8 expositions immersives où l’on rêve de plonger !

Ernesto Neto
Ernesto Neto

L’art contemporain ressemble parfois à un immense terrain de jeu. D’ailleurs combien de fois n’avez-vous pas entendu cette fameuse comparaison avec le travail d’un enfant de 4 ans ? Mais parfois cela a du bon…Artsper vous fait découvrir 8 installations artistiques qui font retomber en enfance :

Tape Paris (Numen/For Use)
Tape Paris (Numen/For Use)

1. La plus scotchante : Tape Paris, Numen / For Use, Palais de Tokyo Paris, 2014.

Le collectif Numen / For Use a fait le pari de créer un labyrinthe de scotch transparent en suspens dans le hall du Palais de Tokyo. Suffisamment épais pour laisser une poignée de visiteurs s’y mouvoir, ce tunnel surprenant semblable à une toile d’araignée en aura amusé plus d’un.

Fireflies on water (Yayoi Kusama)
Fireflies on water (Yayoi Kusama)

2. La plus étincelante : Fireflies on water, Yayoi Kusama, Whitney Museum NY, 2002

On ne présente plus la star japonaise de l’art contemporain. Son installation Fireflies on water consiste en une petite salle sombre dont les murs sont couverts de miroirs, reflétant la centaines de petites lumières suspendues au plafond, créant une atmosphère à la fois féérique et désorientante pour les visiteurs.

Ernesto Neto
Ernesto Neto

3. La plus emmêlée : Ernesto Neto, Espace Louis Vuitton, Tokyo, 2012

L’artiste brésilien Ernesto Neto a envahi 193m2 d’une salle d’exposition avec son installation “Madness is part of life”. Cette immense sculpture de quasiment 8 mètres, suspendue au plafond est constituée de fils reliant des balles en plastiques géantes, sur lesquelles les visiteurs peuvent se déplacer ou s’allonger.

One time space foam (Tomas Saraceno)
One space time foam (Tomas Saraceno)

4. La plus gonflée : One space time foam,Tomas Saraceno, Milan Hangar Bicocca (2013)

Tomas Saraceno surprend Milan et son Hangar Biocca en déroulant dans l’espace d’exposition une membrane en PVC translucide suspendue à 24 m au-dessus du sol. Constituée de plusieurs couches, l’installation fait penser à de gigantesques bulles de savon où le spectateur peut allègrement sautiller. Vertigineux !

Serpentine Pavillion
Serpentine Pavillion (Selgascano)

5. La plus colorée : José Selgas et Lucía Cano, Serpentine Pavilion, Londres 2015

C’est l’agence d’architecture espagnole Selgascano qui signe le pavillon éphémère de la Serpentine Gallery en 2015. La structure est assimilable à une chenille multicolore se déroulant dans le jardin de la galerie londonienne, et crée des jeux de lumières et de transparence, au grand plaisir du visiteur qui s’y promène.

Cambridge chapel (Miguel Chevalier)
Cambridge chapel (Miguel Chevalier)

6. La plus illuminée : Miguel Chevalier, Cambridge chapel, 2015

L’artiste Miguel Chevalier a ébloui les habitants de Cambridge en projetant numériquement sur les murs et le plafond de la chapelle de la ville des mondes lumineux. Hypnotisant !

Cakeland (Scott Hove)
Cakeland (Scott Hove)

7. La plus gourmande : Scott Hove, Cakeland, Think Thank Gallery Los Angeles, 2016

Scott Hove nous fait saliver avec son installation reproduisant à l’identique de délicieux gâteaux à la crème. Un vrai conte de fées !

Bâtiment (Leandro Erlich)
Bâtiment (Leandro Erlich)

8. La plus vertigineuse : Leandro Erlich, Bâtiment, 104 Paris, 2011

Jouant subtilement sur un effet de trompe-l’oeil, l’artiste Leandro Erlich utilise un simple miroir pour provoquer ce saisissant effet vertigineux ! Attention à ne pas tomber dans le panneau !