TOP 8 DES ARTISTES DU RECYCLÉ

Lifestyle - -

Aujourd’hui l’écologie est au cœur de toutes les préoccupations politiques, économiques et sociétales. Pas étonnant donc qu’elle s’insinue également dans la création artistique contemporaine à travers le courant plus ou moins défini des œuvres réalisées à base d’objets recyclés !

Que la démarche de ces artistes soit écolo par essence ou qu’ils s’inscrivent dans la tradition du ready-made duchampien et de l’utilisation de l’objet de consommation en art, leurs œuvres sont profondément originales et font émerger des figures inattendues de matériaux improbables. Elles font également réfléchir au statut éphémère de l’œuvre puisque ses composantes se trouvent parfois périssables, ce qui contribue à sa beauté.

 

{1. VIK MUNIZ}

Vik-Muniz-29

L’artiste brésilien Vik Muniz est le grand représentant de « l’art du déchet ». Repéré par un marchand d’art new-yorkais au milieu des années 1980, l’artiste s’est spécialisé dans la reproduction de chefs-d’œuvre ou de figures médiatiques à base de matériaux recyclés, détournés et incongrus: détritus, lambeaux de magazine, mégots, fils de fer, pièces de puzzle etc.

Vik Muniz réalise souvent des œuvres de taille monumentale dont la composition est projetée au sol à plusieurs mètres de hauteur. L’œuvre est ensuite immortalisée par une photographie, qui perdure, alors que l’œuvre disparait.

Le film « Waste Land » documente le projet que l’artiste a mené pendant 3 ans dans la plus grande décharge du monde, celle de Jardim Gramacho dans la banlieue de Rio. Pour ce projet Vik Muniz a utilisé les ramasseurs de déchets de la décharge qui lui amenaient la matière première de son œuvre, posaient pour incarner ses images, assemblaient l’œuvre selon les projections au sol de l’artiste à l’intérieur d’un hangar pour ensuite tirer la photo finale.L’argent récoltée suite à la vente des photographies en question fut entièrement reversé aux participants du projet.

 

{2.DEREK GORES}

DerekGores

Artiste floridien, designer et illustrateur à succès, Derek Gores est passé maitre dans l’art du collage qu’il réalise à base de magazines, d’étiquettes et de matériaux recyclés en tous genres. A partir de ces découpures classées par gamme chromatiques, l’artiste ré-assemble des images complètement nouvelles. Ses œuvres représentent des portraits de femmes ou des scènes de vie inspirés de l’univers de la mode et du design. Ce qui étonne dans l’œuvre de Derek Gores est le naturel et la fluidité des images recomposées grâce à la mosaïque de ses matériaux glanés ici et là.

Diplômé de la Rhode Island School of Design, il vit et travaille à présent à Melbourne. Il a prêté son style aussi bien à des marques comme Adidas et Harley Davidson qu’à des stars comme Madonna et Lenny Kravitz.

 

{3. TIM NOBLE ET SUE WEBSTER}

wild_mood_swings

Tim Noble et Sue Webster sont un couple d’artistes britannique dont le chemin s’est croisé en 1986 aux Beaux-art de Nottingham. Depuis, ils réalisent conjointement des « sculptures-ombres » réalisées à base d’objets mis au rebus et de déchets en tous genre ensuite éclairés pour former des ombres-portraits sur les parois environnantes.

L’œuvre elle-même semble à première vue une accumulation de bric-à-brac sans ordre, mais illuminée sous le bon angle, son ombre projette une image incroyablement détaillée et réaliste du profil des deux artistes dans des scènes intimes, d’animaux, ou encore des villes etc.

 

{4. GUERRA DE LA PAZ}

Six Thai Trannies in Heaven (2008) by Guerra de la Paz

Guerra de la Paz est un collectif d’artistes cubains formé par Alain Guerra et Neraldo de la Paz. Basés à Miami, ils travaillent à partir de matériaux non-conventionnels : des vêtements recyclés avec lesquels ils construisent des sculptures en volume très colorées. Elles réinterprètent souvent des œuvres classiques ou sont porteuses de messages socio-politiques. Leur œuvre interroge particulièrement notre société de consommation et la manière dont nous utilisons et jetons à profusion des objets encore utilisables, tels que les vêtements.

 

{5. NIK GENTRY}

8473317282_4ef2db681d_c

Nick Gentry est un artiste londonien dont la particularité est de recycler les anciennes disquettes d’ordinateur (les ancêtres de nos clefs USB) sur lesquels il peint des portraits étonnement réalistes et futuristes. Son œuvre est influencée par le développement du consumérisme, de la technologie et de la cyberculture dans la société, avec un intérêt particulier porté aux supports technologiques devenus obsolètes. Il utilise également des pellicules de film, des cassettes VHS et des films radio. Ces supports usagés sont savamment intégrés à ses portraits : les cercles métalliques des disquettes sur lesquelles il peint viennent souvent former l’œil du visage représenté.

 

{6. WIM DELVOYE}

wim-delvoye-spiral-tires_zps0bd6d2f5

Wilm Delvoye est un artiste belge internationalement connu pour sa transformation d’objets inutilisés en œuvres d’art spectaculaires. Pour sa série « Pneu », l’artiste découpe habilement dans la texture du pneu de délicats motifs organiques et floraux inspirés du style art nouveau. Le pneu conserve sa forme originale mais finit par ressembler d’avantage à du métal ciselé ou à du bois sculpté.

Wim Delvoye utilise également des métaux, des chutes d’acier ou même des bennes à ordures entières et les transforme en coquillages précieux et dentelés.

 

{7. KHALIL CHISHTEE}

7252689272_95dcf99f2b_o

Khalil Chistee est un artiste pakistanais qui crée des sculptures à taille humaine particulièrement évocatrices à partir de sacs en plastique, sacs poubelle et autres bâches en plastique recyclés. Ce matériau est pour lui une métaphore du « recyclage de notre identité » et une manière d’affronter les problèmes auxquels chacun de nous fait face.

L’œuvre de Khalil Chishtee est également une réflexion sur la préciosité : une œuvre en bronze, bois ou en pierre semble avoir une plus grande valeur car le matérieur lui-même a plus d’histoire. Cependant nous vivons à l’ère du plastique et les sacs en plastique en sont l’exemple le plus ordinaire et quotidien.

 

{8. SUBODH GUPTA}

31CL6137

Subodh Gupta est un artiste indien qui vit et travaille à New Delhi. Il réalise des sculptures de très grand format à partir d’objets du quotidien, dans la lignée de la démarche duchampienne du ready-made. Il choisit des objets particulièrement significatifs dans la culture indienne qu’il recycle en les intégrant à ses installations monumentales : récipients, poêles et plats en acier inoxydable de toutes sortes, qui abondent dans les cuisines indiennes quelle que les franges sociales.

L’artiste se réfère donc directement à la culture dans laquelle il a grandi et qui est en constante évolution à l’heure de la mondialisation. Les objets qu’il choisit portent déjà leur propre référence et histoire, mais l’artiste leur en ajoute de nouvelles en les intégrant dans ses œuvres.

Partager cet article :

2 Commentaires


artfordplus

Publié le 30 mai 2016, 15h47

Article fort intéressant. Plusieurs artistes sont très connus dans cette liste d’autres moins mais le méritaient. La dernière phrase du premier paragraphe sur Gupta n’est pas compréhensible.

marie vergnes

Publié le 18 septembre 2015, 10h09

Super article

Laisser un commentaire