Rencontre avec Armand Israel, expert de Georges Braque

A l’occasion de l’exposition Georges Braque au Grand Palais qui a ouvert ses portes le 18 Septembre dernier, Artsper a voulu s’entretenir avec Armand Israel, unique expert de l’artiste. Il nous a livré son ressenti sur l’exposition, des anecdotes…bref, des choses qui ne se trouvent pas dans les musées.



Artsper: Armand Israel, pouvez vous vous présenter en quelques mots
J’ai étudié la science et étais chirurgien dentiste mais l’art a toujours été ma passion, ainsi que les sports hippiques. J’ai ouvert la galerie Elysée Matignon en 1993 où j’ai exposé Cézanne, Brasilier, Oppenheim, Papart, Tobiasse… Puis j’ai crée avec mon frère les Editions Georges et Armand Israël, spécialisées en livres d’art. Je suis également conservateur du musée Georges Braque, à Saint-Dié-des-Vosges.

A: En tant qu’expert de Braque, vous avez du courir au grand palais… Qu’avez vous pensé de l’exposition ?
C’est la plus belle exposition sur Braque, mais elle est incomplète. Il manque sa quatrième periode, « les métamorphoses »: des gouaches maquettes, en trois dimensions choisies parmi ses thèmes majeurs. C’est vraiment dommage de ne pas voir les bijoux, sculptures et cérémiques de l’artiste.

A: G. Braque a initié le fauvisme, le cubisme, mais on ne parle que très peu des métamorphoses, pourquoi cela ?
Les gens se focalisent sur les peintures de Braque, on leur montre donc ce qu’ils ont envie de voir. On peut néanmoins en trouver (très peu) dans l’exposition du Grand Palais, il y a des sculptures entamées pendant la seconde guerre mondiale.

Si vous vous interessez aux métamorphoses, sachez qu’elles ont été presentées au Palais du Louvre en 1963, et l’Etat a acheté des bijoux qui sont toujours exposés aux Musée des Arts Décoratifs.

A: Vous dites vouloir « tordre le cou à beaucoup d’idées préconçues ».  Quelles sont elles ?
Contrairement à ce que les gens pensent, Picasso n’est pas l’inventeur du cubisme, mais c’est bien Georges Braque. Aussi, Les demoiselles d’Avignon  n’est pas une œuvre cubiste, mais  une œuvre appartenent à la période primitiviste.

A: Une anecdote sur l’artiste, méconnue du grand publique.
C’est une belle anecdote racontée par André Breton :

Picasso a dit un jour : « Braque, c’est ma femme », et comme il était macho, on comprend que cette phrase signifie « il est sous mes ordres ». Braque, faché va lui demander des explications et l’autre lui répond : « le cubisme, c’est toi qui l’a crée, tu es la mère du cubisme… Mais qui est ce qui lui a donné la vigueur ? C’est moi ! Donc à nous deux on a fait un enfant : le cubisme ! »

A: Mise à part Braque, quel artiste vous intérresse ?
Sans hésiter, Paul Cezanne.

A: Avez vous déjà acheté de l’art en ligne ?
Rarement, et quand j’en ai eu l’occasion, c’était pour des œuvres exceptionnelles, ou particulières.

A: Que pensez vous de cette pratique de plus en plus répandue ?
C’est l’avenir.

A: Pouvez vous faire une séléction de quelques pièces présentes sur notre site ?

Untitled by Thomas Muller
En vente sur Artsper : ici

Over the sea by Catherine Javel
En vente sur Artsper : ici


Untitled by L’Atlas
En vente sur Artsper : ici



Bacon by Samuel
En vente sur Artsper : ici



Untitled by Seen
En vente sur Artsper : ici