Les Jésus les plus laids de l’histoire de l’art

Rencontres - -

Les peintres du Moyen-Âge et de le Renaissance recherchaient systématiquement la technique pour représenter les scènes religieuses en soulignant la symbolique et en respectant une iconographie très précise. Leur talent est indéniable ! Et pourtant… de nombreux sites internet et blog se sont amusés à répertorier les représentations de Jésus les plus laids de cette période artistique…

 

Rassurez-vous, cette laideur n’est pas toujours involontaire, les peintres de l’époque laissaient effectivement peu de choses au hasard. Vous pourrez remarquer que certains bébés semblent déjà avoir l’expression et les rides d’un vieillard. Les artistes accentuent ainsi la sagesse de Jésus Christ, celle qu’il détient de Dieu.

C’était le concept de l’homuncule, qui désigne un petit homme. C’était un homme auquel les sorciers prétendaient pouvoir donner la vie. A cette période, Jésus était représenté en vieillard car son corps devait être parfaitement formé à la naissance et ne devait pas connaître d’évolutions le long de sa vie. Les peintres n’étaient pas tournés vers le réalisme, mais vers la symbolique.

A la fin de l’ère médiévale, les peintres italiens s’inspirent de plus en plus de la réalité et commencent à représenter des bébés bien en chair. A la Renaissance, de plus en plus de commandes concernent des familles, les bébés ne sont donc plus représentés en vieillards. Les peintres cherchent alors à idéaliser, et à montrer l’innocence des enfants.

Nous vous avons donc concocté une sélection des enfants les plus laids de l’histoire de l’art.

 

Peinture

 

peinture

 

peinture

 

peinture

 

peinture

 

UGLY BABY3

bébés moches

 

bébé moche 10

 

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire