Top 10 de l’art contemporain vu cette semaine

Lifestyle - -

Cette semaine, Artsper et Paul Cerutti, un passioné d’art contemporain, sélectionnent pour vous le top 10 des images au contenu visuel fort!

 Tape Paris, Numen_For Use, 2014 - copie

{Tape Paris, Numen/For Use, 2014. Courtesy : Palais de Tokyo}

A l’occasion de l’exposition Inside au Palais de Tokyo, le groupe Numen/For Use a installé un immense réseau de tunnels de scotch, traversant une grande partie du rez-de-chaussée du palais.  Accessible au public, l’expérience est aussi intéressante de l’intérieur que de l’extérieur. Elle marquait la première oeuvre de l’exposition Inside, et symbolisait les connections neuronales du cerveau. Ce n’est qu’en faisant « l’introspection » de son cerveau que l’on pouvait rentrer dans l’inside de notre être.

    Mother and Child, Damien Hirst (Divided), 1993. Courtesy- Prudence Cuming Associates

{Mother and Child, Damien Hirst (Divided), 1993. Courtesy: Prudence Cuming Associates}

Damien Hirst et son univers parfois macabre, se plait ici à réinterpréter la relation mère-enfant…

 Leviathan, Anish Kapoor, 2011. Courtesy- Grand Palais

{Leviathan, Anish Kapoor, 2011. Courtesy: Grand Palais}

Faite à l’occasion de la Monumenta 2011, l’oeuvre enveloppe le visiteur d’une émotion intense, quel que soit son degré d’initiation à l’art contemporain.

 Untitled, Keith Haring, 1985 - copie

{Untitled, Keith Haring, 1985. Courtesy: Glenstone}

Dans l’univers imagé de Keith Harring, la télévision, la religion, ou encore l’argent, appartiennent ici à un seul monstre sanguinaire.

La critique sociale est, comme souvent, omniprésente dans le travail de l’artiste.

 Michael Jackson and Bubbles, Jeff Koons, 1998. Courtesy- Whitney Museum of American Art

{Michael Jackson and Bubbles, Jeff Koons, 1998. Courtesy: Whitney Museum of American Art}

Cette œuvre en porcelaine, aussi dérangeante que belle, est un chef d’œuvre de l’artiste néo-pop Jeff Koons, représentant rien de moins que le roi de la Pop.

Grrrrrrrrrrr!!, Roy Lichtenstein, 1965. Courtesy - Solomon R. Guggenheim Museum

{Grrrrrrrrrrr!!, Roy Lichtenstein, 1965. Courtesy : Solomon R. Guggenheim Museum}

Les larges traits noirs, les couleurs flash et les onomatopées sont tout à fait emblématiques du travail de Roy Lichtenstein.

Untitled(Boxer), Jean Michel Basquiat, 1982. Courtesy - Jean Michel Basquiat

{Untitled(Boxer), Jean Michel Basquiat, 1982. Courtesy : Jean Michel Basquiat}

Oscillant entre l’abstraction et l’art figuratif, l’air menacent du personnage et son importante carrure nous évoquent le génial et terrifiant roi de la boxe: Mohamed Ali.

Follow Your Dreams, Banksy, 2010.

{Follow Your Dreams, Banksy, 2010}

Représentant un peintre de façade déconfit et résigné, Banksy se plaît à montrer que nos rêves sont « annulés » dans un langage visuel simple et efficace.

If You, Christopher Wool, 1992.

{If You, Christopher Wool, 1992}

Avec cette oeuvre vendue à plus de 23 millions d’euros, Christopher Wool a su s’entourer de collectionneurs avec un bon sens de l’humour.

 Red Demon and Blue Demon with 48 Arhats, Takashi Murakami, 2013 - copie

{Red Demon and Blue Demon with 48 Arhats, Takashi Murakami, 2013}

Plongée dans l’univers mythologique, magique, coloré, fantastique et manga de Takashi Murakami

Partager cet article :

Laisser un commentaire