Fondations d’Art

Voir plus loin - -

Cartier, Louis Vuitton, Ricard … Ces noms vous disent forcement quelque chose. Mais saviez-vous que ces entreprises étaient aussi de grands mécènes ? Artsper est là pour vous guider.

 

Le mécénat d’entreprise ? Un peu d’histoire, et 3 exemples.

Alors qu’il y a à peine 10 ans, moins de 2 000 entreprises pratiquaient le mécénat, l’adoption de la loi Aillagon en 2003, qui prévoit de nombreux avantages fiscaux, fait passer le nombre d’entreprises mécènes à 6 500 en 2005. Une réussite ! Déduction sur les impôts, valorisation de l’entreprise par la culture, le mécénat est considéré par tous comme une aubaine. Si les groupes comme Axa ou Bouygues préfèrent participer à de grands chantiers nationaux, ou à l’aide d’acquisition d’œuvres dites d’intérêt majeur pour l’état, certaines entreprises préfèrent réunir leur collection au sein de fondations.  Avec l’aide de la loi Aillagon, on passe de 65 fondations en 2002 à 200 en 2006. Focus sur 3 lieux emblématiques de la scène parisienne.

 fondationcartier

En 1984, le président de Cartier, Alain Dominique Perrin décide de la création de la Fondation Cartier, qui occupe depuis 1994 le bâtiment de verre de Jean Nouvel, boulevard Raspail. Orientée art contemporain tous médiums confondus, peinture, vidéo, sculpture, photo, installations, arts vivants, la fondation est financée à 80% par le célèbre bijoutier. Dépassant le simple principe d’achat, la Fondation Cartier a adopté un principe de commande aux artistes, qui lui permet de constituer une collection permanente et de soutenir la création. Expositions de qualité, choix éclectiques d’artistes, prise de risques et médiation aboutie, la Fondation Cartier est une réussite à tous les niveaux. En 2012, Cartier accueille pour la première fois en Europe l’artiste Yue Minjun, explique à un public conquis la beauté des Mathématiques, et nous plonge dans l’univers angoissant du sculpteur hyperréaliste Ron Mueck, qui attire  plus de 300 000 visiteurs.

couv_fondation_entreprise

Il y a plus de 10 ans, sous l’impulsion de Colette Barbier et Philippe Savinel, la société Ricard lance la Fondation d’entreprise Ricard pour l’art contemporain, qui soutient la jeune création dans le domaine des arts plastiques. L’espace d’exposition, repensé en 2007 par l’agence Jakob+MacFarlane, permet à la génération d’artistes émergents d’exposer son travail sur une base de 7 propositions par an. La part belle est aussi faite aux jeunes commissaires, qui ont régulièrement carte blanche pour des expositions collectives. La fondation organise également le Prix Ricard. Le lauréat se voit offrir 15 000 euros, et son œuvre entre dans les collections du Centre Pompidou. En 2005, c’est Loris Gréaud, actuellement exposé dans le hall du Musée du Louvre, qui remporte le prix ! Une sélection pointue des artistes majeurs de demain.

Capture d’écran 2013-11-20 à 15.13.09

Tout nouveau tout beau !

En 2014 s’ouvrira en plein cœur du Bois de Boulogne la Fondation Louis Vuitton, dédiée elle aussi à l’art contemporain.  La réalisation de l’édifice a été confiée à l’architecte Franck Gehry, le père génial du Guggenheim de Bilbao, et se déploiera comme un voilier au milieu des arbres. Un vibrant  hommage au Palais d’hiver, qui décorait le Jardin d’acclimatation  au XIXe. La Fondation Louis Vuitton pour la création a pour objectif de faire découvrir à un large public une sélection de créations renforçant ainsi l’engagement de la société LVMH, propriété de Bernard Arnault, pour le rayonnement de la culture. Artsper est dans  les starting block pour l’ouverture !

Partager cet article :

1 Commentaire


Hélier

Publié le 06 décembre 2013, 00h20

Beau projet,belle et audacieuse Architecture.Le Mécénat est un bon horizon pour les Arts.

Laisser un commentaire