Home > Inspirez-vous > Top 5 des films d’Andy Warhol
Top 5 des films d’Andy Warhol
Inspirez-vous 22 Nov 2021

Top 5 des films d’Andy Warhol

Saviez-vous que Andy Warhol réalisait des films ? Andy Warhol est le fondateur du pop art, un art qui célèbre les symboles et les icônes de la vie moderne. Véritable machine à icônes, l’artiste a transformé Marilyn Monroe, la chaise électrique ou une Campbell Soup en produits de consommation artistique de masse. Mais son travail de réalisateur est souvent sous-estimé. Aujoud’hui, Artsper vous fait un tour d’horizon des 5 films d’Andy Warhol à connaître absolument !

1. Lonesome Cowboys, Andy Warhol Film, 1969

Lonesome Cowboys est l’un des films les plus ambitieux d’Andy Warhol. Avec une intrigue grossièrement inspirée de Roméo et Juliette, le film est une parodie de western à la sauce homoérotique. Il présente des cowboys en tenues sexy et joue avec les frontières de l’hétérosexualité. Bien que tourné avec un budget de seulement 3.000$, le film rassemble les personnalités proches de Andy Warhol comme Taylor Mead ou Louis Waldon. Mais le projet à Atlanta fait scandale. En août 1969, la police interrompt le tournage du film et arrête plusieurs membres de l’équipe. L’événement marque alors un tournant dans l’éveil de la conscience LGBTQ+ à Atlanta.

lonesome cowboys
Affiche du film Lonesome Cowboys, 1969 

2. Screentests, 1964-1966

Il ne s’agit pas à proprement parler d’un film d’Andy Warhol mais plutôt de centaines de films, de 4 minutes chacun. En effet, l’atelier d’Andy Warhol, baptisé « La Factory » était l’un des hauts lieux de la vie mondaine et artistique de New York dans les années 1960-1970. De nombreuses personnalités y défilaient, comme Bob Dylan, Marcel Duchamp, Denis Hopper, The Velvet Underground, et bien d’autres.

Andy Warhol, accompagné de Gérard Malanga, prirent alors l’habitude de faire le portrait de ces invités prestigieux et originaux, à travers un film de 4 minutes.

Screentest of andy warhol films
Assemblage de pellicules de Screentests, 1964-1966

3. Sleep, 1964

Sleep est l’un des films les plus expérimentaux d’Andy Warhol. Il s’agit d’une vidéo de 4h45 montrant John Giorno, le compagnon de l’époque d’Andy Warhol, en train de dormir. Plusieurs points de vue se succèdent et se superposent en même temps que les bandes d’images défilent. À l’image de Empire, un film de plus de 8h qui montre un coucher de soleil au ralenti sur l’Empire State Building, Sleep est un pied de nez à l’industrie d’Hollywood. D’ailleurs, Andy Warhol assumait pleinement le rendu non-professionnel de ses films, et la pénibilité qu’il peut y avoir à les regarder.

andy warhol film
Andy Warhol, Sleep, 1964

4. Blow Job, 1964

Dans la même veine que Sleep, le film d’Andy Warhol Blow Job peut être considéré comme très expérimental. Il est aussi très sulfureux… Non pas du fait de ce qu’il représente, mais au contraire du fait de ce qu’il cache. Ce film de trente-cinq minutes montre en effet le visage de l’acteur DeVeren Boolwalter… Pendant que quelqu’un lui fait une fellation ! Andy Warhol tournera deux ans plus tard une suite à ce film, présentant cette fois-ci le visage d’un critique d’art, dans la même situation.

Blow Job, by andy warhol
Andy Warhol, Blow Job, 1964

5. Chelsea Girls, 1966

Chelsea Girls est sans doute le film d’Andy Warhol le plus abouti dans la recherche artistique. Il s’agit d’un film diptyque, c’est-à-dire avec deux bandes d’images juxtaposées côte-à-côte. Il retrace la journée d’une « Chelsea girl », c’est-à-dire une jeune fille de New York habitant le quartier huppé et branché de Chelsea. En l’occurrence, il s’agit de Nico, la chanteuse du groupe The Velvet Underground. Le film alterne les images en noir et blanc et celles en couleur ; les images sonores et les muettes ; les teintes vives, les excès de lumière, les pénombres. Pendant plus de trois heures, une cruelle allégorie de la solitude se déploie sous les yeux du spectateur…

chelsea, andy warhol
Andy Warhol, Chelsea Girls, 1966

Andy Warhol et l’Art Vidéo

La carrière de vidéaste de Andy Warhol n’a pas été longue, elle dure à peine plus d’une décennie. Ses œuvres ont d’ailleurs été très peu montrées de son vivant. Ce n’est que plus tard, notamment grâce à l’essor de l’Art Vidéo, que ses films ont connu un regain d’attention. Et aujourd’hui, Andy Warhol figure parmi les grands artistes de l’Art Vidéo.