Tom Wesselmann : Focus sur un artiste Artsper

Voir plus loin - -

Régulièrement, Artsper revient avec vous sur le parcours des grands artistes de l’art contemporain, en étudiant une œuvre de jeunesse et une œuvre de maturité. L’arrivée de Tom Wesselman sur notre site est l’occasion rêvée de s’attarder un instant sur ce colosse de l’art américain.  

Tom Wesselman est né à Cincinnati, en février 1931. De 1949 à 1951, il poursuit ses études à l’Université d’Ohio, puis s’oriente vers la psychologie à l’Université de Cincinnati. Pendant son service militaire, qui débute en 1952, il réalise ses premiers cartoons, et embrasse un instant la carrière de dessinateur de bande dessiné. En 1954, il entre à l’Académie de Cincinnati, et vend sa première bande dessinée. A partir de 1956, il part vivre à New York, et tombe en admiration devant les travaux de Robert Motherwell, notamment Eloge de la Republique Espagnole. Il admire aussi, pour un temps, la figure majeure de l’action painting américain, Willem de Kooning. 1958 est une année pivot pour Wesselmann. Un voyage dans le New Jersey le convaint de poursuivre une carrière de peintre plutôt que dessinateur.

En 1961, Wesselmann débute sa série des Greats American Nudes, qui lui vaut l’attention du monde de l’art.  Il choisit pour cette série une palette réduite, incluant des couleurs dites patriotiques, comme le bleu, le rouge, le blanc, le doré et le khaki. La série est constuiste sur des images figuratives, avec en arrière plan patriotique, comme des photos de paysages américains ou des pères fondateurs. Ces photos sont souvent issues de magazines et journaux, (une technique propre aux acteurs du pop art, anglais et américain) et pousse Wesselmann a utiliser un format plus important qu’auparavant.  Au fur et à mesure que ces tableaux/collages prenaient de l’ampleur, il décide d’exposer directement sur des panneaux publicitaires. En 1962, la série des Great Americain Nudes est exposée à la Green Gallery.

Très vite, Wesselman prend ses distances avec les pop artistes américains, et expliquent à ceux qui veulent le catégoriser qu’il ne pratique pas de critique de la consommation de masse, mais qu’il esthétise les objets de la vie courante.

 Great American Nude

Great American Nude, 1961

Au cours des dix dernières années de sa vie, Wesselmann est fortement affaibli par une maladie du cœur, mais continue sa production au sein de son atelier. D’abord engagé dans un tournant abstrait dont l’influence de Mondrian n’est pas étrangère, une relecture des travaux Matisse réduit peu à peu cette barrière entre figuration et abstraction. Dans les années 60, le peintre a été amené à voir les toiles du maitre français au MoMA, lors de l’exposition Gouaches Découpées.  Jusqu’à la fin de sa vie, en 2004, alors qu’il meurt de complications dues à sa grave maladie, l’œuvre de Wesselmann est profondement marquée par les derniers travaux de Matisse, notamment ses découpages.

Sunset-Nude-with-Matisse-Odalisque

Sunset nude with Matisse, 2004

Un artiste à s’offrir sur Artsper : 

wess1

Monica, reclining on back, knees up, 1990

bigblonde

Big Blonde, 1986

Partager cet article :

Laisser un commentaire