COLLECTOR’S GUIDE: VOCABULAIRE

Voir plus loin - -

Discussion sur l’art, journée au musée, un ami artiste et vous êtes perdu? Tout le vocabulaire artistique peut être difficile à maîtriser mais est essentiel pour un (futur) collectionneur ou juste un amateur d’art. Artsper vous a fait une sélection des éléments de vocabulaire primairs dont vous avez besoin. 

{TERMES GENERAUX}

Cartel : Il s’agit de la carte d’identité d’une œuvre. Elle comprend inévitablement le nom de l’artiste, le titre de l’œuvre, l’année de réalisation, la technique, les dimensions et le nom du propriétaire (privé, musée ou galerie).

cartel

Format : Le format désigne la forme (rectangle, carré, ovale…), les dimensions, les proportions et l’orientation (vertical, horizontal…) d’un support ou d’une oeuvre.

Manifeste : une théorie sous forme de livre écrit ou d’une œuvre considérée comme l’origine d’un mouvement artistique.

Mouvement artistique : la tendance artistique, culturelle, intellectuelle, regroupant un certain nombre de personnes dont les travaux et les idées vont dans la même direction (Cubisme, Impressionnisme, Dadaïsme, Minimalisme, Arte povera…) 

Support : Ce sur quoi l’œuvre est exécutée. Le support peut être le papier, la toile, le carton…

Technique : C’est le procédé utilisé par l’artiste pour réaliser son oeuvre (peinture, collage, photographie…)

Technique mixte : on parle de technique dite mixte lorsqu’une œuvre est réalisée à l’aide de plusieurs techniques.

 

 

{LA PEINTURE ET SES GENRES}

 

Genre : Le genre est la définition des grandes familles d’œuvres comme les portraits, les paysages, les natures mortes… l’Académie au XVIIème siècle classifia les genres en deux groupes. Les genres majeurs étaient la peinture d’histoire, la peinture religieuse et l’allégorie. Les genres mineurs, un peu négligés, étaient : le portrait, la nature morte, le paysage et la peinture de genre. Ce classement eut pour effet de contraindre les artistes à se spécialiser uniquement dans un seul genre, majeur ou mineur.

Au XXème siècle, les artistes mettent un terme à cette hiérarchie. On appelle scène de genre une œuvre qui évoque un sujet populaire, ordinaire ou intime.

Allégorie : la personnification d’un concept abstrait comme l’amour ou la liberté sous la forme d’un individu ou d’un animal. 

orginal_1120647_174892

Dawn’s awakening, Pairoj Karndee

Nature morte : La nature morte est un genre qui met en scène des objets inanimés, souvent des objets du quotidien comme de la vaisselle ou une corbeille de fruits.

orginal_1541_706617

Untitled, Gordon Hopkins

Vanité : Il s’agit d’une nature morte qui représente des objets comme un crâne ou une bougie, rappelant au spectateur qu’il est mortel et que la vie est éphémère. On parle de Memento Mori « souviens toi que tu es mortel ».

 orginal_pasqua18_345888

Vanité papillons, Philippe Pasqua

 

{LA REPRESENTATION}

 

Abstrait : Apparaissant au début du XXème siècle, l’abstrait est une tendance artistique où on ne cherche pas à représenter la réalité visible. Une figure abstraite, non figurative, ne représente rien que l’on puisse reconnaître.

orginal_anosssanstitre_368527

Untitled, Jan Voss 

Figuratif : Désigne des arts qui représentent un sujet identifiable comme la peinture d’un objet reconnaissable ou d’un paysage.

Anthropomorphe : une forme qui rappelle celle de l’humain.

orginal_unnamed3_748451

Focus 03A, Maurice Renoma

Canon : terme qui désigne l’ensemble des règles qui déterminent les proportions du corps humain à une période donnée et selon les critères esthétiques relatifs à chaque culture.

Contour : la ligne qui marque le tour du sujet, d’une forme.

Estomper : Le procédé de dégrader, d’adoucir et atténuer les contours d’un dessin.

Réalisme : qui tend à imiter la réalité.

Repentir : partie d’une œuvre modifiée durant sa réalisation.

Sujet : Désigne ce qui est représenté dans l’œuvre.

 

{L’ŒUVRE SA NATURE ET SES FORMES}

 

Bidimensionnelle : une œuvre qui ne possède que deux dimensions, comme la peinture ou la photographie.

Classique : ce qui appartient à l’Antiquité gréco-romaine ou une œuvre d’un artiste s’inspirant de cette période.

Collage : Méthode artistique consistant à fixer sur le support des fragments de matériaux divers, surtout des segments de papier. Ce procédé fut inventé par les Cubistes en 1910.

Conceptuel : Fait référence à une idée, une démarche ou une réflexion de l’esprit.

Esquisse : le dessin exécuté au crayon, la première ébauche. Elle donne une impression inachevée. C’est le point de départ de création d’une œuvre.

Estampe : L’estampe permet de produire un dessin mécaniquement, en un certain nombre d’exemplaires appelés épreuves, à partir d’une plaque de bois, de cuivre ou de zinc qui sera encrée.

orginal_poisson-70x100-altu-print_249605

Gyotaku 2-0-13, Bernard Gaume

Fresque : une peinture murale.

Happening : expérience artistique où l’évènement est l’œuvre. Cette forme d’art est éphémère et souvent enregistrée par le biais de la photographie ou de la vidéo.

Installation : un mode d’expression artistique assez récent où on utilise un aménagement d’objets et d’éléments, constituant un tout.

Performance : une forme d’expression artistique contemporaine où l’action et son déroulement dans le temps composent l’œuvre. Comme le happening, cet art éphémère est souvent filmé ou photographié.

Photomontage : plusieurs photographies sont assemblées en montage.

Série : Il s’agit d’une suite ou un groupe d’œuvres aux mêmes caractéristiques ou avec un sujet commun.

Partager cet article :

Laisser un commentaire