Ces oeuvres qui affolent les porte-monnaie des collectionneurs

Salvator Mundi, Leonardo da Vinci, c.1500, adjugée 381.8 millions d'euros à New York en 2015
Salvator Mundi, Leonardo da Vinci, c.1500, adjugée 381.8 millions d’euros à New York en 2015

Alors qu’un nouveau record vient d’être établi en salles des ventes, Artsper se penche sur ces œuvres qui affolent les porte-monnaie des collectionneurs. Zoom:

L’œuvre la plus chère

L’œuvre d’art la plus chère du monde se nomme « Trois études de Lucian Freud », un triptyque de Francis Bacon datant de 1969. Adjugée pour la somme de 142, 4 millions de dollars (105,9 millions d’euros) chez Christie’s à New York.

Trois études de Lucian Freud, Francis Bacon, 1969
Trois études de Lucian Freud, Francis Bacon, 1969

La photographie

Longtemps timide en salle des ventes, le prix des photographies s’emballe lui aussi. La photo la plus chère du monde s’intitule Rhein II et comme son nom l’indique : c’est une vue du Rhin.  La photo aux dimensions hors normes est signée Andreas Gursky et a été adjugée à 4,3 millions de dollars.

Andreas Gursky, Rhein View, 1999
Andreas Gursky, Rhein View, 1999

La Sculpture

 En 2010, l’epreuve 2 / 6 de « L’homme qui marche » d’Alberto Giacometti (1960) est adjugée à plus de 92 millions de dollars.

Alberto Giacometti, L'homme qui marche, 1960
Alberto Giacometti, L’homme qui marche, 1960

  L’oeuvre la plus chère d’un artiste vivant 

L’un des « Balloon Dog », de l’artiste américain Jeff Koons, une sculpture monumentale en acier poli orange, a été adjugée 58,4 millions de dollars (43,4 millions d’euros), au-dessus de sa fourchette d’estimation (entre 35 et 55 millions de dollars).

Jeff Koons, Baloon dog, 1994-2000
Jeff Koons, Baloon dog, 1994-2000

Vous devriez aimer…