Votre guide des NFT : tout comprendre sur le crypto-art

NFTs et crypto-art
Beeple, Everydays: the First 5 000 Days, 2021

Les Non-Fongible Token – ou Jetons Non-Fongibles – existent depuis 2017. Mais ils ont connu une véritable explosion en mars 2021, suite à la vente aux enchères de l’œuvre numérique Everydays: the First 5 000 Days réalisée par Beeple. Permettant de devenir propriétaire d’une œuvre d’art digital de plusieurs millions de dollars ou acquéreur d’une vidéo de chat sur un coup de tête, le crypto-art intrigue autant qu’il fascine. Mais que sont les NFT et que viennent-ils bouleverser dans le monde de l’art numérique ? Artsper décrypte pour vous ce nouveau phénomène du marché de l’art !

Les NFT, ou comment rendre unique une œuvre massivement reproduite

Malgré un nom bien mystérieux, le principe des NFT peut s’expliquer simplement : il consiste à vendre ou à acheter de l’art numérique. Idée encore saugrenue il y a quelques années, l’achat exclusif d’une œuvre numérique est aujourd’hui possible. Comment ? Grâce à l’obtention d’un titre de propriété non-interchangeable et non-reproductible. De la même façon qu’un billet de dollar détient son propre numéro, chaque jeton payé en crypto-monnaie (en général bitcoin ou éther) est individuellement numéroté et associé à une œuvre unique.

N’importe quel contenu – même visionné ou copié des millions de fois sur internet – peut désormais trouver un possesseur unique qui détiendra sa version originale. Ainsi, les NFT ont un double rôle : ils servent à la fois de certificat d’authenticité et de licence d’utilisation de l’œuvre. Celui qui détient les NFT d’une œuvre possède donc ses droits de reproduction, d’exploitation et de revente.

NFT et crypto-art
Larva Labs, cryptopunks, 2017

Un nouveau champ des possibles 

Comme vous le savez peut-être, chez Artsper, nous avons la conviction que l’art devrait être accessible au plus grand nombre ! Et cette nouvelle façon d’acheter de l’art s’avère prometteuse concernant la démocratisation artistique. Grâce aux NFT, tou.te.s les passionné.e.s d’art peuvent acheter une œuvre en quelques clics, à l’aide de monnaies virtuelles. Devenir acquéreur, collectionneur.euse ou revevendeur.euse d’art n’a jamais été aussi simple.

De la même manière, un artiste peut décider de revendre son œuvre par le biais de NFT, sans tenir compte de son caractère reproductible. Une révolution chez les artistes d’art numérique, pour qui la diffusion d’œuvre rimait jusqu’ici davantage avec gratuité qu’avec profits. Ainsi, grâce à l’utilisation de plateformes dédiées, les créateur.rices de contenus peuvent effectuer des transactions simples et rapides. C’est un moyen d’éviter tout intermédiaire financier entre eux et leurs acheteur.euses. De plus, la vente d’une œuvre ne rapporte pas uniquement une plus-value momentanée, mais peut aussi s’étaler dans le temps. C’est notamment le cas grâce à un système de royalties avoisinant les 10% à chaque nouvelle revente de leur œuvre.

Grimes NFT
Grimes, Death of the Old, 2021

L’envers du décor : les précautions à prendre face aux NFT

Même si la vente et la possession de NFT sont sécurisées, le stockage des jetons est effectué dans un portefeuille numérique, dont seul le propriétaire détient le code. Un système bien fait… sauf en cas de piratage, pouvant entraîner le vol intégral dudit porte-monnaie virtuel. Il en va de même pour certains artistes, qui retrouvent leurs œuvres sur des plateformes d’échanges, alors même qu’ils n’ont jamais souhaité les mettre en vente.

À ces transferts monétaires indésirables viennent s’ajouter le poids écologique, car comme toutes les crypto-monnaies, les NFT consomment une énergie excessive. Le système de blockchain (parfois appelé chaîne de blocs en français) étant très polluant, beaucoup d’artistes refusent ce nouveau modèle de vente.

Pour finir, les NFT pourraient causer l’explosion d’une bulle spéculative, notamment à cause de la volatilité des monnaies utilisées.

NFTs art
Chris Torres, Nyan Cat, 2021

Quel futur pour les NFT ?

Système très récent d’achat et de vente d’art digital, nous manquons encore de recul pour prédire ce qu’il adviendra du crypto-art. Mais les prochaines années – voire les prochains mois – devraient apporter nombre de réponses sur l’avenir économique et écologique des NFT. Et vous, seriez-vous tenté d’investir ce marché de l’art novateur ?

Vous devriez aimer…