Liu Bolin, victime des JO?

Lifestyle - -

En 2005, Liu Bolin est un jeune sculpteur promis à un brillant avenir. Il est dévasté lorsque le gouvernement chinois décide raser Sun Jia Cun pour des raisons immobilières liées aux prochains Jeux Olympiques de Pékin prévus en 2008, dispersant ainsi ce qui était alors la plus grande communauté d’artistes chinois .

Afin de manifester son chagrin, il décide de se photographier devant les ruines de son ancien atelier, en se fondant littéralement dans les décombres.

Cette photographie devint alors la première d’une longue série de photographies bien connues et a fait la renommée mondiale de cet artiste, connu comme « l’homme invisible de la photographie ».

liu-bolin-village

Le procédé est toujours le même, Liu Bolin prend en photo le paysage, mur ou monument qui lui servira de cadre pour la photo finale. Cette base de travail lui sert à déterminer son choix de couleurs, de lumières, afin de mettre au point un « modèle ». La photographie final requiert alors que Liu Bolin tienne la pose pendant parfois plus d’une dizaine d’heures afin que ses collaborateurs puissent le peindre de pied en cap sur la base du modèle que Liu Bolin a préparé.

bolin3

Partager cet article :

Laisser un commentaire