LES ESSENTIELS DE LA SEMAINE DU…11 NOVEMBRE

Lifestyle - -

Des photographies parisiennes, des photographies colombiennes, une réflexion sur la pratique et la production de l’image documentaire, la Bible de la critique d’art rééditée…Artsper vous souhaite la bienvenue dans cette nouvelle semaine !

 

POUR L’AMOUR DE PARIS

Mise en page 1

A travers l’exposition “Brassai, Pour l’amour de Paris”, la ville de Paris rend hommage à l’écrivain, photographe et cinéaste: Brassai ; mais également à ces milliers d’anonymes qui ont fait Paris. Rejoignant la capitale au milieu des années 1920, Brassai s’attachera toute sa vie à saisir la lumière de Paris. Il captera, comme personne, l’esprit des quartiers, des Tuileries aux Grands Boulevards en passant par Pigalle…. Un enchantement à découvrir jusqu’au 8 mars 2014.

 

Un « white cube » please !

De 1976 à 1981, Brian O’Doherty, publie dans le magazine Art Forum, quatre essais, réunis plus tard sous le nom de « Inside the white Cube. The Ideology of the Gallery Space ». Il s’agit, ni plus ni moins, de l’acte de naissance de la « bible critique » de l’art. Lu et dévoré par les artistes, les professionnels et les collectionneurs, l’ouvrage fait aujourd’hui l’objet d’une réédition en français chez JRP Ringier. Une prose enlevée, percutante et mordante…à acheter et à apprécier sans plus tarder !

 

NUITS COLOMBIENNES

Nocturnes de Colombie, images contemporaines
Du 8 novembre 2013 au 2 février 2014

nocturnes

Direction le musée du Quai Branly, où Photoquai, biennale des images du monde présente « Nocturnes de Colombie » et met à l’honneur quatre artistes colombiens : Juan Manuel Echavarria, Miguel Angel Rojas, Oscar Munoz et José Alejandro Restrepo. On y découvre, outre la beauté des images, un panorama inédit et contrasté de la réalité quotidienne en Colombie.

 

On ne se souvient que des photographies
Exposition du 13 septembre au 23 novembre 2013 à Betonsalon.

Fruit de la rencontre et du dialogue entre le Groupe de recherche « l’art moderne et contemporain photographié » de l’Ecole du Louvre et le master 2 professionnel Politiques Culturelles de l’Université Paris Diderot – Paris 7, ce projet fait référence à une citation de l’essayiste Susan Sontag, qui insiste sur ce phénomène perceptuel particulier et pourtant rarement abordé : le moment où le souvenir de la représentation se superpose à celui de l’événement au risque de l’effacer.

Partager cet article :

Laisser un commentaire