L’essentiel de la semaine du… 27 mai 2013

Lifestyle - -

Mel Ramos

Cette semaine Artsper s’envole pour Londres pour redécouvrir l’influence de Duchamps tout en se replongeant à nouveau dans l’univers de Marina Abramovic. On assiste également à plusieurs concerts àMarseille avec du street-art plein les yeux et on vous invite à consulter les oeuvres de Mel Ramos sur Artsper.

Un DVD: Marina Abramovic « The artist is present »
Nous vous avions présenté il y a quelques semaines la vidéo de présentation de la performance de Marina Abramovic au MoMA. « The artist is present », rétrospective sur le travail de l’artiste et surtout témoignage intime avec celle qui depuis plus de quarante ans nous entraine dans des performances toujours plus choquantes et émouvantes. Tourné  en 2010 durant la rétrospective au MoMA, ce documentaire nous plonge au coeur de la préparation de l’artiste.

Marina Abramovic – « The artist is present »

Une exposition: The Bride and the Bachelors au Barbican
Jusqu’au 28 juin 2013, le Barbican célèbre Marcel Duchamp, l’un des artistes les plus influents du 20ème siècle.  Mis en scène par Philippe Pareno,  The Bride  and the Bachelors nous présente la relation et l’influence que le travail de Marcel Duchamp a eu des artistes plus contemporains. Ainsi ce sont 25 oeuvres de Duchamp parmi lesquels un des fameux « urinoirs » qui sont présentés avec les travaux notamment des plasticiens Robert Rauschenberg et Jasper Johns. Ce même Jasper Johns qui nous a influencé dans le choix d’Artsper.

« The Bride and the Bachelors » jusqu’au 9 juin au Barbican de Londres.

Un évènement: This (is not music)
C’est à Marseille, actuellement capitale européenne de la culture 2013,  que l’on vous propose dans le cadre de l’évènement This is (not) Music, une exposition intitulée « La dernière vague » à la Friche la Belle de Mai. Avec pour thème principal la culture du surf et du skateboard, cette exposition complète nous offre la possibilité de découvrir plus d’une centaines d’oeuvres à la fois des vidéos, des photographies et du street-art.

Jusqu’au 9 juin

L’artiste de la semaine: Mel Ramos
Né le 24 juillet 1935 à Sacramento, Mel Ramos débute ses études artistiques dans sa ville natale en 1953. Sa 1ère exposition a lieu à la galerie David Stuart en 1965 et il expose en Europe à partir de 1971. La peinture de Mel Ramos s’inscrit résolument dans le courant pop art. Comme Roy Lichtenstein, il s’inspire, au début de sa carrière, de l’imagerie des comics américain, en peignant les effigies de Batman ou de Flash Gordon. Le thème de la Pin-up va ensuite devenir récurrent pour lui et choisit de l’illustrer par des figures qui se détachent sur des fonds représentés par des logos de marques. A partir de 1970, il détourne des classiques de l’histoire de l’art comme l’Olympia d’Édouard Manet ou l’Amour et Psyché de Jacques-Louis David. Artiste du détournement qui refuse la provocation, Ramos voit dans la Californie des 60’s une anticipation de notre civilisation de l’image omniprésente. Plusieurs oeuvres de Mel Ramos sont en vente sur Artsper ici. 

Partager cet article :

Laisser un commentaire