L’ART CONTEMPORAIN À BERLIN


On ne cesse de l’entendre dans toutes les bouches: Berlin est LA ville de l’art contemporain en Europe ! Jeune, ouverte, dynamique et décalé, c’est une ville où tout semble permis et où le terme anglais « underground » s’adapte à toutes les sauces. C’est à Berlin que de nombreux grands noms de la scène contemporaine ont décidé d’élire domicile et d’installer leur studio. Parmi eux : Wolfgang Tillmanns, Olafur Eliasson, ou encore Daniel Richter pour ne citer qu’eux.

Voici les lieux qu’Artsper a sélectionné pour saupoudrer vos vacances d’un peu de culture !

 

{1. HAMBURGER BAHNOF}

2637902773_a6cc5cc124_o

La Hamburger Bahnhof (gare de Hambourg) est une ancienne gare qui assurait autrefois la liaison entre la capitale et la ville hanséatique d’Hambourg, aujourd’hui reconvertie en musée d’Art contemporain. L’alliance entre bâtiment historique d’origine et architecture moderne dans 10 000 mètres carré en fait un cadre idéal pour accueillir une collection d’art moderne comprenant des artistes tels qu’Andy Warhol, Joseph Beuys, Keith Haring ainsi que des artistes plus innovants du monde contemporain.

Les œuvres exposées proviennent principalement de la collection Staatliche Museen zu Berlin et de la collection privée du berlinois Erich Marx.

La première exposition d’envergure organisée par le musée a été celle sur Sigmar Polke en 1997, et en 2004, le musée s’est agrandi de manière significative pour accueillir la collection de Friedrich Christian Flick en tant que prêt à long terme.

Aujourd’hui c’est un des plus vastes espaces d’exposition et l’une des collections publiques les plus significatives d’art contemporain au monde.

Pour en savoir plus.

{2. KW INSTITUTE}

KW Institute for Contemporary Art

Le KW Institute for Contemporary Art est un lieu dédié à la production et à la promotion de l’avant-garde de l’art contemporain en collaboration avec des artistes et institutions internationales. Il se définit avant tout comme un espace collaboratif et ouvert: véritable laboratoire des dernières évolutions de la culture contemporaine nationale et internationale, il organise des expositions et de manifestations artistiques tout au long de l’année.

Créé au début des années 90 dans une ancienne usine de margarine en ruine, le KW Institute ne possède pas de collection en propre, ce qui lui donne une grande flexibilité dans sa programmation et le public ciblé. Depuis 1996, le KW Institute est également un des hauts lieux de la Biennale d’art contemporain de Berlin.

Au programme cet été, une exposition intitulée « Fire and Forget » (14 juin-30 août), en référence aux systèmes offensifs envoyés à distance, qui explore les idées reçues sur les armes et la guerre.

Pour en savoir plus.

{3. THE BOROS COLLECTION-SAMMLUNG BOROS}

SammlungBoros

La collection Boros est niché dans le fameux “bunker de Berlin”, un ancien abri anti-aérien construit pendant la Seconde Guerre mondiale, abandonné à la fin des combats, et reconverti par la suite en boîte de nuit, en lieu de rencontres sadomasochistes, et finalement transformé en en musée d’art contemporain.

C’est en 2003 que Christian de Boros, propriétaire d’une agence publicitaire allemande, rachète le fameux bunker. Il s’y fait construire un penthouse au dernier étage puis transforme le reste du bâtiment en musée d’art contemporain pour y exposer les œuvres de sa collection personnelle comprenant sculptures et installations. Il a également demandé à des artistes de renommée internationale, dont Ai Weiwei, Olafur Eliasson, Wolfgang Tillmans, Anselm Reyle ou Cosima van Bonin, de créer des œuvres spécialement pour ce lieu inédit.

Pour en savoir plus.

{4. COLLECTION SAMMLUNG HOFFMAN}

sammlung_hoffmann_4og.jpg_article_main

Erika et Rolf Hoffman sont arrivés à Berlin peu après la réunification en 1990 et voulurent très tôt donner à leur collection un écrin à sa hauteur. C’est dans une ancienne manufacture de machines à coudre dans le quartier de Mitte qu’ils ont élu domicile et ont ouvert au public les portes de leur maison pour faire admirer leur collection privée. Des visites guidées sont organisées tous les samedis.

Commencée en 1960, la collection de ce couple comprends des œuvres d’artistes aux horizons très divers tels que des grands noms américains contemporains du type de Frank Stella, Bruce Nauman ou Mike Kelley, mais également des artistes allemands du German Group ZERO comme Heinz Mack, ou Otto Piene, ou encore des artistes d’Europe de l’est et d’Asie tels que Hiroshi Sugimoto et Olga Chernysheva.

Pour en savoir plus.

{5. GRIMMUSEUM}

grimmuseum

Entièrement à but non lucratif et géré par des artistes, ce lieu est un must de la culture alternative berlinoise. Crée en 2009, le Grimmuseum est le lieu de l’ouverture par excellence: il propose des expositions, des résidences d’artistes, des expositions itinérantes et des performances mettant à l’honneur les artistes émergents les plus décalés de la scène berlinoise.

Cet été, le Grimmuseum accueille le « NO SHOW MUSEUM », le plus célèbre « musée du rien » avec des collections d’œuvres et de documents de plus de 120 artistes de renommée internationale du XXème et XXIème siècle.  D’août à octobre 2015, le « NO SHOW MUSEUM » est en tournée en Europe et finit son périple à Venise pour le 56ème Biennale. A Berlin, le Grimmuseum lui servira d’étape pour présenter « Nothing  by Joseph Beuys, Gordon Matta-Clark, Agnieszka Kurant, Santiago Sierra, Robert Rauschenberg and Ben Vautier ».

Un concept surprenant s’il en est !

Pour en savoir plus.

{6. BERLINISCHE GALERIE}

Berlinische Galerie 1

La Berlinische Galerie fut créée en 1975 dans le but d’être une vitrine de l’art contemporain exclusivement berlinois. Centrée sur la ville, elle représente cependant des artistes et mouvements d’envergure internationale depuis les années 1870, tels que la Sécession -avec Max Liebermann- et les expressionnistes -avec Otto Dix et Georg Grosz-, le courant de la Nouvelle Objectivité, jusqu’aux avant-gardes d’Europe de l’est et l’art conceptuel et multimédia contemporain.

Cet été, une exposition intitulée « L’art à Berlin (1880-1980) » célèbrera le 40ème anniversaire du musée et reviendra sur les diverses facettes de l’art berlinois de la fin du XIXème siècle-début du XXème.

Pour en savoir plus.

 

{7. NEUE NATIONAL GALERIE}

4011944177_c1c2203fe6_b

La Neue National Galerie a ouvert depuis 1986 pour faire pendant aux collections d’oeuvres classiques de l’Alte National Galerie. Les collections de la Neue National Galerie, bien qu’endommagée par la chasse des nazis à « l’art dégénéré », rassemblent une large sélection de chef d’œuvres du XXème siècle et d’artistes d’Europe et des Etats-Unis avec des grands noms du groupe Die Brücke, du cubisme, du Bauhaus, du surréalisme et des années 50 et 60. Dans la liste : Ferdinand Hodler, Edvard Munch, Pablo Picasso, Max Beckmann, Otto Dix, Paul Klee, Max Ernst, Salvador Dalí, Francis Bacon, Gerhard Richter ou encore Andy Warhol.

Par ailleurs vous pourrez également apprécier les alentours du bâtiment qui sont ornés de sculptures d’Henry Moore, Richard Serra et d’Alexander Calder.

Pour en savoir plus.

{8. BERLIN ART WEEK}

20120830194032-Berlin_promo_en

Pour ceux qui ont prévu des vacances en décalé, du 15 au 20 septembre se tiendra la quatrième édition de Berlin Art Week, un grand événement sous la bannière duquel sont organisés une multitude de salons et événements artistiques dans les différents lieux d’art cités auparavant.

Parmi ces salons, on citera Abc-art Berlin contemporary, Positions Berlin-Art Fair et le project collaboratif “Stadt/Bild”, avec en parallèle, plus de 20 expositions institutionnels pour l’occasion, des nocturnes de galeries, des performances, des projections de films et des conférences.

L’an dernier, la Berlin Art Week a attiré plus de 80 000 visiteurs : un événement qui contribue à faire de la ville une des métropoles du marché de l’art contemporain !

Pour en savoir plus.

{9. STREET ART TOUR}

Street_art_in_Kreuzberg,_Berlin

Peut-être avez-vous suivi l’histoire qui a défrayé la chronique du street art berlinois l’an dernier ? L’artiste Blu, auteur d’un célèbre mural bordant un terrain vague de Kreuzberg, a fait recouvrir sa propre œuvre dans la nuit du 11 au 12 décembre pour protester contre le projet de reconversion de la zone par des promoteurs immobiliers.

Si ce n’est donc plus l’œuvre du célèbre street artist que vous pourrez admirer dans les rues de Berlin, la capitale allemande reste le haut lieu du mouvement, puisque le chantre de la culture alternative.

Comme expliqué dans les articles précédents, les « street art tour » ont aujourd’hui le vent en poupe dans toutes les grandes villes européennes. Le concept ? Vous, quelques touristes curieux et ouverts et un guide au fait des dernières nouveautés de la scène urbaines et des derniers spots de muraux à aller regarder.

Au programme à Berlin: Blu, Roa, Augustine Kofie, MTO, Os Gemeos ou encore Vhils.

Partager cet article :

Laisser un commentaire