10 œuvres qui vont vous plonger dans un rêve

Depuis l’écriture de L’Interprétation des rêves par Freud au début du 20ème siècle, l’analyse des rêves est devenue pour beaucoup un moyen de trouver un sens à la vie. Qu’ils soient personnels ou sociétaux, les rêves peuvent révéler ce qui nous échappe dans la vie consciente. C’est peut être ce qui justifie que tant d’artistes se soient tournés vers le monde des rêves, afin d’exprimer une vérité nouvelle, accessible seulement en s’écartant momentanément du monde réel. Découvrez 10 œuvres d’art à connaître qui semblent tout droit sorties d’un rêve !

1. James Turrell, Dhatu (2009)

James Turrell, Dhatu (2009)
James Turrell, Dhatu (2009)

« J’ai toujours voulu créer une lumière semblable à celle que nous voyons dans nos rêves, reproduire la manière dont la lumière filtre à travers nos songes » explique James Turrell. L’artiste américain, spécialisé en installation art, a consacré une grande partie de sa vie à la lumière, jouant principalement avec sa fluctuation à travers ses œuvres. Au cours de ses études, Turrell s’est intéressé à l’art, mais aussi à la géologie, l’astronomie, les mathématiques et la psychologie de la perception. Une œuvre comme Dhatu s’appuie sur tous ces domaines. Elle s’inspire du rêve avec une précision scientifique, si bien qu’elle donne l’impression d’en être une simulation perceptive. 

2. La Victoire, René Magritte (1939)

The Victory, René Magritte (1939)
La Victoire, René Magritte (1939)

Même si les surréalistes nous ont transmis de multiples représentations pour évoquer l’inconscient, c’est spontanément celle du glacier qui nous vient à l’esprit. Avec l’œuvre de Magritte intitulée La Victoire, il y a de quoi trouver une alternative toute aussi intéressante. Cette œuvre met en scène une porte entrouverte et camouflée, qui mène vers l’horizon. Les frontières se brouillent lorsque le ciel devient la mer et le sol la porte. Ainsi, il devient impossible de déchiffrer le réel, qui bascule subtilement vers l’irréel. Le nuage qui passe à travers peut évoquer ce moment où, pris entre le sommeil et l’éveil, nous glissons délicatement vers le rêve. Un moment suspendu poétique !

3. Photo : ceci est la couleur des mes rêves, Joan Miró (1925)

Photo: This Is the Color of My Dreams, Joan Miró (1925)
Photo : ceci est la couleur des mes rêves, Joan Miró (1925)

Joan Miró joue avec nos certitudes lorsqu’il indique que cette peinture est une photo. Face à ce contresens, on est prêt à traverser la toile pour retrouver le rêve qui nous attend de l’autre côté. L’artiste déclare que « ceci est la couleur des mes rêves», évoquant ce dernier sans jamais véritablement le décrire. La tâche bleue claire est une métaphore du rêve. Elle est un moyen d’atteindre le rêve grâce à l’art, sujet d’inspiration sans cesse renouvelé par les artistes.

4. L’œil orangé, Arnaud Ele (2019)

 L'œil orangé, Arnaud Ele (2019)
L’œil orangé, Arnaud Ele (2019)

Le photographe Arnaud Ele est un amoureux de photographie analogique, ayant eu des appareils argentiques (même jetables) depuis l’enfance. Situé à Berlin, l’artiste arrive à manipuler nos sens par la lumière et le contraste. En s’appuyant sur une technique de superimposition, il nous écarte du réel. Ce choix produit un effet captivant, qui rend l’œuvre à la fois onirique et lucide. L’œil orangé est l’introduction parfaite pour rentrer dans le monde d’Arnaud Ele, pour qui la photographie est un moyen d’exprimer et de vivre ce « semblant » de liberté. 

5. Double Portrait with Hat, Dora Maar (1936-37)

 Double Portrait with Hat, Dora Maar (1936-37)
Double Portrait with Hat, Dora Maar (1936-37)

Souvent dans l’ombre de Picasso, Dora Maar commence seulement à être considérée comme une pionnière plutôt qu’une simple muse. La photographie fut son médium de prédilection, suivie ensuite par des photomontages plus complexes comme Double Portrait with Hat. En jouant avec le film négatif, l’artiste trouve une façon de rendre plus mystérieux et subjectif un médium pourtant jugée comme une illustration de la réalité. Cette manipulation de l’image crée un effet « dédoublant ». Une impression qui rappelle la chute brutale lorsque l’on sombre dans le sommeil. Le « chapeau », qu’on retrouve sur la tête du modèle peut d’ailleurs représenter ce monde intime qu’on appelle l’intériorité, où sont nichés nos rêves.

6. The Keys to the Coop, Kara Walker (1997)

The Keys to the Coop, Kara Walker  (1997)
The Keys to the Coop, Kara Walker (1997)

Une rose n’existe pas sans épines. Un constat simple, dont l’artiste américaine Kara Walker est bien consciente. Elle le rappelle d’ailleurs dans ses œuvres, d’apparence enfantine et ludique, évoquant les personnages de dessins animés. En vérité, ses œuvres mettent le doigt sur quelque chose de beaucoup plus profond, faisant allusion aux stéréotypes raciaux dans la société américaine. Pour Walker, la simplicité de la silhouette permet d’accéder à une vérité plus absolue. Par exemple, dans l’œuvre The Keys to the Coop, une jeune fille court après un poulet, des clés dans la main droite et la tête du poulet dans la gauche. Une scène à mi-chemin entre le rêve et le cauchemar, nous rappelant que l’un n’est jamais si éloigné de l’autre…

7. Narcissus Garden, Yayoi Kusama (1966)

 Narcissus Garden, Yayoi Kusama (1966)
Narcissus Garden, Yayoi Kusama (1966)

Dans chacune de ses installations, Yayoi Kusama crée l’illusion d’un espace éternel.  L’artiste japonaise crée des expériences immersives, notamment Infinity Room et Narcissus Garden, qui encouragent son public à s’interroger sur les limites de leur perception. Les limites, réelles ou imaginaires, ont forcément un poids sur notre comportement conscient. Est-ce qu’elles réussissent à nous suivre dans nos rêves? L’œuvre de Kusama intitulé Narcissus Garden récrée l’infini de nos rêves avec plus de 800 miroirs ronds en acier inoxydable, offrant chacun la possibilité d’auto-réflexion, comme le permettent nos rêves.

8. Le rêve, Henri Rousseau (1910)

Le rêve, Henri Rousseau (1910)
Le rêve, Henri Rousseau (1910)

Même s’il n’a jamais quitté la France, Henri Rousseau s’est principalement intéressé à des paysages lointains, comme la jungle. Le Douanier, comme on l’a souvent appelé, trouve son inspiration autour de lui, au Jardin des Plantes à Paris, dans des livres illustrés ou les récits des voyages des autres. La rencontre de ces deux mondes se voit dans Le Rêve, avec une femme allongée sur un divan, cependant entourée de plantes exotiques et d’animaux sub-sahariens. Faisant partie de la collection du MoMa, cette œuvre illustre parfaitement comment l’art peut nous permettre de dépasser le concret pour aller à la recherche de l’imaginaire. 

9. MIGRANTS, Picnic Across The Border, JR (2017)

MIGRANTS, Picnic Across The Border, JR (2017)
MIGRANTS, Picnic Across The Border, JR (2017)

Avec ses œuvres grands formats, JR est capable d’exprimer son espoir d’une réalité différente, qu’il espère voir un jour. Ce rêve « politique » se manifeste facilement dans une œuvre comme MIGRANTS, Picnic across the border. La photo de l’artiste chevauche les deux côtés de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, rassemblant les gens à travers la barrière pour un repas commun. Cette œuvre exprime un rêve grâce à l’art, révélant surtout l’importance d’une représentation visuelle quand la solution semble invisible et impossible. 

10. DREAM TOGETHER, Yoko Ono (2020)

DREAM TOGETHER, Yoko Ono (2020)
DREAM TOGETHER, Yoko Ono (2020)

L’année 2020 a été particulière pour tout le monde, y compris les artistes. La création reste néanmoins une solution, surtout pendant des périodes qui semblent figées. L’activiste et artiste Yoko Ono nous a déjà offert des messages puissants dans le passé, comme le mémorable « WAR IS OVER ! Si vous le voulez. Joyeux Noël de la part de John & Yoko », faisant référence à la guerre du Vietnam. Face à la crise mondiale du COVID-19, Yoko Ono s’implique de nouveau avec des mots puissants ornant cette fois l’extérieur du Metropolitan Museum de New York. « DREAM TOGETHER » rappelle la philosophie radicale de Yoko Ono, pour qui l’unité et l’espoir sont primordiales. Comme elle le dit parfaitement elle-même : « Un rêve dont vous rêvez seul n’est qu’un rêve. Un rêve dont vous rêvez ensemble est une réalité » !

En conclusion, les rêves sont des outils puissants, car ils ont la capacité d’interrompre notre rapport au réel. Les artistes se sont engagés de manière variée, échappant aux limites quotidiennes de notre réalité, pour offrir des visions personnelles de l’avenir. Ces représentations ont imprégné l’histoire de l’art, de l’époque biblique à l’art contemporain. Laquelle vous donne-t-elle le plus envie de rêver ?

Vous devriez aussi aimer…