Anecdotes autour de R.Mutt

Voir plus loin - -

Cette semaine, Artsper revient sur l’oeuvre la plus controversée du XXème siècle, Fontaine, de Marcel Duchamp (1917), et lit pour vous entre les lignes, afin de vous livrer des anecdotes artistiques à raconter.

 

Marcel-Duchamp-Fontaine-1917 

« Fontaine » est un ready-made de l’artiste français Marcel Duchamp (1887-1968) exposé en 1917 au Salon des Artistes Indépendants de New York. Il représente un urinoir en porcelaine renversé signé du nom du fabricant de l’objet. On va rappeler, en deux mots ce qu’est un ready-made, pratique initiée par Marcel Duchamp. C’est une œuvre d’art qui n’est pas façonnée par un artiste. Ce dernier choisit un objet déjà manufacturé et intervient pour le transposer dans un autre contexte et changer son statut en lui donnant un titre symbolique ou décalé.

Ici, l’objet original est un simple article de sanitaire, un urinoir en porcelaine renversé, acheté dans un magasin de la société Mott Iron Works, à New York. Marcel Duchamp a ajouté à l’aide de peinture noire l’inscription «R. Mutt 1917».

Ce que l’on vous propose, c’est de revenir sur les spéculations et rumeurs autour de cette signature R.Mutt:

Il peut apparaitre assez clair que R.Mutt est une déformation du nom du fabricant de l’objet cité precedemment, J.L Mott.

Mais nous pouvons aussi penser à une mutation, Mut-Ation, R-mut, donc l’art mute, dans le sens où le ready-made est une sorte de pas en avant dans l’art, une nouvelle forme d’art.

R.Mutt, comme art « mioute », qui signifie « muet » en anglais. Ou encore « Armut », traduit par « pauvreté » en Allemand.

Et si on traduit encore, on remarque que « Mutt », veut dire « chien bâtard  » en anglais. Il est facile de comprendre Art Bâtard, un art où le concept prime sur l’objet, où l’objet est un article de la vie courante qui perd son sens utilitaire sous le titre
« Fontaine « .

R.Mutt à l’envers, devient Mu-ter, la mère.

Mais encore, c’est l’inversion de Tu m’, considérée comme la dernière peinture de Duchamp, en 1918.

duchamp_tum01

Et enfin, R.Mutt, R.M, comme Ready Made, pratique qui, on peut le dire, a remis en question un certain nombre de certitudes sur lesquelles reposait l’art, comme les notions de virtuosité et de savoir-faire ou encore d’œuvre.

Partager cet article :

2 Commentaires


Lolo

Publié le 18 juin 2014, 16h17

Scandale du XXème siècle

Hélier

Publié le 06 décembre 2013, 00h25

Avatar fâcheux de l’Art dont l’intention a été pulvérisée par l’effet produit.Simple avatar,détail de l’histoire…de l’Art et de l’argent.Du moyen des Artistes…

Laisser un commentaire