10 choses à savoir sur Niki de Saint Phalle

Niki de Saint Phalle

« Il existe dans le coeur humain un désir de tout détruire. Détruire c’est affirmer qu’on existe envers et contre tout. » Artsper vous propose un focus sur Niki de Saint Phalle ! Apprenez à mieux connaître cette artiste impressionnante en dix faits incontournables.

1. Niki n’était pas son vrai prénom

niki de Saint Phalle
Niki de Saint Phalle Photographiée par Horst P. Horst, Vogue (1950)

Niki de Saint Phalle, née en 1930, s’appelle en fait Catherine Marie-Agnès Fal de Saint Phalle. Sa mère, Jeanne-Jacqueline Harper était américaine, et son père, André Marie Fal de Saint-Phalle, était français. 

2. Elle portait un lourd secret

fusil niki de saint phalle
Niki de Saint Phalle avec son fusil après avoir tiré sur la toile

Pendant longtemps, elle a caché un lourd traumatisme en elle. Elle a été violée par son père, lorsqu’elle avait onze ans. Ce drame a détruit la petite fille qu’elle était, et a fait d’elle une enfant instable et turbulente. Elle deviendra malgré cette affreuse blessure une femme indestructible, admirable, rebelle, indépendante. Si sa vie entière a été entachée par cette relation paternelle incestueuse, elle ne révèlera ce terrible drame qu’en 1994, à l’âge de soixante-quatre ans, dans son livre, Mon secret, écrit pour sa fille.

3. C’était une belle femme

Vogue niki de saint phalle
Couverture de « Vogue », avec Niki de Saint Phalle (1952)

En 1948, à 17 ans, Niki de Saint Phalle, est repérée pour devenir mannequin. « Un jour, je suis allée à un bal. Là, j’ai rencontré un homme qui possédait une agence de mannequins. Il m’a demandé si ça me plairait de devenir mannequin. J’ai dit oui » Encouragée par le peintre Hugh Weis, elle posera pour de célèbres magazines tels que Vogue , Life ou Elle jusqu’à ses 25 ans. Elle abandonnera cette carrière pour se consacrer à l’art.

4. L’art l’a tirée d’une grave dépression

Niki de Saint Phalle
Niki de Saint Phalle en train de peindre

Apres avoir voyagé entre les Etats-Unis et la France, Niki de Saint Phalle, est victime en 1953, à seulement 22 ans, d’une grave dépression nerveuse. Elle est soignée en hôpital psychiatrique, à Nice. Les électrochocs qu’elle y reçoit altèrent sa mémoire. C’est la création artistique qui l’aide à s’en sortir. Encouragée par ses psychiatres, elle se consacre totalement à l’art « J’ai commencé à peindre chez les fous… J’y ai découvert l’univers sombre de la folie et sa guérison, j’y ai appris à traduire en peinture mes sentiments, les peurs, la violence, l’espoir et la joie. » C’est là que commence sa carrière d’artiste. En peignant et sculptant, elle explore les méandres de son âme et fini par se trouver.

5. Elle est devenue célèbre grâce à ses Tirs

Tirs Niki de Saint Phalle
Tir de Niki de Saint Phalle, (1963)

Les Tirs,  sont des performances durant lesquelles l’artiste tire à la carabine sur des poches de peinture, éclaboussant de couleurs des tableaux. Ils la rendent célèbre au niveau international dès sa première exposition, qui a lieu en 1961. Pour l’artiste, très tourmentée par son passé, les Tirs sont certainement un moyen d’extérioriser des démons intérieurs : en tirant sur ses toiles, elle tire sur son père, sur la société, et tente de se libérer de ses malheurs.

6. C’était une artiste engagée

Niki de Saint Phalle
Niki de Saint Phalle en 1985

Niki de Saint Phalle fut engagée contre la ségrégation raciale, les injustices, le sida, et surtout pour le droit des femmes. Ainsi, après ses performances, elle se retire dans « un monde plus intérieur, plus féminin ». Elle fait de son art une ode à la féminité, à la fois sensuelle et conquérante, tout en dénonçant les conventions et les clichés conservateurs à l’encontre de la femme.

7. Elle est reconnue pour ses Nanas

nanas niki de saint phalle
Niki de Saint Phalle, Bénédicte (1965)

En 1965, elle réalise ses premières Nanas.  Ces dernières sont des sculptures-reliefs monumentales, toutes en formes. Elles sont inspirées à l’origine par un croquis représentant une des amies proches de l’artiste, Clarice Rivers, qui était enceinte.

8. Elle a réalisé un film

daddy niki de saint phalle
Niki de Saint Phalle dans le film « Daddy » (1972)

Artiste polyvalente, Niki de Saint Phalle était à la fois plasticienne, peintre et sculptrice mais aussi réalisatrice. Elle a réalisé « Daddy », une dénonciation virulente de la famille, composée de matériaux autobiographiques. Dans ce film, Saint Phalle s’attaque à la figure du père, celui-là même qui l’a violée quand elle avait 11 ans…S’il s’agit bien sûr d’une tentative de règlement de comptes psychanalytique liée au traumatisme qu’elle a vécu pendant son enfance, c’est aussi une affirmation féministe, construite en collaboration avec Peter Whitehead, cinéaste influent de la libération sexuelle.

9. Elle a créé un jardin d’oeuvres monumentales

Jardins des Tarots
Niki de Saint Phalle, Jardins des Tarots, Toscane

Inspirée par le Parc Güell de Gaudi à Barcelone, elle a réalisé, à Capalbio en Toscane, Le Jardin des Tarots, qui réunit des sculptures monumentales inspirées par les figures du jeu. Les « cartes » de Tarot sont traduites en de très colorées et imposantes sculptures, recouvertes de céramiques polychromes, de mosaïques de miroir, de verres précieux et dont certaines atteignent quinze mètres et sont habitables. L’une d’elle fut d’ailleurs le logement  de l’artiste pendant les travaux.

10. Elle souffrait d’une insuffisance respiratoire chronique

Niki de Saint-Phalle avec une de ses Nanas 1967,

Pendant des années, l’artiste a travaillé avec divers matériaux au mépris des règles de sécurité et a inhalé des vapeurs toxiques. Elle a souffert d’inflammations et d’un dangereux gonflement de ses poumons, rongés par les poussières de polyester qu’elle découpait pour ses sculptures. C’est ainsi son art qui a eu raison d’elle : elle est décédée en 2002, à l’âge de 71 ans, des suites de son insuffisance respiratoire.

Vous devriez aussi aimer…