Le design, art ou technique ?

Voir plus loin - -

A l’occasion de la Paris Design Week qui a lieu du 3 au 10 septembre, nous vous proposons un bref retracé historique du design et une ébauche de lecture de sa « nature » fondamentale. « Art mineur », beaux-arts, ou simple technique ? Au fil des époques et courants artistiques, ce qu’on entend par le design a beaucoup évolué en même temps que la valeur qu’on accordait à la discipline toute entière…

 

3

Créée en 1900, la chaise Thornet est encore d’actualité.

 

Si on se reporte aux différentes définitions du design, on se rend déjà compte qu’il est difficile de résumer la fonction et la finalité de telle activité. Selon l’Alliance Française des designers, le design est « un processus intellectuel créatif, pluridisciplinaire et humaniste, dont le but est de traiter et d’apporter des solutions aux problématiques de tous les jours, petites et grandes, liées aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux. » La définition du Larousse est plus succincte : « discipline visant à une harmonisation de l’environnement humain, depuis la conception des objets usuels jusqu’à l’urbanisme. » D’un point du vue commercial, le design consiste aussi à « faire plus joli pour plus vendre » dans la mesure où comme le soulignait le designer industriel à l’origine du logo LU, Raymond Lowry, « la laideur se vend mal ».

Qu’elle que soit la définition qu’on souhaite associer au design, une chose est certaine : le terme recouvre un large éventail de pratiques et d’enjeux qui se situent à la croisée entre art et technique.

Bien que le design tel qu’on le conçoit aujourd’hui est né dans les années 50, c’est la révolution industrielle et la production en série et mécanisée qu’elle instaura qui posèrent les prémices de cette discipline à part entière. Dans les années 20, alors que les artistes élaborent les théories du Futurisme, Suprématisme et Cubisme, l’école du Bauhaus apparait en Allemagne.

2

Le créateur de ce siège, présenté en 1929, était le dernier directeur du Bauhaus, le designer Ludwig Mies Van Der Rohe. Suite à la fermeture de l’école, la production de ce meuble ne sera reprise qu’en 1953 !

 

Haut lieu d’innovation, le Bauhaus est un précurseur du design contemporain car il introduit l’idée que l’art doit répondre aux besoins de la société et que la distinction entre artisan et artiste n’a donc aucun fondement. Dans les années 20 et 30, alors que l’Art Déco connait un franc succès en France et le finlandais Alvar Aalto se lance dans le design organique, l’école du Bauhaus est violemment rejeté par les nazis.

En fait, il faut attendre l’après-guerre pour qu’on se mette à considérer les objets du quotidien comme des produits culturels. En effet, dès 1949, l’Union des artistes modernes crée l’association Formes utiles qui encourage l’esthétique industrielle comme indissociable de la valeur fonctionnelle d’un objet. A cette époque, le fonctionnalisme règne avec comme leitmotiv le fait que la forme d’un meuble doit suivre sa fonction. Ce courant est au coeur du design moderne…

1

On doit ce fameux fauteuil Egg, objet culte du design industriel moderne au designer danois Arne Jacobsen qui l’a dessiné en 1958.

 

L’argument essentiel du refus de catégoriser le design comme art réside dans le fait que cette discipline serait plus liée à l’exécution que l’imagination.

Finalement, le design est un art appliqué qui vise à conjuguer fonction et esthétique. Dans ce sens, le designer n’est ni artisan – il ne maitrise pas la (ou les) matière qu’il travaille – ni technicien – il ne maitrise pas la technique auquelle il recourt – ni ingénieur – il raisonne de manière transversale. Il n’est pas non plus artiste car il crée des objets utiles et non pas destinés à la contemplation pure et dure. En guise de conclusion, une conception quelque peu inattendue du métier de designer selon le célèbre Philippe Starck…

« Ce serait comme être une femme de ménage : j’ai un balai à la main (on croit que c’est un crayon mais c’est un balai) à l’aide duquel j’essaie de nettoyer la vie de ma famille, de mes amis, de ma société, et quelquefois avec le manche du balai, comme j’ai un peu de temps de rêver, je montre une direction. Voilà mon travail. Pendant que je nettoie la vie des gens, j’ai quelques visions, je construis quelques projets et quelquefois j’indique ou je dénonce des directions. Pour moi le design est un véhicule d’expression à finalité politique, au sens large du terme. »

Partager cet article :

Laisser un commentaire