8 choses à savoir sur Banksy

Bansky
Pochoir, rues de Paris, 2018

Le génie du street-art reste une énigme pour nous tous: anonyme, rarement si ce n’est jamais interviewé, il a réussi à conserver cette part de mystère qui intrigue les curieux. Pour vous aider à satisfaire cette soif de savoir, nous avons réuni 8 anecdotes à savoir absolument sur Banksy !

#1 Bristolien dans l’âme

Banksy
Pochoir, Bristol 2013

Banksy est né à Bristol en 1974, fils d’un technicien photocopieur. Il a fait ses débuts dans sa ville natale en tant que graffeur, où il faisait partie du gang DrybreadZ Crew. Aujourd’hui encore, il y retourne très régulièrement, et on voit souvent apparaître, au coin d’une rue de Bristol, un de ses nouveaux pochoirs.

#2 Ses influences

banksy
Pochoir de Banksy

Banksy s’est très fortement inspiré du travail d’un pochoiriste français, Blek Le Rat, considéré comme l’un des pionniers du street-art. Il lui doit notamment son utilisation maintenant unique du pochoir, et son personnage du rat, un des emblèmes de son œuvre.

#3 Banksy ou l’homme invisible

Banksy
L’artiste Banksy, camouflé

Il dissimule très soigneusement son identité, qui n’a jamais été révélée depuis le début de sa carrière. Il passe notamment par une agence, Pest Control, qui fait office de tiers pour certifier l’authenticité de ses œuvres. Un journaliste du Guardian affirme l’avoir rencontré en face à face lors d’une interview exceptionnelle que lui avait accordé l’artiste en 2003.

#4 Naissance de la « Banksy of England »

banksy of england
Faux billet créé par Banksy, Banksy of England

En 2004, lors du carnaval de Notting Hill, il distribue de faux billets de 10 livres à l’effigie de Lady Diana et estampillés « Banksy of England». Aujourd’hui, certains exemplaires de ces billets circulent encore sur le marché de l’art !

#5 Le plus grand artiste anglais vivant

KISSING COPS 2
Kissing Coppers, Brighton, 2005

En 2007, il gagne le prix du meilleur artiste anglais vivant (Art’s Greatest Living Briton) et devient en même temps le premier artiste à ne pas se rendre en personne recevoir ce prestigieux prix.

#6 Il a eu une affaire avec le collectif « ART KEIDA »

banksy
The drinker, London, 2016

Une de ses sculptures volées, « The Drinker » a fait l’objet d’un film. La statue, copie presque conforme du Penseur de Rodin, affublée d’un cône de signalisation sur le crâne, était installée en plein milieu d’une place fréquentée du centre de Londres, lorsqu’une grue est arrivée en plein jour sous les yeux de tous, sans que personne ne s’en offusque. Le documentaire « The Banksy job » est en cours de réalisation et suivra toute l’aventure rocambolesque qui suit ce kidnapping : la demande de rançon par le collectif qui se fait appeler Art Keida, la destruction de la statue,…

#7 Il a vendu ses oeuvres dans la rue pour 60$ en 2013

Banksy
Banksy vend des oeuvres originales pour $60 à Central Park

En 2013, pour dénoncer l’absurdité de la spéculation du marché de l’art, il engage un vendeur de rue à New York pour vendre des tirages limités de ses œuvres. Chaque exemplaire étant vendu 60$, les passants qui en ont fait l’acquisition l’ont fait en étant persuadés d’acheter un faux. La vidéo que Banksy a publié sur son blog le lendemain, vite devenue virale, montrait même une mère de famille tentant de négocier « un acheté, un gratuit » avec le vendeur. Aujourd’hui, chacune de ces œuvres vaut près de 20 000$ aux enchères.

#8 En 2008, une de ses œuvre s’est vendue pour 1,7 million de $

Keep it spotless, Banksy et Damien Hirst, 2008
Keep it spotless, Banksy et Damien Hirst, 2008

L’œuvre « Keep it spotless, que Banksy a réalisé en collaboration avec Damien Hirst, s’est vendue pour 1,7 million de dollars chez Sotheby’s en février 2008.

Vous devriez aimer…