La touche Artistique de… Sliimy

Rencontres - -


L'entre deux

Découvert en 2008 sur internet, le chanteur Sliimy est surtout connu auprès du grand public pour son tube pop et coloré “Wake up”. Mais Sliimy est avant tout un artiste complet, à l’imagination débordante. Le surréalisme est sa muse. En témoigne les étonnants collages qu’il réalise entre deux enregistrements pour son deuxième album. Nous l’avons rencontré…

 

Artsper : Quel est votre rapport à l’art contemporain ?
L’art me nourrit, il suspend le temps et m’inspire chaque jours, sans l’art peu de chance pour moi de survivre.

A: Quelle est la dernière expo qui vous a véritablement marqué ?
J’étais en Australie il y a trois ans, j’ai été voir Ron Mueck l’exposition m’a marqué par son réalisme ce n’était pas un art familier pour moi. Je ne savais pas vraiment si je devais détester ou aimer si c’était vrai ou faux. L’expo m’a beaucoup troublé. 

A: L’artiste que vous adoreriez voir exposé à Paris?
J’aimerai voir une rétrospective d’Alexander McQueen pour moi ces vêtements sont des oeuvres d’art. 

A: L’œuvre d’art que vous rêveriez de posséder ?
The eye de Dali 

A: Votre lieu d’art préféré ?
C’est si dur de choisir mais le centre Pompidou. 

A: Une découverte artistique dont vous êtes particulièrement fier?
C’est un ami, Benjamin Renoux il étudie actuellement à la Saint Martins School, j’admire son art et c’est une belle personne. 

A: L’artiste avec qui vous rêveriez de passer une soirée ?
Monsieur Dali, je cherche toujours l’échelle pour monter aux cieux. 

A: Y-a-t-il des artistes plasticiens qui inspirent ou ont inspiré votre travail ?
Ils inspirent plutôt une vision un art de vivre et d’expressions. Le mouvement surréaliste est ma plus grande inspiration.

A: Vous qui avez été découvert grâce à internet, pensez-vous que le web est une force pour les artistes actuels ?
C’est une vraie force chacun tient en main une source d’inspiration incroyablement riche et qui n’est plus réservé à une élite. Internet m’a ouvert une grande porte pour mon cas et m’a fait sortir de ma province, il n’y a rien de virtuel. La limite est donc de ne pas oublier qu’il n’y a finalement rien de virtuel, il y a des artistes derrière toutes ces œuvres d’art, des œuvres qui existent au delà du support numérique. 

A : Et enfin : un mot pour définir l’art d’aujourd’hui ?
Vital 

www.artsper.com

Partager cet article :

Laisser un commentaire