L’ART CONTEMPORAIN À VIENNE

Lifestyle - -

Pendant des siècles, Vienne a été la capitale intellectuelle d’Europe: lieu de naissance de l’Art Nouveau au début des années 1900, elle est la ville de référence des grands artistes internationaux que sont Gustav Klimt, Egon Schiele et Oskar Kokoschka. La richesse de son histoire la rend particulièrement foisonnante sur le plan culturel, et il est presque impossible de faire un top 10 des lieux à voir, tant les options abondent, car Vienne n’est pas en reste sur le plan de l’art moderne et contemporain !

Artsper a quand même humblement tenté de vous dresser un panorama des « must-see » pour vos vacances au pays des strudels ! 

 

{1.BIENNALE DE VIENNE}

vienna-biennale-2015-wien_biennale_logo_web-jpg_detail2gross

Forte de sa tradition de centre névralgique de l’art dans les années 1900, Vienne inaugure cette année la première édition de sa Biennale, du 11 juin au 4 octobre, qui se veut interdisciplinaire, à la jonction de l’art, du design et de l’architecture. Son mot d’ordre ? « Ideas for change ». C’est donc le changement de notre société et la manière dont les arts appliqués peuvent apporter des réponses aux mutations de notre époque qui sont au centre de l’événement. Au niveau artistique, cela se traduit par un accent mis sur le numérique.

Quatre grands lieux de l’art viennois seront la scène de cet événement inédit : le MAK (Musée Autrichien des Arts appliqués/ Art contemporain – à l’initiative de la Biennale), le Kunsthalle Wien, le « Angewandte Innovation Laboratory » de l’université d’arts appliqués de Vienne, et le Centre d’architecture de Vienne – de nombreux événements auront également lieu dans l’espace public.

Au programme des festivités : des expositions sur des thèmes d’actualités (comme la surpopulation avec « Uneven Growth : Tactical Ubranisms for Expanding Megacities » au MAK), des conférences, des performances, des tables-rondes et des ateliers en tous genre.

Pour en savoir plus.

 

{2. MUSÉE DU BELVEDERE}

???????????????????????????????

Vous le savez sûrement déjà, le Musée du Belvédère est tout simplement un incontournable de Vienne. Avec la plus grande collection de Klimt au monde – les œuvres à ne pas manquer étant Le Baiser et Judith– ainsi que des œuvres majeures de Schiele et Kokoschka, le musée était à l’origine la résidence d’été du prince Eugène de Savoie.

En matière d’art moderne, le palais héberge également des chefs-d’œuvre de l’impressionnisme français et de la période Biedermeier de Vienne, et une collection d’œuvres du gothique flamboyant et de l’époque baroque pour les amateurs d’art ancien.

Cet été, une exposition intitulée « Klimt and the Ringstrasse- A showcase of Grandeur » montrera la production des peintres de la période fastueuse de la construction du « Ring » de Vienne tels qu’Hans Makart, Gustav Klimt et son collectif de peintres, la « Kunstler-Compagnie » ainsi que le style de vie de l’époque.

Pour en savoir plus.

 

{3. PAVILLON DE LA SÉCESSION}

secession01b

Impossible d’être un amateur d’art à Vienne sans faire le tour des hauts lieux de la Sécession viennoise. Votre seconde étape sera donc le Pavillon de la Sécession.

Construit en 1897 par Joseph Maria Olbrish, il représente le manifeste architectural du mouvement de la Sécession Viennoise, marquant le début du courant de l’Art Nouveau, dont Klimt était le chef de fil. L’Art Nouveau se veut une synthèse des différentes disciplines artistiques et s’envisage comme un art total. La devise du mouvement est « « À chaque âge son art, à chaque art sa liberté » et ses principaux artistes en sont : Gustav Klimt, Josef Hoffmann, Otto Eckmann, Josef Maria Olbrich, Koloman Moser, Oskar Kokoschka, et Egon Schiele.

Des parties de la fameuse Frise Beethoven de Gustav Klimt de 34 mètres de long, traduction visuelle de la 9ème symphonie du célèbre musicien et réalisée par Klimt en 1902, se trouvent au sous-sol du bâtiment.

Le pavillon organise également des expositions temporaires : jusqu’au 11 octobre, vous pourrez visiter une exposition dédiée à l’architecture dans le mouvement sécessionniste et intitulée « Too modern for the first row : the architectural history of the Vienna secession ».

Pour en savoir plus.

{4. MUMOK}

mumok_aussenansicht__c__mumok_web_01

Photo: Jürgen Hammerschmied

Le MUMOK, situé dans le quartier des musées et le centre historique de Vienne, est le plus grand musée d’art moderne et contemporain d’Europe Centrale, avec une collection présentant l’avant-garde autrichienne ainsi que les principales tendances du XXème siècle : cubisme, futurisme, surréalisme mais aussi Pop Art, Fluxus et Nouveau Réalisme. Au programme, des œuvres de Kandinsky, Paul Klee, Kokoschka, Fernand Léger, René Magritte, Roy Lichtenstein ou encore Francis Bacon.

Le musée, doté d’une architecture moderniste en lave basaltique, doit une partie de sa collection au prêt à long terme de la Ludwig Foundation, ce qui a augmenté le nombre de ses œuvres à quelques 10 000 pièces.

Cet été, une exposition intitulée « Ludwig Goes Pop » (jusqu’au 13 septembre) présente l’impressionnante collection pop art de l’industriel allemand et de sa femme Peter et Irène Ludwig. Environ 100 œuvres des plus grands artistes du Pop Art (Robert Indiana, Andy Warhol, Roy Lichtenstein, James Rosenquist, Jasper Johns etc.) seront exposées provenant de six institutions différentes en lien avec le couple de collectionneurs.

Pour en savoir plus.

{5. BANK AUSTRIA KUNSTFORUM}

Kunsthalle, Wien Foto: Clemens Fabry

 

Le Bank Austria Kunstforum (Forum d’art de la banque d’Autriche) héberge une collection d’environ 10 000 oeuvres parmi les plus fameuses d’Autriche, allant du début du XIXème siècle avec l’Art Nouveau jusqu’à l’art contemporain en passant par la peinture d’avant-garde de l’après Seconde Guerre Mondiale. L’un de ses joyeux est sa riche collection de photographie comprenant des grands noms comme Alfred Stieglitz ou Diane Arbus.

Le Forum est également connu pour ses expositions à succès attirant des milliers de visiteurs chaque année: en ce moment, une exposition dédiée à Martin Kippenberger, un des artistes les plus controversés du XXème siècle. L’exposition cherche à mettre en avant l’importance et l’impact de la production artistique de Kippenberger sur les générations d’artistes qui lui ont succédé.

Pour en savoir plus.

 

{6. KUNSTHALLE WIEN}

kunsthalle_wien_c_stephan_wyckoff

Ouvert en 1992, et délocalisé en 2001 dans le quartier des musées, le Kunsthalle Wien est le lieu dédié à l’art contemporain de la ville à ne pas manquer.

Le Kunsthalle Wien s’est imposé comme la place artistique la plus expérimentale de Vienne et se distingue par son programme d’expositions aux scénographies innovantes souvent axés sur des thèmes sociétaux et les enjeux du monde moderne.

En ce moment, dans le cadre de la Biennale de Vienne, vous pourrez visiter l’exposition intitulée « Future Light : Pauline Boudry/Renate Lorenz. LOVING, REPEATING », une installation immersive consistant en trois œuvres vidéo et une série de sculptures créant une atmosphère propice à la réflexion sur le passé et le futur.

Pour en savoir plus.

{7. THYSSEN-BORNEMISZA ART CONTEMPORARY}

4788

Fondé en 2002 par Francesca von Habsburg, le TBA 21 se veut un laboratoire dédié aux arts, au design et à la création. La fondation se consacre avant tout à la mise en avant d’artistes ayant une pratique expérimentale et ambitieuse, et porteurs de projets originaux défiant les frontières artistiques traditionnelles aussi bien dans le domaine de l’architecture, de la performance artistique, ou des installations in situ. La fondation est orientée vers des œuvres transdisciplinaires présentant des résonances sociales et environnementales. Pour sa fondatrice, l’interdisciplinarité des arts permet d’apporter un regard nouveau sur la présentation, la collection et la préservation des œuvres.

La fondation est impliquée dans un certain nombre de projets et commissions artistiques voyageant dans les plus grandes institutions mondiales.

Jusqu’au 27 septembre se tient une exposition présentant un projet spécialement réalisé par le plasticien Olafur Eliasson et l’architecte David Adjaye pour le 51ème Biennale de Venise et intitulé « Your Black horizon Art Pavilion ».

Pour en savoir plus.

{8. GALERIE ERNST HILGER}

Hilger_still

Partenaire d’Artsper, la Galerie Ernst Hilger a été fondé en 1971 et expose des œuvres d’artistes internationaux tels que Pablo Picasso, Jean Dubuffet, Keith Haring et Mel Ramos ainsi que des artistes autrichiens des années 1960 et suivantes.

La galerie dispose également d’un espace de 800m2 qu’elle utilise comme laboratoire à projets pour des artistes venant du monde entier à la pointe de leur art.

Pour en savoir plus.

 

{9. 21ER HAUS}

21erhaus_nacht_aussen_1_730x440
Le musée 21ER HAUS se trouve dans un magnifique  bâtiment conçu par l’architecte Karl Schwanzer et a reçu en 1958 le Grand Prix d’Architecture. Remodelé en 2011 par Adolf Krischanitz, le 21ER HAUS est dédié à l’art autrichien du XXème et XXIème siècle. Conçu à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1958, il a été converti en musée d’art moderne en 1962. Aujourd’hui, il est une plateforme internationale pour l’art autrichien de 1945 à aujourd’hui.

{10. LEOPOLD MUSEUM}

308

Le Musée Leopold, ouvert en 2001, rassemble sur quatre niveaux les œuvres de la collection privée de Rudolf et Elisabeth Leopold, un couple de collectionneurs passionnés, qui comprend le plus nombre d’œuvres d’Egon Schiele au monde, ainsi que des estampes et des objets du XIXème et XXème siècle d’artistes de renommée internationale de l’Art Nouveau et du Wiener Werkstätte.

Cet été, une exposition intitulée « Where I want to go » (jusqu’à septembre 14) met en regard 80 oeuvres de Tracey Emin et une sélection de dessins d’Egon Schiele (choisis par celle-ci).

Pour en savoir plus.

Partager cet article :

Laisser un commentaire