8 artistes américains dont l’art controversé a choqué le monde

Pollock l’art controversé
Jackson Pollock, Blue Poles/Number 11, 1952

À travers l’histoire, l’art controversé a défrayé la chronique, indigné, dégoûté ou intrigué. Qu’il s’agisse d’une déclaration politique effrontée ou d’une redéfinition radicale de l’art lui-même, certaines pièces à travers l’histoire de l’art ont bouleversé la critique et le public. Découvrez avec Artsper 10 artistes américains dont l’art controversé a choqué le monde !

1. Andres Serrano

Serrano l’art controversé
Andres Serrano, Impression (Piss Christ), 1987

L’artiste le plus controversé de cette liste est sans doute le photographe new-yorkais Andres Serrano. Ses photographies remettent en question des sujets sociétaux, liés au sexe et à la religion. Son œuvre controversée Impression (Piss Christ) représente un petit crucifix en plastique immergé dans la propre urine de l’artiste. Elle est notamment la plus critiquée. 

Des accusations de blasphème ont d’ailleurs été portées contre l’artiste. Il les a niées avec véhémence en tant que catholique, arguant que l’image a été mal interprétée. La controverse a pourtant dégénéré, jusqu’à lui faire perdre des fonds et même lui faire subir des menaces de mort.

2. Robert Mapplethorpe

l’art controversé mapplethorpe
Robert Mapplethorpe, Joe Rubberman, 1978

Le photographe new-yorkais Robert Mapplethorpe s’est intéressé à la scène BDSM underground de la ville. Il a pris des centaines de photos de cette communauté tout au long de sa carrière. De son vivant, les photographies de l’artiste ont été fortement critiquées pour leur contenu sexuel explicite, parfois même qualifié de pornographique. En outre, une autre question est survenue pour savoir si son art controversé rendait ses sujets, souvent des hommes afro-américains, des objets fétichistes. 

Cependant, une grande partie de la controverse a eu lieu après la mort de Mapplethorpe, à cause du sida, en 1989. À cette époque, une exposition intitulée « The Perfect Life » (rétrospective complète de sa carrière) a commencé à faire le tour. Après plusieurs mois, elle a été annulée à la suite d’une réaction nationale très négative. Cette annulation a servi de catalyseur à l’un des débats les plus importants de l’histoire de l’art. Cela concerne la censure en relation avec le financement public, l’affaire ayant fait la une des journaux pendant plus d’un an.

3. Andy Warhol

warhol l’art controversé
Andy Warhol, Campbell’s Soup Cans, 1962

Aujourd’hui, les peintures d’Andy Warhol représentant des boîtes de soupe Campbell’s sont un symbole emblématique du modernisme. Elles ont d’ailleurs inspiré des milliers d’artistes dans une grande variété de styles artistiques. Cependant, lorsque l’artiste a présenté en 1962 son œuvre, composée de 32 petites sérigraphies représentant chacune une variété de soupe différente, le résultat a suscité la controverse dans le monde de l’art. 

Les beaux-arts étant à l’époque une institution exclusive. Nombreux sont ceux qui se sont demandés si l’œuvre pouvait être seulement considérée comme de l’art ! L’œuvre, avec son sujet banal et commercial et son manque apparent de profondeur, était très éloignée des autres mouvements artistiques de l’époque. Elle sera finalement le catalyseur du succès grand public du mouvement pop art, immensément populaire.

4. Jackson Pollock

Jackson Pollock, Blue Poles/Number 11, 1952

L’artiste Jackson Pollock a fait l’objet de critiques importantes de la part du monde de l’art. Son style artistique controversé consistait à verser de la peinture directement depuis le pot, sur une grande toile posée horizontalement sur le sol. Cette technique est connue sous le nom de « dripping ». Ses œuvres gigantesques et sauvagement abstraites sont devenues le fer de lance du mouvement expressionniste abstrait. Elles en théorie sont une expression du moi intérieur de l’artiste. Plus tard, elles ont ouvert la voie à l’art conceptuel en tant que genre. De la même manière que Warhol, l’œuvre de Pollock a cependant fait l’objet d’un examen approfondi. Son style radicalement différent a été accusé de manquer de technique et de profondeur. 

Aujourd’hui, l’énorme contribution de Pollock au monde de l’art est largement reconnue. Pourtant, jusqu’à ce jour, certains se demandent encore si ce style d’art abstrait doit être considéré comme de l’art !

5. Renée Cox

renée cox l’art controversé
Renée Cox, Yo Mama’s Last Supper, 1996

L’artiste jamaïco-américaine Renée Cox est connue pour ses œuvres revisitant des scènes religieuses classiques avec des hommes et des femmes de couleur noire. Elle rend visible le manque de diversité raciale et de genre dans l’art, malgré le grand nombre de catholiques noirs. L’une de ses œuvres les plus connues est la pièce Yo Mama’s Last Supper de 1996. L’œuvre est une réimpression de la Cène de Léonard de Vinci, composée de cinq panneaux photographiques. Le panneau central représente une femme noire nue dans le rôle de Jésus, tandis que les autres disciples sont des hommes noirs, à l’exception de Judas. 

Cependant, en 2001, l’œuvre a suscité une controverse lorsque le maire de New York, Rudy Giuliani, et plusieurs groupes chrétiens l’ont qualifiée d’anticatholique et d’attaque contre l’ethnicité des gens. Le maire a alors demandé la création d’un comité directeur chargé d’évaluer les normes de décence pour toutes les œuvres d’art exposées dans des musées financés par des fonds publics.

6. Robert Rauschenberg

Robert Rauschenberg
Robert Rauschenberg, Erased de Kooning Drawing, 1953

Dans son œuvre expérimentale Erased de Kooning Drawing, Robert Rauschenberg voulait explorer si une œuvre d’art pouvait être créée en supprimant des marques plutôt qu’en les ajoutant. Il a demandé à son ami, l’artiste néerlandais Willem de Kooning, qui connaissait à l’époque un grand succès, un de ses nouveaux dessins. Puis, il a procédé à son effacement, après avoir ajouté le cadre et une légende. 

L’œuvre d’art conceptuelle et controversée a suscité des jugements très polarisés. Certains ont apprécié le concept de l’œuvre, tandis que d’autres ont qualifié l’effacement de pur vandalisme. En plus, le rôle joué par de Kooning dans la réalisation de l’œuvre n’a fait que compliquer le débat.

7. Richard Serra

Richard Serra
Richard Serra, Tilted Arc, 1981

En 1981, l’installation d’art public Tilted Arc de Richard Serra a été érigée sur la Foley Federal Plaza, à Manhattan. Cette œuvre conceptuelle post-minimaliste consistait en une plaque d’acier de 12 pieds de haut et de 120 pieds de long qui traversait la place. L’œuvre a été conçue pour obliger le spectateur à faire un détour, afin d’examiner et apprécier l’espace. Cependant, elle a été confrontée à d’énormes réactions de la part du grand public. Elle a été critiquée pour son aspect peu attrayant car il semblait gâcher la vue et constituer un obstacle irritant sur le chemin. 

Après le retrait de la sculpture en 1989, Serra a intenté une action en justice contre le gouvernement parce qu’il a affirmé que son retrait constituait une violation de son droit à la liberté d’expression. Cette action a déclenché un vaste débat sur les droits moraux des artistes et a influencé les politiques gouvernementales ultérieures. Serra a finalement perdu la bataille et l’œuvre reste en trois morceaux dans un entrepôt du Maryland. L’artiste insiste sur le fait que l’œuvre ne sera jamais exposée ailleurs que sur son site d’origine.

8. Richard Prince

richard prince
Richard Prince, L’exposition « New Portraits », 2014

Souvent qualifié de « roi de l’appropriation » , l’exposition « New Portraits » de Richard Prince en 2014 a suscité une importante controverse. L’exposition présentait 38 portraits tirés directement de son flux Instagram et comprenait des images de modèles, d’artistes et de célébrités aux seins nus. Alors que l’artiste a souvent exploré le concept de propriété artistique dans son travail, certains ont trouvé les pièces exploitantes – y compris certains des modèles.

Plusieurs d’entre eux l’ont poursuivi en justice à ce sujet, mais Prince a généralement obtenu gain de cause ou réglé l’affaire à l’amiable. D’autres ont exprimé leur crainte de menacer de poursuites judiciaires en raison du statut de valeur sûre de l’artiste. Après avoir vu les pièces de l’exposition se vendre aux alentours de 100 000 dollars, certains ont même commencé à vendre des tirages d’eux-mêmes en guise de réappropriation !

L’art controversé : un vaste sujet de discussion

Bien que les points de vue sur ces artistes controversés soient extrêmement polarisés, nous pouvons tous convenir que ces pièces de l’art controversé ont déclenché d’importants débats dans le monde de l’art. Qu’il s’agisse de questions sur la censure, de batailles juridiques complexes ou de la naissance de mouvements artistiques entiers, ces œuvres sont nécessaires à la progression de l’art. Et vous, que pensez-vous de ces œuvres controversées ?

Vous pourriez aussi aimer :