Entretien avec Michel Culot, fondateur d’Art On Paper

Rencontres - -

Artsper est partenaire de la quatrième édition de la foire de dessin de Bruxelles, Art On Paper qui débute ce jeudi à Bruxelles. Pour l’occasion, nous vous permettons  de découvrir et d’acquérir en avant-première mais également après la foire, les oeuvres qui seront exposées tout au long du weekend. Artsper a également rencontré Michel Culot, initiateur de cet évènement, qui répond à nos questions et nous livre sa vision et son ambition pour sa foire.

AOP-BANNER-Artsper-1004x430

 

Artsper: Il s’agit déjà de la 4 ème édition d’Art On Paper, qu’est ce qui vous  a motivé à lancer cette foire il y a  quatre ans? 
Michel Culot: La passion du dessin et la créativité qu’il dégage et l’envie en tant qu’entrepreneur culturel de lancer une manifestation exclusive sur ce théme à Bruxelles capitale de l’europe à l’égal de certaines autres capitales internationales. Qui plus est dans un lieu inattendu pour un salon hors norme qui propose un rapport à l’œuvre plus intimiste et direct.
 
A: Quelles sont les nouveautés prévues pour l’édition 2013? Pouvez-vous nous décrire ce que vous appelez désormais Art on Paper+1 ?
 Michel Culot: Le +1 qui permet désormais au galeristes exposants de présenter une œuvre d’un artiste de leur choix sortant du cadre strict du dessin; peinture, sculpture, video…  Art on Paper+1 met aussi cette année le Frémok à l’honneur en dédiant à ce collectif d’édition un espace d’exposition. Les visiteurs découvriront ainsi les expérimentations menées par ses auteurs, avec pour toile de fond le questionnement de la frontière distinguant l’art de la bande dessinée. 

A: Vous  avez également lancé un appel à projet visant à mettre en avant le travail d’un jeune artiste ou d’un étudiant en art. Pouvons nous imaginer voir un jour sur Art on Paper une section «  émergence » ou « jeunes talents » ?

Michel Culot: Oui c’est l’ambition à terme. Dans un premier temps ce que nous voulons faire c’est de donner la chance à de jeunes artistes émergeants d’être vus et appréciés. Et pourquoi pas repéré par les collectionneurs et amateurs.

A: Quelle serait votre ambition ultime pour la foire?  

 Michel Culot: Qu’elle soit reconnue tant au niveau national qu’international comme une plateforme qui soit une place forte d’exposition, de rencontres, de découvertes,  de promotion et d’échanges sur le théme du dessin.
 
A: Quels sont vos artistes coup de cœur, découvert lors des précédentes éditions d’Art On Paper?
 Michel Culot: Stephane Mendelbaum, Dominique Goblet, André Stas, Max Neumann, et bien d’autres car Art on Paper foisonne de talents.
 
A: Êtes-vous vous même collectionneur?
Michel Culot: Modeste, mais oui, j’aime craquer pour mes coups de cœur et posséder l’œuvre qui me fait vibrer, c’est une manière d’enrichir son univers personnel.
 
A: Comment percevez-vous le projet Artsper?
Michel Culot: A  la fois comme un outil fantastique mais aussi comme une forme de « dématérialisation «  de l’œuvre originale, il  faut maintenir aussi l’équilibre entre  monétisation et  information pour devenir une référence.

Partager cet article :

1 Commentaire


Richard mas

Publié le 22 février 2015, 08h16

Richardmas-sculpteur.com
Bonjour
Pouvez vous me donner plus de détails sur votre fonctionnement
Cordialement

Laisser un commentaire