10 Ready-made à connaître

Photographie de trois ready-made de Marcel Duchamp
« Fontaine », « Porte bouteille » et « Roue de bicyclette » , trois ready-made de Marcel Duchamp

« Peut-on faire des oeuvres qui ne soient pas de l’art ? ». C’est en tout cas la question que se posait Marcel Duchamp (1887 – 1968) quand il réalise en 1913 La roue de bicyclette. Mais qu’est-ce qu’un ready-made? Dans son Dictionnaire abrégé du Surréalisme datant de 1929, André Breton définit le terme de ready-made comme étant un « objet usuel promu à la dignité d’objet d’art par le simple choix de l’artiste ». De ce fait, un ready-made est un objet manufacturé. Il n’a pas été réalisé par l’artiste, ce dernier s’approprie l’objet. Ainsi, l’objet perd sa fonction d’objet et devient une oeuvre d’art à part entière. Le concept de ready-made révolutionne le statut des oeuvres d’art au XXe siècle. Artsper vous propose de découvrir 10 ready-made à connaître réalisés par le père de l’art conceptuel, Marcel Duchamp.

1- Le porte bouteille

Marcel Duchamp, Porte bouteille, 1914 - 1964
Marcel Duchamp, Porte-bouteilles (ou Égouttoir, Séchoir à bouteilles, Hérisson), 1914 / 1964, fer galvanisé, 64 cm Diamètre : 42 cm, Paris, Centre Pompidou

« Ce choix était fondé sur une réaction d’indifférence visuelle, assortie au même moment à une absence totale de bon ou mauvais goût… en fait une anesthésie complète » (M. Duchamp, « À propos des readymades », dans Duchamp du signe. Écrits de l’artiste réunis et présentés par Michel Sanouillet, Paris, Flammarion, 1975 ; rééd. 1994, coll. « Champs », p. 191). Marcel Duchamp acquiert au cours de l’année 1914 un porte bouteille déniché au Bazar de l’Hôtel de Ville (BHV). Porte bouteille est considéré par l’artiste comme étant son tout premier ready-made. Tout comme la plupart des ready-made de l’artiste, porte bouteille sera perdu et refait en 1960 sous la direction de Duchamp.

2- La roue de bicyclette

Marcel Duchamp, Roue de bicyclette, 1913 - 1964
Marcel Duchamp, Roue de bicyclette, 1913 / 1964, Paris, Centre Pompidou

« Quand j’ai mis une roue de bicyclette sur un tabouret la fourche en bas, il n’y avait aucune idée de ready-made ni même de quelque chose d’autre. » Tout premier ready-made de Marcel Duchamp, il n’était pourtant pas considéré comme un ready-made à l’origine par l’artiste. La roue de bicyclette est réalisée en 1913 dans l’atelier de l’artiste à Neuilly. L’oeuvre est le fruit de bricolage entre un tabouret et une roue de vélo. De surcroît, elle pose la question de l’oeuvre d’art et du rôle de l’artiste. L’oeuvre sera réalisée en huit exemplaires par des artisans italiens.

3- Air de Paris

Marcel Duchamp, Air de Paris, 1919 - 1964
Photographie de l’oeuvre Air de Paris (1919 / 1964) de Marcel Duchamp

L’oeuvre de Marcel Duchamp se compose de verre et de bois et forme une ampoule contenant de l’air de Paris. Initialement réalisé en 1919 à Paris, c’est la galerie Schwarz, située à Milan, qui réalisa en 1964 la réplique de l’oeuvre sous la direction de Marcel Duchamp. Cette dernière constitue la quatrième réplique d’Air de Paris. Par ailleurs, l’oeuvre possède un caractère médicale souligné par la forme de l’ampoule.

4- Ready-made malheureux

Marcel Duchamp, Ready-made malheureux, 1919
Photographie de l’oeuvre Ready-made malheureux (1919) de Marcel Duchamp

« C’était un précis de géométrie qu’il lui fallait attacher avec des ficelles sur le balcon de son appartement de la rue de La Condamine; le vent devait compulser le livre, choisir lui-même les problèmes, effeuiller les pages et les déchirer. Suzanne en a fait un petit tableau : Readymade malheureux de Marcel. C’est tout ce qu’il en reste puisque le vent l’a déchiré. Ça m’avait amusé d’introduire l’idée d’heureux et de malheureux dans les readymades, et puis la pluie, le vent, les pages qui volent, c’est amusant comme idée…» (Marcel Duchamp, Entretiens, p.105). Ainsi, décrit Marcel Duchamp son ready-made malheureux qu’il réalisa pour sa sœur en raison de son absence au mariage de cette dernière.

5- Belle haleine. Eau de Voilette

Marcel Duchamp, Belle Haleine. Eau de Voilette, 1920 - 1921
Marcel Duchamp et Man Ray, Belle Haleine. Eau de Voilette, 1920 – 1921

Datant de 1921, Belle Haleine.Eau de Voilette est le deuxième ready-made assisté de Marcel Duchamp. En effet, l’artiste et photographe Man Ray réalisa la photo du portrait de Rrose Sélavy visible sur le flacon. De même, l’oeuvre est signée par Rrose. Le flacon est repris d’un célèbre parfum de la maison de parfumerie Rigaud, “Un air embaumé”. C’est au cours de l’année 1919, que Marcel Duchamp se procure le flacon et décide de réaliser un ready-made. L’artiste réalise une nouvelle étiquette sur laquelle est écrit “Belle haleine. Eau de Voilette”. Cette inscription illustre le goût de l’artiste pour les jeux de mots potaches. De ce fait, nous pourrions remplacer l’inscription par « Belle Hélène. Eau de Toilette ». De surcroît, l’oeuvre de Marcel Duchamp rentre en 1990 dans la collection de Yves Saint Laurent et Pierre Bergé et est vendu en 2009 pour un prix s’élevant 8.913.000 euros.

6- Peigne

Marcel Duchamp, Peigne, 1916 - 1964
Marcel Duchamp, Peigne, 1916 / 1964

Composé d’acier, Peigne de Duchamp fait partie des célèbres ready-made de l’artiste. Représentant simplement un peigne, on peut y lire une inscription gravée en blanc: “3 ou 4 gouttes de hauteur n’ont rien à faire avec la sauvagerie”. Réalisée en 1916 à New York, l’originale sera finalement perdue. Néanmoins, en 1964, la Galerie Schwarz sous la direction de l’artiste réalisera une réplique qui constitue la troisième version de l’oeuvre. Cette dernière est exposée au sein du Musée d’Art Moderne de la ville de Paris.

7- Trébuchet

Marcel Duchamp, Trébuchet, 1917 - 1964
Marcel Duchamp, Trébuchet, 1917 / 1964

« Une patère était là, sur le plancher, un vrai porte-manteau que j’avais envie, parfois d’accrocher au mur ; mais je ne suis jamais arrivé à le faire, si bien qu’il restait là sur le plancher et que toujours je me butais sur lui ; ça me rendait fou et je me suis dit : ça suffit avec ça ; s’il veut rester sur le plancher et continuer à m’ennuyer, d’accord, je vais le clouer et il restera simplement là… ». Ce ready-made est réalisé en 1917 à partir d’un porte manteau en bois et en métal. L’oeuvre est fixée sur le plancher d’où le titre donné par Marcel Duchamp.

8- À bruit secret

Marcel Duchamp,À bruit secret, 1916 - 1964
Marcel Duchamp, À bruit secret, 1916 / 1964

Fruit d’une collaboration entre Walter Arensberg (1878 – 1954) et Sophie Treadwell (1885 – 1970), À bruit secret est pour Marcel Duchamp un ready-made aidé. L’oeuvre est réalisée en 1916 à l’aide de pelote de ficelle, cette dernière est serrée entre deux plaques de laitons noir. L’oeuvre contient en son sein un objet.

9- Why Not Sneeze Rose Sélavy ?

Marcel Duchamp, Why Not Sneeze Rose Sélavy ?, 1921 - 1964
Marcel Duchamp, Why Not Sneeze Rose Sélavy ?, 1921 / 1964

Cette oeuvre, réalisée en 1921, est une cage à oiseaux en métal peint. À l’intérieur de cette dernière se trouve divers objets dont un thermomètre, un os de seiche, 151 cubes de marbre et deux petits récipients en céramique blanche de forme ronde. L’oeuvre original fût perdue comme pour la plupart des oeuvres de Duchamp. De ce fait, c’est une fois de plus la Galerie Schwarz qui réalisa en 1964 la troisième version du ready-made.

10- Fontaine

Marcel Duchamp, Fontaine, 1917 - 1964
Marcel Duchamp, Fontaine, 1917 / 1964

Oeuvre la plus controversée du XXe siècle, Fontaine est le plus célèbre ready-made de Marcel Duchamp. Fontaine est en réalité un urinoir inversé en porcelaine. L’oeuvre est signée R.Mutt en peinture noire. Datant de 1917, elle fut refusée lors de la première exposition de la Société des artistes indépendants de New York.  Aujourd’hui, il n’existe que des répliques réalisées entre 1950 et 1960 de l’oeuvre qui serait disparue au cours de l’année 1917.

Partenaire à lire sur Beaux-Arts Magazine Marcel Duchamp en 3 minutes

Vous devriez aimer