Ce qu’on a préféré à Art Paris Art Fair

Art Paris Art Fair
Le corner de la galerie Perahia à Art Paris Art Fair

20 ans déjà pour Art Paris Art Fair ! Le printemps revient à peine et nous voilà déjà réunis au Grand Palais pour butiner autour de toutes ces galeries pour découvrir ou redécouvrir des talents… Et cette année, la foire affiche plusieurs focus en décidant de mettre la Suisse à l’honneur mais aussi en demandant au commissaire d’exposition François Piron de proposer son regard sur la scène française. On vous montre dès maintenant nos corners favoris à ce rendez-vous immanquable… 

#1 La galerie Paris-Beijing

Art Paris Art Fair
Les oeuvres de Chul-Hyun Ahn à Art Paris Art Fair

La galerie Paris-Beijing a sans hésitation fait partie de nos plus grandes surprises. Les oeuvres de Chul-Hyun Ahn en néons nous on fait perdre nos repères et dans un tourbillon étourdissant, nous donnaient l’impression d’un espace infini pour embrouiller nos notions de la perspective. Expérience garantie !

Puis l’oeuvre de Yang Yongliang sur un écran 4K véhiculait une vision de la société moderne étonnante. L’artiste s’est complètement réapproprié les représentations traditionnelles chinoises pour moderniser les paysages. Ce qui pourrait ressembler de loin à un dessin traditionnel achromatique n’est autre qu’une vidéo d’un paysage moderne de grattes-ciel, de routes et de panneaux publicitaires s’élevant sur des montagnes aux airs de Tour de Babel, le tout dans une ambiance dystopique. Alors un conseil, venez observer les centaines de détails qui se cachent dans cette oeuvre hypnotisante !

Art Paris Art Fair
Les photos de Liu Bolin à Art Paris Art Fair

Puis enfin, la galerie Paris-Beijing a fait l’excellent choix d’exposer Liu Bolin, le photographe et performeur incontournable qui se dissimule dans les décors pour se faire remarquer. Un procédé efficace et ludique mais qui porte pourtant un message fort et nous questionne sur l’existence ou en tous cas la résistance de l’individualité dans la foule, mais aussi sur la société de consommation.

#2 Lisa Sartorio à la galerie Binome

Art Paris Art Fair
Les oeuvres de Lisa Sartorio à Art Paris Art Fair

La galerie Binome nous a surpris avec son artiste Lisa Sartorio qui développe un art en réaction à la sur-abondance de photographies depuis l’émergence d’internet et des nouvelles technologies. Elle détourne donc le concept de la photographie pour nous faire redécouvrir l’image. Ici étaient exposées 3 tirages en noir et blanc dans lesquels plusieurs éléments photographiques semblaient avoir été assemblés pour créer du relief.

#3 La galerie Perahia

Art Paris Art Fair
Le corner de la galerie Perahia à Art Paris Art Fair

La galerie Perahia a opté pour la présentation de deux artistes dont les travaux se répondent parfaitement : l’Atlas et Tanc. Deux street artistes dont les démarches sont différentes mais qui communiquent ici parfaitement : l’Atlas, influencé par la calligraphie, et Tanc donc l’oeuvre vibratoire semble créer de mystérieux paysages fait d’une myriade de lignes entremêlées…

#4 La galerie Bertrand Grimont

Art Paris Art Fair
La galerie Bertrand Grimont à Art Paris Art Fair

En cette année 2018, la galerie Bertrand Grimont a encore fait le choix de la radicalité en présentant à nouveau Geneviève Claisse puis également Benjamin Sabatier, Gegory Derenne, les sculptures de Vincent Mauger, les toiles de Vincent Corpet, et enfin Gérard Deschamps qu’il était impossible de ne pas remarquer ! Ses installations colorées proches du ready-made nous font ressentir une brise estivale, il les appelle les  « pneumostructures »…

#5 Ron Haselden à la Galerie des Petits Carreaux

Art Paris Art Fair
« Small box works » par Ron Hasselden

Impossible de vous montrer correctement le travail de l’artiste Ron Hasselden en image puisqu’il faut voir l’oeuvre en face pour cerner toutes ses subtilités. Plusieurs photographies encadrées représentant sa résidence ou celles de membres de sa famille étaient insérées dans des cadres suffisamment profonds pour pouvoir plier la photographie selon les lignes de perspectives. Un procédé très simple, si simple qu’on se dit « pourquoi on n’y avait pas pensé avant ! », et pourtant tellement efficace et immersif !

#6 François Calvat à la Galerie Pascal Vanhoecke

Art Paris Art Fair
« Sans titre », 2017, François Calvat

En visitant le corner de la Galerie Pascal Vanhoecke, une oeuvre attire immédiatement l’attention… Un triptyque sombre de François Calvat, fait de deux planches peintes aux extrémités et d’une planche en bois brûlé au milieu qui laisse apparaître en dessous une couleur bleu électrique. Un merveilleux travail de matières et de lumières où les cratères formés dans le bois créent une ligne de tension dans la composition.

#7 La Galerie Charlot

A la galerie Charlot spécialisée dans l’art numérique, on a particulièrement apprécié les oeuvres de l’artiste Davide Quayola, qui nous a offert une superbe version numérisée de paysages naturels dignes de Claude Monet !

Vous pourriez aimer :