6 Conseils pour débuter une collection d’art contemporain

Voir plus loin - -

[no title] 1967 by Andy Warhol 1928-1987

 

Artsper est le premier site de vente d’oeuvres d’art contemporain en ligne en Europe, qui recense plus de 15 000 oeuvres sélectionnées par des galeries partenaires. Le but premier d’Artsper est de démocratiser la vente de l’art contemporain pour que collectionner des oeuvres d’art devienne à la portée de chacun. Débarrassé de ses inhibitions, tout utilisateur peut prendre ses repères grâce aux catégories, thématiques et sélections d’experts, au sein d’une offre riche qui peut combler tous les goûts. Le magazine par ailleurs donne des outils pour apprendre progressivement à déterminer la valeur et la qualité d’une oeuvre d’art. Pour les moins aguerris, Artsper revient ici sur les six réflexes à acquérir avant d’entamer une collection d’art contemporain.

CTA

{1. S’imprégner d’art}

Commencez par observer avec plus de recul les créations artistiques qui vous entourent. A l’heure où l’art habille l’espace public et où il se démocratise, soyez attentifs à ces nouvelles formes artistiques. Observez le tag au pochoir à la sortie d’une bouche de métro, la phrase poétique écrite sur un mur blanc au détour d’une rue, la couverture Facebook d’un ami arty. Familiarisez-vous avec certains médiums d’éducation artistique sans que cela soit fastidieux. Si vous êtes familiers avec les réseaux sociaux, suivez des comptes artistiques sur Instagram, Facebook, Twitter, pour parsemer vos journées de publications ludiques et éducatives sur l’art. Par exemple, le déploiement de la phonographie (photographie numérique) avec des réseaux sociaux comme Instagram a poussé une grande audience à apprécier la photographie et l’art numérique. Si vous préférez les blogs et la presse écrite, abonnez-vous à des newsletters dédiées. Les oeuvres regroupées par thématiques sur le site par nos experts peuvent vous aider à découvrir progressivement une multitude de d’oeuvres et de techniques. Par ailleurs, les « meilleures ventes » et les « artistes en vogue » de chaque catégorie peuvent vous aiguillonner dans vos recherches. Multipliez les sources d’information, imprégnez-vous d’art!

30615_1_lJEF AÉROSOL, Untitled, 2016, Courtesy of French Art Studio

{2. Comprendre les oeuvres}

La première expérience d’une oeuvre d’art est émotive. Le bagage émotionnel que l’on apporte avec soi nous aide à construire  une expérience de l’oeuvre et à l’apprécier sans forcément avoir recours à une explication extérieure. Néanmoins, quelle que soit l’intensité de l’émotion ressentie, penser qu’une oeuvre d’art se suffit à elle-même relève d’un fantasme romantique. Seule une compréhension profonde de la pensée de l’artiste nous permet de projeter sur l’oeuvre des émotions, une personnalité, un état psychique. Cela crée du lien, nous aide à arriver à un état d’empathie avec l’artiste et parvenir ainsi à créer une relation personnelle à l’oeuvre que l’on regarde. A contrario, quand nous ne disposons pas d’informations, le rapport à l’oeuvre en est amaigri. Prenons l’oeuvre de Rothko par exemple. On pourrait regarder ses grands carrés de couleurs et s’en lasser, penser qu’il n’y a fournit que peu d’effort. Peu d’entre nous seront profondément bouleversés par sa d »marche. Mais, si l’on sait l’anxiété et l’obsession de Rotkho pour l’abstraction et la couleur, si l’on connaît sa dévotion ascétique pour son art et son évolution du dessin à l’abstraction, alors on peut être profondément ému.

13AUCTION-blog427

MARK ROTHKO, Untitled (Yellow and Blue), 1954, Courtesy of Artists Rights Society (ARS)

 

{3. Evaluer les oeuvres}

Définir la valeur d’une oeuvre est le plus dur quand on entame une collection. Traditionnellement, il convient d’avoir une certaine connaissance du domaine avant de s’y lancer. En effet, les critères qui fondent la valeur d’une oeuvre ne sont pas unanimes. La dimension intellectuelle de  l’oeuvre et sa capacité à accueillir des références savantes est au coeur des critères de son estimation monétaire. Le discours qui accompagne l’oeuvre est donc ce qui permet de compléter la signification de l’oeuvre. En bref, pour le novice, il manque l’opus, le mode d’emploi de l’oeuvre.  Néanmoins, il est important de garder à l’esprit que l’art contemporain est infiniment plus accessible que dans les courants antécédents, puisqu’il véhicule les problématiques du temps. Il faut donc vous  laisser guider par votre plaisir, parce que ce qui vous intéresse vous est le plus proche. C’est sur cette piste qu’il faut s’engager. L’identification des oeuvres et artistes à collectionner viendra ainsi naturellement. Chemin faisant, vous ferez attention aux techniques qui provoquent en vous une émotion particulière. Les reliefs créés à partir d’empâtements de couches de peinture feront sens, vous commencerez à apprécier les lignes épurées de certains artistes abstraits et aimerez moins certains artistes très encensés. Commencer à se forger une opinion, un « goût », basé sur son ressenti est la seule mesure prouvant que l’on est sur la bonne voie!

4540_1_l

FRANÇOIS MORELLET, Pi Coloré, 2001

 

{4. Cultiver un style : L’éclectisme}

La collection au sens classique s’attache à un genre spécifique, tels que l’art abstrait ou les natures mortes, ou un médium précis, comme la peinture ou la photographie. Or, cette conception de la collection est rattachée à une vision élitiste de l’art, qui réduit le collectionneur à une catégorie socio-culturelle en fonction du genre artistique qu’il cultive. La dimension d’étendard social prime ici sur celle de l’épanouissement personnel et le besoin de parfaire son propre goût. Privilégier un seul mouvement artistique, si vous en êtes passionnés, est tout à fait légitime. Néanmoins, les profils culturels sont aujourd’hui multiples. De même que l’on peut apprécier l’opéra en même temps que des musiques urbaines militantes, il est tout à fait compatible d’apprécier du figuratif et du street-art.  L’une des collections contemporaines les plus extraordinaires, mise en vente intégralement en 2015 dans une vente de Sotheby’s Londres sous le titre « Bear Witness », illustre le caractère hétéroclite que peut endosser une collection. Par sa diversité, « Bear Witness » a en effet mobilisé les experts de tous les départements de la maison, et comprenait des pièces estimées à 10 euros et d’autres atteignant des millions. Une seule ligne directrice est à suivre ici: multiplier les médiums et avoir une collection de caractère!

13563_1_l
VAL,Eternal Pillar II, 2013, Courtesy of Galerie François GIRAUDEAU

{5. Se référer aux experts}

Acheter une oeuvre à la suite d’un “coup de coeur” fulgurant est l’assurance que vous ne vous lasserez pas de cette oeuvre sur le long terme. Néanmoins, si vous envisagez vos collections comme un investissement, il est très recommandé de planifier un budget annuel et d’être à l’affût des tendances du marché. Il y a plusieurs écoles de pensée: Ceux qui “diversifient leurs paniers” et ceux qui misent sur un seul genre. Pour vous aider dans votre choix, le magazine Artsper offre des clés de compréhension du marché de l’art, à travers des décryptages, “focus” sur des artistes variés et marchés émergents. Progressivement, vos attirances artistiques évolueront ainsi que vos objectifs de collection. Les travaux sur papier, les photographies ou les imprimés et lithographies sont souvent une bonne entrée en matière pour démarrer sa collection car les prix sont généralement plus accessibles que la sculpture ou la peinture.

wesselman

{6. Prendre en compte la provenance}

Il est nécessaire de se renseigner sur la provenance, l’historique des prix et les expositions précédentes de l’artiste avant de faire une acquisition de taille. Plus un artiste a une provenance importance, plus sa cote est susceptible de monter. Vous pouvez faire appel à des conseillers artistiques ou suivre les avis d’influenceurs si votre budget vous le permet. A ce titre, vous pouvez retrouver dans la rubrique “Interviews” du site des conseils de noms reconnus du monde de l’art accompagnés d’une sélection d’oeuvres.  Internet est également une source inépuisable pour les collectionneurs qui souhaitent rester à l’affût  et se documenter sur la réputation d’un artiste et son potentiel. Qui représente tel artiste ? Où est-il exposé ? S’il s’agit d’un artiste établi, sa cote est vérifiable avec des enchères passées, sa présence au sein de foires et sa représentation par des galeries renommées. Toutefois, un artiste talentueux mais émergent peut très bien ne pas figurer dans ce système de cotation. Dans ce cas, il est utile de se référer à un spécialiste. Sachez enfin qu’un accompagnement est à disposition gratuitement tous les jours chez Artsper. Nos spécialistes se feront un plaisir de répondre à vos questions.

zuber

Partager cet article :

8 Commentaires


sablayrolles

Publié le 15 mai 2016, 23h10

Rien.

achete_ça_sinon_c_est_pas_bon_et_aprés_paye_moi_vite_en_12_fois

Publié le 18 avril 2016, 11h40

Qu’un illettré se défende de recopier un avis moisi d’une attardée pour des illettrés et s’en serve comme d’un bouclier pour parler en plus d’un site à pixels, soit. Mais ne pas dire simplement que l’art contemporain tout comme le street art sont 2 courants morts depuis plus de 30 ans c’est de l’ignorance confirmée. En terme d’investissement c’est plus que nul, vos radars éclairés heureusement font la part belle aux vrais collectionneurs 😉 continuez à gardez loin des vrais filons les orpailleurs façon davina davino m6 déco 😉 merci les geek 🙂

aurore

Publié le 17 avril 2016, 17h23

Pas mal du tout!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

MondoVision

Publié le 31 mars 2016, 12h16

Je spécule, tu spécules, il ou elle spécule…

Chahrazad Zahi

Publié le 09 mars 2016, 10h33

Chère Zara,
Il me semble que vous avez une idée erronée sur notre site. Ce blog ne fait pas partie des blogs associés au Monde, c’est le magazine de notre plateforme Artsper (www.Artsper.com). L’article s’adresse à des personnes n’ayant pas de contact avec l’art contemporain, il ne nous est pas possible dans un article introductif de parler de théories plus poussées, d’autant plus que ce n’est pas la vocation du blog. Pour ce qui est du terme « opus », je vous renvoie au livre de Nathalie Heinich, « Le paradigme de l’art contemporain », où elle l’utilise de la même manière que je l’ai employé dans le texte. Ce terme est largement reprit par d’autres spécialistes et théoriciens de la médiation culturelle également.

Bonne journée.
Artsper

Zara Picasso

Publié le 28 février 2016, 12h27

Pfff, accumulation de platitudes et de lieux communs, approche contestable (tout cela pour en arriver à « investissement/spéculation »), des fautes d’orthographe, des termes mal employés (opus pour notice d’emploi), encore perdu 5 minutes à lire ces blogs associés au Monde qui n’est plus ce qu’il était. Et 3 à pondre ce commentaire inutile.

Chahrazad Zahi

Publié le 09 mars 2016, 10h35

Bonjour Didier,

Très bien vu, j’aime beaucoup le terme d’art vivant aussi!

Etheve Didier

Publié le 13 février 2016, 20h38

Aujourd’hui où l’art se vend comme du savon à barbe, le marketing, la pub, tout est prêt! Il y a même des musées ethno-anthropo-écolo qui se sont lancés dans ce créneau porteur! A l’art contemporain je préfère l’art vivant (une revue disparue) puisque ce qui est « contemporain » à ce jour ne sera plus que con demain… Jean moulin avait lancé ce concept qui a été largement galvaudé depuis! Je pense depuis 30 ans plutôt à  »désarter » depuis qu’un certain Alin Avila m’a initié à la réflexion et à l’action d’un art révolutionnaire… car, finalement, à QUI sert la poésie si elle est désarmée? Depuis que j’ai lu Vygotski j’ai trouvé des réponses et c’est surement pas des universitaires qui vont nous parler de consciences, d’inconscient et d’imagination: ils sont gainés par la psycho- rigidité de Piaget, leur mentor. Un siècle après La théorie d’Einstein les instruments valident son génie mais en psychologie aucun instrument ne validera celle du vrai inventeur du socio-constructiviste, à savoir que l’Homme naît social et que tout va du social vers l’individuel et non l’inverse!!! Allez tous unis-vers-Cythère dans cette ignorance crasse.

Laisser un commentaire