NEW-YORK L’AVANT-GARDISTE EN 2 EXPOSITIONS


{L’art contemporain règne sur la ville de New York: ses enchères, ses musées, ses galeries,… Peu de chances de vous y ennuyer! Pour vous aider à choisir, notre correspondante à New-York est allée visiter deux expositions. Récit.}

Exposition Wael Shawky

Exposition Wael Shawky au MOMA

{En avoir plein la vue : Le MOMA PS1}

 

Se déplacer dans le Queens est déjà une étape. Aller au MOMA PS1 en est une autre lorsque le musée offre à ses visiteurs des expositions hybrides qui perdent notre esprit dès la première allée. Mais la programmation proposée en ce début de printemps, entre installation, performances participatives et expositions diverses et complémentaires qui allient toute sorte de médias a de quoi laisser n’importe quel visiteur ébahi. Nos premiers pas dans le musée sont tout de suite arrêtés par une installation monumentale de Samara Golden (artiste américaine née en 1973), « The Flat Side of the Knife » qui explore la sixième dimension. Grâce à un jeu de miroirs et d’escaliers en labyrinthe, on se retrouve dans une expérience digne d’Interstellar en ne sachant plus où se trouvent les limites et les contours de cet appartement abracadabrantesque.

Un peu plus loin, l’exposition ZERO TOLERANCE illustre parfaitement, à travers vidéos, photographies et illustrations, le rôle de l’artiste dans la société, qui porte un regard neuf, diffèrent et introspectif sur les mouvements de contestation qui n’ont eu de cesse d’animer l’actualité de ces vingt dernières années. D’Istanbul à Pékin en passant par Moscou, les artistes adressent un message cru sur la réalité d’aujourd’hui, où chaque homme est sans cesse pris dans les griefs de la tension sociale et politique qui le fait basculer de la liberté à la répression. Amal Kenawy et sa performance dans les rues du Caire, « Silence of the sheep » (2009), qui met en scène ses amis et proches déambulant à quatre-pattes dans un quartier populaire de la ville, a suscité de vives réactions, notamment du fait qu’une femme puisse de cette manière réduire en esclavagisme ses pairs/pères, comme de simples animaux. En effet, on voit ici que le conservatisme ne fait pas bon ménage avec l’art contemporain, qui bouscule les conventions et le bien-pensé, au profit d’une avant-garde généralement incomprise. Des Pussy Riot à  l’artiste chinois Song Dong, les artistes présents dans de cette exposition amènent chacun à leur manière une pièce au grand édifice de la contestation.

Pour respirer un peu, le dernier étage consacre une première rétrospective de l’artiste égyptien Wael Shawky. A travers une trilogie consacrée à l’histoire des Croisades à l’aide de marionettes, l’artiste et réalisateur explore les événements transitoires de la société, de la politique, de la culture et de la religion au sein du Monde Arabe. Les marionnettes, certaines datant du XVIIIe siècle, d’autres plus récentes réalisées en verre soufflé, sont présentées majestueusement dans la salle principale, alors que les films sont visionnés dans les salles aux alentours. Certains dessins des plans des villes fortifiées ou des décors en terre montrent  à quel point Wael Shwaky est perfectionniste, non seulement dans sa démarche mais également dans la réalisation de cette épopée filmée. Si certains se sentent lésés par des histoires vieillottes tirés des récits de l’historien libanais Amin Maalouf, d’autres pourront percevoir le cynisme de cette histoire dramatique véhiculée par ces marionettes, qui nous racontent « une histoire autour d’événements révolus mais qui ne peuvent pas être plus actuels aujourd’hui ». Ces marionettes sont, selon les termes de l’artistes « les signes du contrôle. Ce travail implique également l’idée selon laquelle l’histoire a de tout temps été réécrite et manipulée ». Finalement, le premier et dernier étage du MOMA PS1 se répondent parfaitement.

 

MOMA PS1

22-25 Jackson Ave

Long Island City NY 11101 

 

Exposition Pioneer à Under Construction

Exposition au Pioneer Work Center for Art and Innovation

 

{Se tenir au courant de la photographie contemporaine: Under Construction}

 

Une autre excursion : Brooklyn. Plus précisément Red Hook, un coin fréquenté par les hipster à la recherche de leur nouvel eden, mais aussi par les familles endimanchés ou les vieux vétérans à la forte odeur de whiskey. La navette IKEA devient le moyen de transport idéal pour accéder à cette partie excentrée de Brooklyn, mais loin d’être délaissée par une scène artistique toujours plus dynamique.

Outre quelques galeries et des ateliers d’artistes, Red Hook abrite the Pioneer Work Center for Art and Innovation, un espace d’expositions et résidences d’artistes créé en 2011 par l’artiste Dustin Yellen, qui allie avec brio les mots “alternatif” et “qualité”. La programmation ne laisse en aucun cas à désirer, et ne laisse pas non plus la beauté du lieu masquer les installations et les oeuvres accrochées à ses murs. En ce moment, c’est en collaboration avec Foam à Amsterdam que le Pioneer Works propose une exposition sur la nouvelle photographie américaine, en mettant à l’honneur de jeunes photographes attirés par le langage véhiculé par leur medium et par l’expérimentation des procédés créatifs.

Tous ces photographes, cultivant chacun leur style et leurs sujets, se répondent en écho, conversent et dialoguent majestueusement. Sara Van Der Beek et Jessica Eaton, par exemple, utilisent prismes, cubes et couleurs pour des mises en scènes délicates de formes géométriques. Les collages fantasmagoriques et historiques de Matt Lipps répondent à ceux de Daniel Gordon, dont les visages sont composés d’images de bouches, yeux et nez superposés. Enfin, l’exploration du post-internet de Joshua Cintarella et ses nuages pixélisés et les effets 90 des images de Sara Cwynar font de cette exposition une veritable renaissance photographique, où ce medium ne se cantonne pas à un même contexte et à un tirage plat mais à une multitude de visions et de dimensions.

 

Under Construction – New Positions in American Photography

Pioneer Works, Center for Art and Innovation 

159 Pioneer Street Brooklyn, NY 11231 

Partager cet article :

Laisser un commentaire