Rencontre avec Didier Vesse, directeur d’Art Up!

Rencontres - -

Art Up!, la plus grande foire d’art contemporain en région renouvelle son partenariat avec Artsper pour sa 8ème édition. Nous sommes donc allés poser quelques questions à Didier Vesse, le directeur de la foire, sur les nouveautés de 2015 ainsi que son avis d’expert sur la santé actuelle du marché de l’art.

{Artsper}: Quelles sont les nouveautés de la 8ème édition ? Y-a-t-il une thématique particulière ?

{Didier Vesse}: Cette année, nous mettons en lumière l’abstraction géométrique, un mouvement suivi par beaucoup de collectionneurs en région. Trois musées importants, au Cateau-Cambresis, à Cambrai et à Dunkerque, mettent déjà en valeur ce courant né après-guerre qui bénéficie d’une réelle popularité au Nord de l’Europe.

Cette 8ème édition est aussi l’occasion de présenter d’autres mouvements comme la nouvelle figuration, le street-art, l’art Brut… Et l’estampe est toujours à l’honneur.

Autre nouveauté, cinq jeunes artistes dans « Revelation by Art Up » ainsi que la carte blanche de Stephane Corréard, Commissaire artistique du Salon de Montrouge, intitulée un « Monde léger et profond. »

 

{Artsper}: Comment se porte le marché de l’art ?

{Didier Vesse}: C’est très partagé, le marché se porte bien à en croire les prix de vente de certaines galeries, mais d’autres souffrent car les acheteurs ont tendance à les délaisser. Il faut avoir de la résistance psychologique et financière, car il ne suffit pas d’être un bon galeriste cela demande de multiples qualités et compétences entre autre un sens commercial, relationnel, être au fait des nouvelles technologies numériques.

 

{Artsper}: Quelle est la fréquentation d’Art up ! ? Comment se positionne Art Up dans le paysage français ?

{Didier Vesse}: Nous cherchons à développer le visitorat et attirer les galeries frontalières et du Nord de l’Europe.

Nous attendons 28 000 visiteurs cette année, Nous avons pris la première place des foires d’art contemporain en province. La Foire a désormais acquis sa clientèle, les participants sont heureux d’y assister tant pour les affaires que pour les échanges et l’esprit. La qualité de la Foire tient aussi grâce à la présence d’entreprises et de structures artistiques et culturelles de la région.

A Lille, il existe de plus en plus de galeries car il règne une dynamique culturelle impulsée par la Ville. La Foire bénéficie d’un contexte artistique favorable depuis que la ville de Lille a été capitale européenne de la Culture en 2004, le mouvement ne s’est jamais essoufflé !

 

{Artsper}: Quels conseils pourriez-vous apporter à un jeune amateur d’art qui n’a pas l’habitude des Foires d’art contemporain ?

{Didier Vesse}: De venir passer du temps sur la foire Art Up, de revivre la visite, de revenir, de revenir…et de faire confiance aux galeries et éditeurs qui sont les meilleurs filtres et découvreurs de talents !

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire