Un tour à la foire District 13

District 13
Swoon, Thalassa, 2013

L’automne est là et la saison des foires aussi. La semaine dernière, Paris a accueilli une foire dédiée entièrement au Street Art – la foire District 13. Une trentaine de galeries venues de Londres, Hong Kong, Los Angeles, Paris et ailleurs encore ont envahie l’Hôtel Drouot afin de présenter l’art urbain produit de nos jours dans toute sa variété. L’équipe Artsper est allée y faire un tour et voici quelques-uns de nos stands coup-de-cœur.

District 13
Le stand Le Lavo//Matik à District 13, 2018

Le Lavo//matik, Paris

Chez Le Lavo / Matik on joue avec les contrastes. La galerie a présenté essentiellement des peintures de Stoul, reconnaissables par leur aspect géométrique et leurs couleurs vives, ainsi que des œuvres de Jana & JS, aux couleurs plus neutres et avec plus de réalisme et un jeu intéressant de texture et de matière.  Difficile de choisir ce que l’on préfère !

District 13
Stand de la Galería Lirá à District 13, 2018

Galería Lira, Santiago

L’artiste Caizzama présente à la Galería Lira des œuvres politiques avec un ton qui reste léger pour faire passer son message. La coquille St Jacques de la Venus de Boticelli est remplacée par le logo de Shell dans une œuvre qui dénonce notre dépendance sur l’énergie fossile et on retrouve une photo d’un papier collé de Trump et Putin partageant un parapluie. A côté, Pixel Art expose des images de scènes érotiques en mosaïque de verre pour créer, comme son nom d’artiste le suggère, une image pixelisée qui rappelle une vidéo de basse résolution. Est-ce aussi une dénonciation de notre société ?

District 13
Super Future Kid, Woof, 2018 et Happy Hour, Mambo, 2016

Avenue des Arts, Hong Kong

Chez Avenue des Arts, on a surtout flashé sur ces deux peintures, mais aussi sur l’aspect décontracté des œuvres posées à même le sol. On aime beaucoup les couleurs vives et néons de Woof de Super Future Kid (à gauche) et son esthétique qui nous fait penser à la pâte à modeler et aux applications telles que Microsoft Paint qui permettent de peindre sur ordinateur. A droite, dans Happy Hour de MAMBO, des personnages caricaturaux se bousculent et il semble ne pas y avoir assez de place sur la toile : cela nous rappelle les happy hours en terrasse quand il faisait beau !

Galerie Itinerrance, District 13
Untitled, Seth présenté par la Galerie Itinerrance à District 13, 2018

Galerie Itinerrance, Paris

Il y avait beaucoup à découvrir chez la galerie Itinerrance : des éditions de l’incontournable Shepard Fairey (Obey), des peintures de Maye et des œuvres de Saner et Inti. On a surtout été interpelés par ce triptyque de Seth pour sa simplicité formelle et ce personnage féminin répété trois fois. L’œuvre sans titre donne libre cours à notre imagination quant à son interprétation. Cela pourrait être une fille ressentant différentes émotions, du bonheur, la tristesse puis joie à nouvea. Vous y voyez quoi ?

Orlinda Lavergne Gallery, District 13
Les oeuvres de Clet sur le stand de la galerie Orlinda Lavergne à la District 13, 2018

Orlinda Lavergne Gallery, Mulhouse

Un stand dédié à un artiste : Clet. Une présentation peut-être moins variée que d’autres galeries, elle n’en est pas pour autant moins intéressante. En effet, c’est un moyen d’appréhender le travail de l’artiste qui détourne les panneaux routiers. Il y a des notamment des dessins préparatoires qui démontrent le talent de dessinateur de cet artiste de street-art.

Galerie LJ, District 13
Les oeuvres de Swoon à la Galerie LJ à District 13, 2018

Galerie LJ, Paris

Il faut se tourner vers la galerie LJ, spécialisée en artistes émergents, si vous cherchez à miser sur des artistes en début de carrière qui vont sûrement s’établir rapidement dans le monde de l’art. C’est le cas de Swoon, que la galerie soutient depuis ses débuts. Voici deux œuvres qui démontrent l’ampleur de son talent. A gauche, une gravure sur linoléum, rehaussée avec de l’acrylique et un médium un peu atypique, du café, et, à droite, du papier découpé avec beaucoup de soin posé sur du bois de récupération.