Que faire ce week-end ? Les expositions à ne pas rater – Juillet 2016

Branle-bas de combat de défilés, armada de drapeaux, feux d’artifices en effervescence… les festivités fleurissent et se faufilent tout droit jusqu’aux espaces créatifs. En ce 14 juillet, armez-vous d’un regard aussi intuitif que critique pour prendre d’assaut les Révolutions que soulèvent plasticiens, poètes, sculpteurs ou dessinateurs.
A son tour,
Artsper brandit les couleurs du week-end sous 5 expositions.

 PARIS

CENTRE POMPIDOU. ANARCHÉOLOGIE

2

© Courtesy of the artist and Tanya Leighton, Berlin

Sous la pensée de Michel Foucault, l’exposition explore l’Anarchéologie, la « science du commencement », permettant de s’affranchir de toutes formes tutelles (politique, mythologique historique). Remettre en cause les phénomènes sociaux, défaire les idéologies, effiler les institutions… telle est la déconstruction au sens large, à grands renforts de mots pour Jacques Derrida, et de médiums pour le Centre Pompidou. Un regard esthétique et sociologique présente un miroir du monde contemporain, moins à l’adresse d’un Narcisse se mirant, que pour l’expérience de la déconstruction et du doute, à savoir les premiers pas vers la philosophie, « cette science du commencement ».

Où ? Centre Pompidou, Place Georges-Pompidou, 75004 Paris
Jusqu’au 11 septembre 2017

VILLA VASSILIEFF. NDIDI DIKE, SOUS COUVERT DU CONTRÔLE DES RESSOURCES 

777

Ndidi Dike, In the Guise of Resource Control, 2017, © Ndidi Dike

Donner la forme d’une exposition à sa recherche, transposer sa réflexion sous forme de médiums (installations, sculptures, ou encore vidéos), tel est le projet amorcé par Ndidi Dike, emblème de la scène artistique nigérienne, née à Londres. En résidence à la Villa Vassilieff  dans le cadre du Pernod Ricard Fellowship, l’artiste s’intéresse aux questions pré et post-coloniales de contrôle des ressources naturelles en Afrique. L’exposition rallie l’esclavage, le consumérisme, l’urbanisme, la culture visuelle nigériane, l’histoire de l’art, les migrations transfrontalières, le multi-culturalisme, l’identité et les politiques contemporaines.

Où ? Villa Vassilieff, Chemin de Montparnasse, 21 avenue du Maine, 75015 Paris
Quand ? Jusqu’au 22 juillet

AILLEURS

LUXEMBOURG. MUDAM. HARD TO PICTURE – A TRIBUTE TO AD REINHARDT

Style: "AR_Crozier"

Ad Reinhardt, Untitled, 1943. Publié dans le magazine PM, le 23 avril 1943. Courtesy de David Zwirner, New York/Londres © Photo : 2015 Estate of Ad Reinhardt / Artists Rights Society (ARS), New York

Révélé par des peintures monochromes radicales des années 1950 et 1960, Ad Reinhardt s’érige comme un illustrateur fertile avec une production à l’humour désopilant, plébiscité par la presse américaine. Les deux commissaires d’exposition, Diana Baldon et Marie-Noëlle Farcy, distillent le trait et le ton libertaire propre à l’artiste à travers une sélection de plus de 250 illustrations originales.

Où ? Mudam, 3 Park Drai Eechelen, 1499 Luxembourg
Jusqu’au 21 août

LONDRES. SOMERSET HOUSE. Parfum : un voyage sensoriel à travers l’art contemporain

66

Exploring the art of perfume © Somerset House

Quand l’odeur devient plastique… l’enivrement des sens délivre une sensation délicieuse et supra-légère d’un étourdissement de l’être. D’ailleurs, « il faut toujours être ivre » dixit Baudelaire, « sans trêve et à votre guise, mais enivrez-vous! ». Alors, on s’arme de nos narines, yeux, jambes, pour humer les effluves de l’art contemporain au sein de l’emblématique Somerset House.

Où ? Somerset House, Strand, London WC2R 1LA, Royaume-Uni
Jusqu’au 17 septembre

BILBAO. GUGGENHEIM MUSEUM. BILL VIOLA

bill_violacphoto_kira_perov

Bill Viola, Ascension, 2000  © Bill Viola

Plongeon dans le bain immersif de Bill Viola, figure de proue de l’image en mouvement, et par la même, du spectateur en mouvement. Nimbée de mysticisme, poésie ou philosophie, l’exposition reflète les cycles de la vie, mort et renaissance, en y déployant les symboles des éléments primaire comme le feu et l’eau. Souffler sa vingtième bougie avec une icône de l’art contemporain, est le cadeau que nous concocte le Guggenheim Museum, le temps d’un anniversaire étendu sur 6 mois, et plutôt réussi.

Où ? Guggenheim Bilbao Museoa, Abandoibarra Etorb., 2, 48009 Bilbo, Bizkaia, Espagne
Jusqu’au 9 novembre 2017