Jean-Marie Hodin, ou l’art de faire vivre les couleurs

Rencontres - -

Artsper vous présente Jean-Marie Hodin, peintre pointilliste rencontré par l’équipe lors du vernissage de son exposition touquettoise, Quand la plume guide le pinceau.

« Demain, j’aurai un article dans La Voix du Nord. Ce sont malheureusement toujours les mêmes questions d’une désolante banalité. Il faut dire aussi que, pour ma part, je me sens plus à l’aise dans mon atelier que face à une journaliste, micro à la main »

Il est comme ça, tel quel, le peintre touquettois Jean-Marie Hodin que nous avons rencontré le 4 août au Palais des Congrés du Touquet Paris Plage peu avant le vernissage de son exposition.

Après un long silence il nous confie que la fécondation l’a toujours fasciné. Une grille de lecture qui nous permet de découvrir dans quelques toiles abstraites, d’une écriture pointilliste (rappelons que le pointillisme est un courant artistique qui consiste à peindre par juxtaposition de petites touches de peinture de couleurs primaires et de couleurs complémentaires), très colorée, une armée de spermatozoïdes à l’assaut d’un ovule et plusieurs accouplements du genre humain.

Puis il enchaîne : « J’aime que mes toiles soient, par la couleur, le reflet de ma joie de vivre. Ces deux-là dans lesquelles vous avez cru découvrir un corps de femme sont traitées dans des couleurs plus tendres, ici un bleu pâle. C’est vers cela que j’évolue en ce moment. »

Sa compagne intervient : « Certains visiteurs font parfois leur choix en fonction de la décoration de leur intérieur. Ces tons là ça ira bien avec le papier du living disent-ils. Mon mari supporte mal qu’on approche sa peinture de cette manière. »

La vieille dame qui vient d’entrer répond au bonjour de l’artiste et lance aussitôt : « On en parlait justement avec mon petit-fils, il vous faut combien de temps pour peindre un tableau? »
« Une vie madame, toute une vie! »

Puis après un silence « Je peins de 60 à 80 toiles par an, surtout l’hiver ».

Nous quittons Jean-Marie Hodin avec une affiche tirée à 150 exemplaires que nous avons payé 10 euros. Nous avons promis de nous revoir.

Vous comprendrez que nous ne pouvons que vous conseiller de lui rendre visite si vous êtes dans les parages pour les vacances : Atelier Hodin, 8, galerie de l’Hermitage, Le Touquet Paris Plage.

  

Partager cet article :

1 Commentaire


houtch

Publié le 28 avril 2014, 10h38

bonjour jean marie , c’est fait , alain est papa d’une petite camille qui est nait le 26 avril .

bonne journée .

Laisser un commentaire