Les grandes maisons de ventes : Sotheby’s

Voir plus loin - -

London Calling aujourd’hui chez Artsper. Direction l’Angleterre, pour vous parler d’un mastodonte des opérateurs de vente, Sotheby’s. You don’t say !

Sotheby’s est un groupe de sociétés internationales de vente aux enchères d’œuvres d’art, le plus ancien du monde,  la seule maison de vente à être cotée à la bourse de New York et de Londres. Le groupe organise 350 ventes par an, à Paris, New York, Londres, Hong Kong, Genève et Milan (entre autres)

1383738928345

Les locaux de Sotheby’s Londres, 34-35 New Bond St, London W1A 2AA

Un peu d’histoire donc :

Sotheby’s, qui n’est pas encore Sotheby’s, existe déjà en 1744, et se concentre exclusivement sur la vente de manuscrits et livres anciens. Sous la direction de John Sotheby, entre 1778 et 1807, la maison de vente aux enchères développe ses activités au-delà des livres en procédant à la vente aux enchères d’estampes, médailles, monnaies et antiquités. Ce n’est qu’en 1864 que John Wilkinson, à la mort du dernier des Sotheby, change le nom de l’entreprise pour Sotheby’s.

En 1955, l’entreprise ouvre un premier bureau à New York. Sotheby’s joue un rôle actif dans le regain d’intérêt l’impressionnisme et l’art moderne en organisant en 1957 la vente de la collection Weinberg à Londres et en 1958 la vente de la collection Goldschmidt : sept tableaux impressionnistes sont vendus en 21 minutes pour 781 000 £, un résultat spectaculaire. En 1964, l’entreprise acquiert la plus grande société de ventes aux enchères d’œuvres d’art des États-Unis, Parke-Bernet. Rappelons amèrement qu’à l’origine, trois commissaires français, dont Ader, devaient se rendre aux Etats Unis pour racheter Parke-Bernet, et n’ont pas juger nécéssaire de faire le déplacement.

1964,  la France prépare sa longue chute vers le 4e rang mondial. 

Dès les années 1970, Sotheby’s poursuit sa politique d’implantation à travers le monde. Paris, Los Angeles, Toronto, Melbourne. En 1977, l’action Sotheby’s atteint plus du double de sa valeur initiale, en à peine un an et demi. Les 80s sont marquées par des ventes historiques largement médiatisées.

 1987, la vente des joyaux de la Duchesse de Windsor totalise 50 M $, soit cinq fois les prévisions les plus élevées.

Aujourd’hui, Sotheby’s continue de miser sur la qualité et la valeur des lots proposés, ainsi que sur une clientèle internationale. Une stratégie payante ! A titre d’exemple, pour Sotheby’s Paris, en 2010, 93% des lots dépassent les 100 000 euros. Un exploit quand on sait que la France fait son fond de commerce sur des lots à moins de 10 000 euros.

En 2013, Sotheby’s voit ses ventes mondiales progresser de 19%, tous secteurs confondus, pour une recette globale de 5 milliards d’euros. Hats off !

 Quelques records récents de la maison :

iYdm2HrqM_tQ

 

Clyfford Still, 1949, A-NO,1 estimé 25 millions de dollars, vendu 61, 7 millions. 2011

Mark Rothko’s 1954 No.1 (Royal Red and Blue)

 

Mark Rothko, No. 1 Royal Red and Blue, 1954, estimé 40 millions d’euros, vendu 59 millions. Sotheby’s New York, 2010

pinkstar

 

Diamant rose 59,60 carats, vendu pour 61,65 millions d’euros. Nouveau record mondial pour un diamant. Sotheby’s Genève, novembre 2013

richter

 

Abstraktes Bild, Gehrard Richter, 1994, estimé 9 millions de livres, vendu 21 milions

warhol-silver-crash

Silver Car Crash Doubled Disaster, Warhol de 1963, vendu 105 milions de dollars. Record mondial pour un Warhol

Partager cet article :

Laisser un commentaire