7 grands noms de l’art contemporain chinois

Voir plus loin - -

Vous connaissez par cœur les sourires démesurés de Yue Minjun ? Plus besoin de vous présenter Ai Wei Wei et Liu Bolin ? Si ces trois artistes très connus en France n’ont plus de secrets pour vous, peut-être n’avez-vous pas encore entendu parler de Wang Yidong, de Zeng Fanzhi ou encore Mu Boyan. Ce sont pourtant eux qui occupent aujourd’hui les podiums du marché de l’art contemporain chinois. Artsper vous propose un tour d’horizon des artistes chinois vivants qui comptent en 7 noms que vous n’êtes pas prêt d’oublier.

 

{Zeng Fanzhi}

Probablement l’un des artistes les plus connus de notre sélection, Zenh Fangzhi est aussi l’un des plus chers. Réalisant un nouveau record lors d’une vente chez Christie’s Hong Kong, l’artiste a vu sa toile Society s’envoler pour plus de 3,3 millions de dollars en avril dernier. Une rétrospective inédite, présentée au Musée d’art Moderne de la Ville de Paris, s’attachera à le faire connaître du public français dès le 18 octobre 2013, en présentant l’impressionnante diversité stylistique de son œuvre depuis les portraits grimaçants des Mask jusqu’aux paysages fourmillants qu’il commet aujourd’hui.

 Zeng Fanzhi_Mask Series No.6_1996. Collection privée © Zeng Fanzhi studio

{Yan Pei Ming}


Yan Pei Ming, le plus français des artistes chinois, s’est spécialisé dans la production d’œuvres monumentales et toujours bichromes, autour de trois couleurs: le noir, le blanc et le rouge. Connu pour ses immenses portraits brossés de Mao, Yan Pei Ming a été le premier artiste vivant exposé au Louvre: c’était en 2009 avec Les funérailles de Mona Lisa. Il est actuellement exposé au FRAC Bourgogne avec l’exposition Futur simple, Saison 1.

 

Yan Pei Ming_Portrait of Mao_1990

{Zhan Xiaogang}


Inspiré de photos prises lors de la Révolution Culturelle, Zhan Xiogang est internationalement reconnu pour ses portraits de familles chinoises, notamment avec sa série Bloodline: Big Family Series. Grâce à ses peintures en noir et blanc par lesquelles il semble questionner la notion d’identité au sein d’un monde collectiviste, il est aujourd’hui l’un des artistes chinois les plus côtés: son tableau 2001 No.8 s’est arraché à plus d’un 1,3 million en novembre dernier chez Christie’s Hong Kong.

 

Zhang_Xiaogang_Family_1995

 
{Wang Yidong}


Très prisé des collectionneurs chinois, le genre hyperréaliste permet aujourd’hui au peintre talentueux Yidong Wang de vendre ses œuvres à des niveaux de prix impressionnants. Sa plus belle enchère a été réalisée à Hong Kong grâce à l’œuvre Teasing The Newlyweds, vendue en avril dernier pour plus de 2 millions de dollars.

 

Yidong Wang-Teasing The Newlyweds_1998


{Fang Lijun}


Etudiant lors des événements de Tiananmen en 1989, Lijun Fang initie dans les années 1990 un nouveau mouvement pictural: le réalisme cynique. Au moyen d’un style très figuratif et de la mise en scène d’un protagoniste chauve qu’il clone à l’infini, sa peinture est celle d’une génération chinoise désenchantée, pétrie d’angoisse et prête à la rebellion.

 

Fang Lijun_Series 1,No.4_1990-91


{Mu Boyan}


Par son art, Mu Boyan s’attaque à un phénomène de société qui semble aujourd
’hui menacer dramatiquement la Chine: l’invasion galopante de l’obésité. Avec ses Fatty series, représentant d’immondes obèses entravés, Mu Boyan dénonce une Chine de contrastes, où cohabitent dénuement extrême et surconsommation démesurée.

 

Mu Boyan_Sunny_2011

{Wang Guangyi}


Fer de lance d’un mouvement que l’on appelle parfois la « pop politique », Wang Guangyi combine dans son travail les iconographies de la propagande chinoise communiste et de la publicité. A partir d’un savoureux mélange de logos d’aujourd’hui et d’images révolutionnaires d’hier, l’artiste interroge avec provocation et humour le dilemme d’un pays partagé entre son passé communiste et ses ambitions commerciales.

 

Wang Guangyi_Porsche_2005 

Convaincus par l’art contemporain chinois? Retrouvez ICI les 10 artistes chinois à suivre dès maintenant sur Artsper !

Partager cet article :

2 Commentaires


Fleur Giros

Publié le 13 octobre 2014, 15h49

Des goûts et des couleurs on ne discute pas…
Bien à vous

Anonyme

Publié le 11 octobre 2014, 15h11

C’est vraiment très laid…

Laisser un commentaire