Les expos à ne pas rater en décembre

Avec l’arrivée du froid, rien de tel que de se réfugier dans la chaleur des musées ! C’est plus sympa de contempler des oeuvres que de déprimer sous la couette non ? Alors on enfile écharpe et bonnet et on suit Artsper qui vous indique les expos à ne pas manquer en ce début d’hiver :

Musée de Montmartre
Edmond Heuzé (1883-1967)
La chanteuse au caf’conc à l’Européen,sd
Peinture sur carton fort, 66 x 49,5 cm
Musée de Montmartre, collection Le Vieux Montmartre, © DR

1. Artistes à Montmartre – Lieux et ateliers mythiques au Musée de Montmartre

Le Musée de Montmartre propose jusqu’en janvier 2019 Lieux et ateliers mythiques, deuxième volet de la thématique Artistes à Montmartre initiée en avril 2016. L’exposition rassemble près de 150 œuvres réalisées par les peintres qui ont fréquenté ou vécu, de la fin du 19e au début du 20e siècle, les différents lieux de la Butte. Vous retrouverez donc des pièces de Kupka, Renoir, Dufy, Modigliani…pour n’en citer que quelques uns !

Quand ? Du 5 octobre au 20 janvier 2019

Où ? Au Musée de Montmartre, 12, rue Cortot – Paris 18ème

Grayson Perry
Grayson Perry, Vanité, Identité, Sexualité à la Monnaie de Paris

2. Grayson Perry à la Monnaie de Paris

Artiste star en Angleterre d’où il vient, Grayson Perry se voit offrir par la Monnaie de Paris sa première exposition monographique en France. Déluré et plein d’humour, Perry joue avec la question de l’identité, notamment la sienne, en se créant un alter-ego féminin, Claire. Ses œuvres en céramique, en métal, les tapisseries et les gravures sont autant de réflexions ironiques et grinçantes sur des questions universelles telles que le genre, la classe sociale, la religion et la sexualité.

Quand ? Du 19 octobre au 3 février 2019

Où ? A la Monnaie de Paris, 11 quai de Conti – Paris 6ème

Tomas Saraceno
Carte blanche à Tomas Saraceno au Palais de Tokyo

3. Tomas Saraceno au Palais de Tokyo

Cet artiste argentin passionné par les araignées tisse sa toile au Palais de Tokyo, qui lui donne carte blanche. Sa pratique, à la limite de la démarche scientifique, est empreinte d’une poésie et de messages écologiques qui ont une résonance toute particulière à l’heure actuelle. Une exposition hors du temps, aérienne, esthétiquement remarquable. Arachnophobes s’abstenir !

Quand ? Du 17 octobre au 6 janvier 2019

Où ? Au Palais de Tokyo, 13 avenue du Président Wilson – Paris 16ème

Sebastiao Salgado
Sebastiao Salgado – Série Amazones (2013)

4. Sebastiao Salgado au Musée de l’Homme

Vous avez sûrement déjà entendu parler de son film magnifique, le Sel de la Terre, retraçant ses années de photo-reportages. Salgado est un photographe brésilien qui s’est fait connaître par ses clichés forts, pris à travers le monde, témoignage des guerres, de la famine, des catastrophes naturelles, comme de la beauté de la nature et des êtres qui la peuplent. Ses photographies illustreront au Musée de l’Homme l’anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948.

Quand ? Du 8 décembre au 30 juin 2019

Où ? Au Musée de l’Homme, 17 place du Trocadéro – Paris 16ème

Marc Chagall
Marc Chagall, Le cirque, 1961
Gouache et pastel sur papier, 57,5 x 51 cm
Pola Museum of Art, Hakone © ADAGP, Paris, 2018 © Pola Museum of Art, Pola Art Foundation

5. Chagall à l’Hôtel de Caumont d’Aix-en-Provence

L’exposition se focalise sur le passage de la pratique du noir et blanc à celle de la couleur par le peintre. Au travers de 130 oeuvres, le spectateur découvre le cheminement maîtrisé de l’artiste vers le style coloré et dense qui le caractérise. Consacrée à la deuxième partie de la carrière de Chagall, l’exposition met en lumière son renouvellement artistique et révèle chaque étape de création de son œuvre à partir de l’année 1948 jusqu’à son décès, en 1985.

Quand ? Du 1er novembre au 24 mars 2019

Où ? Hôtel de Caumont, 3 Rue Joseph Cabassol – Aix-en-Provence

Naeem Mohaiemen
Naeem Mohaiemen – Tripoli Cancelled (2017, digital video)

6. Turner Prize à la Tate Britain de Londres

Pour les petits chanceux qui traverseraient la Manche cet hiver, faites un tour à la Tate pour l’exposition du Turner Prize ! C’est est une récompense annuelle décernée à un artiste contemporain de moins de 50 ans. Il est organisé par la Tate Britain depuis 1984. Il s’agit d’un prix prestigieux, assurant à celui qui le reçoit une carrière florissante. Cette année les finalistes sont : Naeem Mohaiemen, Luke Willis Thompson, Charlotte Prodger et l’équipe de Forensic Architecture.

Quand ? Du 26 septembre au 6 janvier 2019

Où ? A la Tate Britain, Bankside – Londres