Levalet : ce que vous devez savoir

levalet
Levalet, Celle de trop, 2015

Charles Leval, plus connu sous le pseudonyme de Levalet, exprime son art dans les rues de Paris, où il couvre les murs de ses personnages en noir et blanc, dessinés à l’encre de Chine.  Nous vous livrons 8 choses à savoir absolument sur Levalet !

# 1 Tout a commencé alors qu’il n’avait que 13 ans 

Levalet est né en 1988 à Epinal. Il grandit en Guadeloupe où il découvre la culture urbaine et les arts plastiques. Très jeune, il commence à 13 ans à peindre sur les murs de son île qu’il quitte pour étudier les arts visuels à Strasbourg. Il pratique le théâtre et s’initie à l’audiovisuel, à la photographie, à la sculpture et à la peinture avant de se spécialiser dans les arts plastiques. Inspiré par la capitale où il séjourne pour passer son agrégation, il commence, en 2012, à déployer son art sur les murs de Paris.

levalet
Levalet, Envolée sauvage, 2014

#2 Les influences de Levalet

Levalet est très admiratif d’artistes comme Ernest Pignon Ernest ou l’italien Blu. Mais par son art il transpose surtout sa passion pour le théâtre, l’image, le dessin et les installations dans la rue. L’architecture est également une source d’inspiration essentielle. Elle lui permet de créer une interaction avec ses personnages et d’accentuer la dimension “trompe l’œil” de ses oeuvres.

levalet
Levalet, Incognito, 2018

#3 Il connaît très bien certains de ses personnages

Il travaille ses dessins à partir de photos. Les personnages qu’il représente sont parfois des proches, des autoportraits ou des modèles qu’il fait poser spécialement.

Levalet
Levalet, Crash Test, 2015

#4 Il ajoute parfois des objets à ses oeuvres

Les oeuvres de Levalet utilisent le décor naturel mais il lui arrive aussi d’y ajouter des objets. Comme une cannette de soda pliée et jetée sous les feux des caméras et micros de télévision. « J’imagine mes installations directement pour le lieu que j’ai choisi, afin que la juxtaposition d’un élément qui appartient au réel, comme un lampadaire par exemple, et d’un élément représenté, comme un personnage suspendu, crée une certaine ambiguïté visuelle qui confond deux niveaux de réalité », explique-t-il.

Levalet
Levalet, 15 minutes de célébrité, 2014

#5 Dans la rue mais pas seulement

Ses oeuvres ne se découvrent pas qu’au détour d’une rue. Sa toute première exposition a eu lieu au Cabinet d’amateur à Paris en 2013. A cette occasion, il a présenté des oeuvres spécialement conçues pour l’occasion sur le thème du sommeil. Depuis, il a participé à de nombreuses expositions collectives et solo ainsi qu’à des festivals d’arts urbains.

levalet street art
Levalet, Faster, 2015

#6 Il n’est pas que street artiste

Il est aussi professeur d’arts plastiques à Paris.

levalet
Levalet, Sur écoute, 2018

#7 Il travaille en plusieurs étapes

Levalet reconnaît avoir une sorte de toc qui l’empêche de marcher dans la rue sans que son esprit n’analyse tous les détails de son environnement pour en sonder le potentiel narratif. Quand il trouve enfin le lieu idéal pour son art, il commence par le prendre en photo et le mesurer. A partir des spécificités du lieu, il travaille les mises en scène d’abord en photo puis en dessin. Pour ses collages de rue, il travaille sur un papier fin à l’encre de chine et à la brosse, ce qui lui permet de dessiner assez rapidement. Une fois le dessin découpé, il colle le tout en adéquation avec l’espace de la mise en scène.

#8 Il est plutôt matinal

Vous ne croiserez pas Levalet au milieu de la nuit dans une ruelle sombre. Il a très vite compris que chercher à passer inaperçu était la meilleure manière de paraître suspect. Désormais, il colle donc en plein jour et de préférence le matin.

Vous devriez aimer…