5 tendances pour l’art et la culture en 2021

Le monde de l’art actuel ne ressemble plus du tout à celui de l’année dernière. Les effets de la pandémie ont dramatiquement touché l’art et la culture, les obligeant à s’adapter eux aussi. En réponse, de nombreux dispositifs virtuels ont émergé pour remédier à notre besoin d’art et de culture. Les artistes ont été aussi amenés à tester des approches plus expérimentales et créatives. Expositions en ligne, retour du goût pour la nature, boom de l’art africain… Découvrez les cinq tendances identifiées par Artsper pour le monde de l’art et de la culture en 2021!

1. Plus d’expositions virtuelles

En 2020, les musées et les galeries se sont rapidement tournés vers des plateformes en ligne, afin de répondre aux besoins en art et culture « à domicile ». De chez eux, les gens ont pu profiter de ces services et cette tendance va se pérenniser en 2021.

En lançant des expositions en haute résolution en ligne, certains musées ont déjà saisi cette opportunité de transition digitale ! Le Centre Pompidou en est un exemple notable, avec l’ouverture de l’exposition complètement virtuelle dédiée à Matisse. Le mois de janvier 2021 a déjà vu une profusion d’expositions impressionnantes. Les musées et lieux d’expositions vous proposent plusieurs moyens de profiter de l’art et de la culture, en multipliant les expériences artistiques en ligne. Avec Anticorps,le Palais de Tokyo à Paris peut vous donner une idée de ce qui vous attend… L’exposition de la Peggy Guggenheim Collection s’intéresse elle au surréalisme et à la magie. Résultat ? Une modernité enchanteresse. 

Vue de «From Home», salle en ligne, kamel mennour, 2020 © Photo. archives kamel mennour, Paris / Londres
Vue de «From Home», salle en ligne, kamel mennour, 2020 © Photo. archives kamel mennour, Paris / Londres

2.  La croissance des animations graphiques 3D

L’une des tendances principales pour le monde de l’art et la culture est l’exploration du monde virtuel. Grâce à des méthodes de graphisme et d’animation 3D, une nouvelle forme artistique prend le relais des toiles. Les animations graphiques de type 3D, à la fois innovantes et fascinantes, ont fait sensation à travers le monde. Cette année, plusieurs artistes se sont inspirés des effets du confinement et des rues désertes. Vadim Soloviov (@solovyewadim), par exemple, a réimaginé Saint-Pétersbourg avec une flotte de raies volantes dans le ciel. Pendant ce temps, le motion designer ShaneF (@shanef3D) remplit les rues de New York avec des cœurs flottants et des paquets parcourant des tuyaux transparents. L’art en 3D accompagne parfaitement la hausse d’expositions autour de l’art et la culture en ligne. Les possibilités sont infinies et font basculer le monde de l’art dans l’ère numérique.

Love Hearts par ShaneF dans les rues de New York
Love Hearts par ShaneF dans les rues de New York

3. Le retour à la nature

La nature a toujours joué un rôle important dans l’art, étant une source d’inspiration pour de nombreux artistes depuis des siècles. Cependant, notre intérêt pour cette dernière n’a fait que se renforcer pendant cette période difficile. Les artistes, eux aussi, ont tenté de renouer le lien avec le monde extérieur. Dans cette optique, ils nous proposent des œuvres capables de satisfaire nos besoins d’évasion et de voyages. En effet, ce n’est pas une coïncidence si la peinture de paysage de David Hockney s’est vendue pour 35 millions de dollars en 2020. La nature fait sans aucun doute son grand retour dans le monde de l’art et de la culture ! Des collines verdoyantes aux vastes paysages marins, les représentations du monde naturel ne vont pas cesser d’être sous les feux des projecteurs en 2021.  

Cette tendance est aussi liée à une prise de conscience de la situation climatique actuelle. Un grand nombre d’artistes se sont déjà engagés pour l’environnement à travers leur art. Olafur Eliasson, Shepard Fairey (OBEY) et Agnes Denes sont parmi eux… Certains artistes se sont même servi de matériaux recyclés pour réaliser leurs œuvres d’art ! Cette tendance artistique, parfaitement en phase avec les défis de notre siècle, continuera à augmenter en même temps que la protection de notre planète deviendra de plus en plus urgente.

Nichols Canyon par David Hockney, vendu par Philips en 2020
Nichols Canyon par David Hockney, vendu par Philips en 2020

4. L’explosion de l’art africain contemporain

Cette tendance s’impose déjà depuis quelques années et l’année passée aura confirmé le rôle majeur de l’art africain sur le marché. Toujours plus mondialisé, le marché de l’art attire déjà des collectionneurs du monde entier. Et dans cet environnement concurrentiel, l’art africain attire tous les regards.

La pandémie aura sans aucun doute renforcé la digitalisation des expositions et des foires. Mais ce n’est pas le seul effet notable ! L’augmentation des ventes d’art en ligne aura marqué l’année écoulée et prouvé que les collectionneurs d’aujourd’hui sont  nombreux à passer leurs commandes via les plateformes en ligne ou les réseaux sociaux. La flexibilité de ces nouvelles pratiques, additionnées aux prix abordables pour des œuvres de haute qualité, ont largement contribué à l’essor du marché de l’art contemporain africain. Et ce phénomène n’en est encore qu’à ses débuts ! Artsper vous propose de découvrir une sélection d’artistes africains à suivre de près cette année.

Barthélémy Toguo, Celebration of Love, 2014, sur Artsper
Barthélémy Toguo, Celebration of Love, 2014, sur Artsper

5. Le street art toujours en hausse

Depuis le début des années 2000, la popularité du street art n’a pas faibli. Aujourd’hui, rien n’a changé. Avec la crise sanitaire, les artistes sont nombreux à se tourner ou retourner dans les rues. Rien de plus surprenant sachant que c’est l’un des seuls lieux toujours à disposition pour l’expression d’art et de culture ! Dans des périodes complexes ou conflictuelles, le street art a toujours été un moyen d’expression, de revendication ou d’encouragement des revendications sociales. Celui qu’on ne présente plus, Banksy, a contribué à ce mouvement avec son œuvre Game Changer. Cette peinture murale impressionnante montre un enfant qui joue avec une petite infirmière, habillée en super-héroïne. Derrière lui, Superman et Batman, ont eux été relégués dans une poubelle.

De l’autre côté de l’océan, l’artiste Corie Mattie a créé une série intitulée Hope Dealer. Visible à Los Angeles, cette œuvre est ornée d’un avertissement tout particulier : « Annulez vos plans. Pas l’humanité ».

Street Art de Corie Mattie a Los Angeles
Street Art de Corie Mattie a Los Angeles

Ainsi, la pandémie a souvent servi de cadre pour les troubles politiques de 2020, comme nous le rappellent les commentaires des street artistes. À Hong Kong, par exemple, un tag a fait surface, annonçant : « Il ne peut pas y avoir de retour à la normale parce que la normale était problématique au départ ». Et les exemples ne manquent pas tout autour du monde ! Ils sont le symbole d’une nécessaire adaptation du monde de l’art et la culture, mais aussi des symboles d’espoir face aux incertitudes actuelles.