Histoire du Valais © Saint Thomasguild

C’est au début de la période moderne que le mobilier a commencé à se développer selon les caractéristiques que nous lui connaissons aujourd’hui. Les meubles médiévaux les plus importants étaient les meubles de rangement et les coffres. La plupart d’entre eux étaient fabriqués en chêne, un matériau durable et accessible. Les premiers coffres étaient réalisés à partir de troncs d’arbres creux marqués au fer, d’où l’origine du mot « tronc ». Les gens les décoraient d’incrustations de style gothique et roman, à l’image des architectures des églises de cette époque. Les principaux éléments de décoration s’appuyaient sur des textiles, qui étaient drapés sur les meubles ou sur les murs. Ils apportaient de la couleur et de la lumière aux maisons, ainsi qu’une protection supplémentaire contre le froid.

3. La période gothique victorienne

L'histoire du meuble en ère victorienne
Des meubles anciens dans un salon au Grove Museum à Ramsey, Isle of Man

Dans l’ère victorienne de l’histoire du meuble, on constate un renouveau du mobilier de style gothique. Les meubles de cette période comportaient d’importantes améliorations par rapport aux siècles précédents. Ils étaient conçus pour durer plus longtemps en utilisant différents types de bois dur. Ils étaient également beaucoup plus décoratifs, avec des ornements et des sculptures élaborées. Vous verrez souvent des meubles gothiques décorés de feuillages et de motifs complexes, tels que des gargouilles, des arcs-boutants et des formes quadrilobées et trilobées.

4. Quand l’histoire du meuble rencontre l’art

De nombreux artistes du XXème siècle ont expérimenté le mobilier dans le cadre de leur production artistique. Alliant l’aspect pratique à leur style caractéristique, il est intéressant de voir la fusion de l’art et du design de mobilier dans chacune de ces créations.

L'histoire du meuble : Dalí a crée le fauteuil de Leda
Le fauteuil de Leda Armchair (1935) © Sotheby’s

Dalí est sans conteste l’un des artistes les plus célèbres de son époque. Au cours de sa carrière, l’artiste surréaliste a produit un nombre impressionnant de gravures, peintures et sculptures. Mais saviez-vous qu’il avait également réalisé des meubles ? Certains, comme le canapé Mae West Lips, sont devenus extrêmement populaires et ont été recréés par de nombreux fabricants de meubles grand public. D’autres objets, tels que Leda Armchair et Leda Coffee Table évoquent des membres tordus et langoureux, caractéristiques du style de l’artiste. Leur forme fluide et expressive contraste directement avec leur côté massif, les rendant presque inamovibles. Qui a dit que l’extravagance ne pouvait pas rimer avec l’utilité ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur Dalí et son art, consultez notre article sur les 10 choses à savoir sur Salvador Dalí.

5. Le pop art et l’expressionnisme abstrait

l'histoire du meuble : une œuvre de Lichenstein
White Burshtroke de Roy Lichenstein (1965) / Le Brushstroke Chair and Ottoman (1985) © Antique and the Arts

Roy Lichtenstein rejoint également la liste des artistes les plus influents du XXème siècle qui ont allié l’art et le design. Célèbre pour sa contribution au mouvement pop art, l’artiste a transformé des peintures bidimensionnelles en objets tridimensionnels. Lichtenstein a notamment créé la banc Brushstroke Chair and Ottoman, qui s’inspire de sa série de peintures réalisées en 1965. Armé de son coup de pinceau abstrait-expressionniste, il transformes son œuvre en objets robustes et solides. Cette chaise est un incroyable mélange de l’imagerie iconique de l’artiste avec un meuble pratique.

6. Les illusions d’optique

L'histoire du meuble : une œuvre de Artschwager
Richard Artschwager, Table and Chair (1963-64) © Tate

Richard Artschwager a lui aussi expérimenté avec des objets et des meubles. Sa formation d’ébéniste avant sa carrière artistique a sûrement influencé son style d’art. Une grande partie de celui-ci visait à transcender l’utilitarisme des objets qu’il avait auparavant créés en tant qu’artisan (tables, chaises et armoires) en éléments d’expression artistique. Au cours de sa carrière artistique, Artschwager a créé de nombreuses sculptures et objets de mobilier. Parmi les pièces les plus remarquables, nous pouvons citer Table and Chair (1963-64) et Piano (1965) qui utilisent l’ombrage et les formes pour transformer des formes 3D en objets que nous pourrions reconnaître dans nos maisons. Le résultat ? Une sorte d’illusion d’optique avec un côté pop-art.

Et voilà, un bref aperçu de l’histoire du meuble à travers le prisme de l’art. D’une nécessité à la vie humaine à des pièces d’art avant-gardistes, les meubles ont évolué de la manière la plus inhabituelle et la plus intéressante qui soit. À bien des égards, combiner l’aspect pratique d’un objet avec la beauté et le conceptualisme de l’art est en soi une incroyable réussite. 

Vous devriez aimer…