L’ART CONTEMPORAIN À DUBLIN

Lifestyle - -

Dublin n’a plus rien à prouver sur le terrain littéraire : terre de grands écrivains et poètes tels que W.B Yeats, James Joyce ou Oscar Wilde, elle est classée quatrième ville de la littérature par l’Unesco. Cependant, les amateurs d’art contemporain trouveront aussi à Dublin de quoi satisfaire leur intérêt car la ville n’est pas en reste grâce à une municipalité activement engagée dans la promotion des arts visuels.

Pour ceux que le Musée de la Guinness ne réjouit pas plus que ça, Artsper propose un parcours de l’art moderne et contemporain dans la ville d’Ulysse, mais pas que !

 

{1. IRISH MUSEUM OF MODERN ART}

unnamed

 

L’IMMA (le Musée Irlandais d’Art Moderne) se trouve dans un bâtiment datant du XVIIème siècle. Il propose un programme d’exposition varié et interactif dans le but de créer un dialogue avec le public et de promouvoir l’art contemporain. En tant que première institution nationale pour l’art contemporain, l’IMMA soutient le travail d’artistes de la scène contemporaine irlandaise dans le but de les aider à mener à bien leur projet, et faire connaître leur œuvre au près du public.

L’IMMA héberge la collection nationale d’art moderne et contemporain comprenant plus de 3 500 œuvres d’artistes irlandais et internationaux. Le musée suit de très près la production contemporaine et de nouvelles acquisitions d’œuvres de 1940 à nos jours viennent enrichir la collection chaque année.

En ce moment, et jusqu’au 20 septembre, se tient une exposition consacrée à l’artiste photographe, installateur et cinéaste canadien Stan Douglas: la première exposition solo du travail de l’artiste contemporain en Irlande.

Pour en savoir plus.

{2. INDEPENDENT MUSEUM OF CONTEMPORARY ARTS}

indie-moca-copy-2

 

Ouvert depuis 2007 seulement, l’IMOCA (Musée Indépendant Irlandais d’Art Contemporain) est dédié à l’exposition, l’éducation et la promotion des pratiques artistiques contemporaines innovatrices et expérimentales.

L’IMOCA met l’interaction et l’éducation du public au cœur de sa mission. Le musée ne reçoit presque aucune subvention de l’état et déploie ses activités grâce à l’autofinancement et au soutien d’institutions culturels, d’entreprises et d’individus mécènes.

L’IMOCA soutient la scène artistique émergente au travers d’un programme d’artistes en résidence, de mise à disposition d’espace, de séminaire et d’ateliers en tous genres.

Pour en savoir plus.

{3. ROYAL HIBERNIAN ACADEMY}

Royal_Hibernian_Academy_building_in_Ely_Place,_Dublin,_Ireland

Fondée en 1823, la Royal Hibernian Academy était l’institution de référence dans le champ des arts visuels en Irlande au XIXème siècle. Le lieu a eu une histoire tumultueuse depuis : au départ perçu comme une institution réactionnaire, il est passé par un complet remaniement au court du XXème siècle. Aujourd’hui sa mission est le développement et le dialogue des arts visuels traditionnels et innovants au travers d’un programme éducatif et d’expositions variées.

Pour en savoir plus.

 

{4. DUBLIN CITY GALLERY THE HUGH LANE}

dublin-city-gallery-the

Dublin City Gallery The Hugh Lane est une galerie d’art musée fondée par la Municipalité de Dublin en 1908 et dédiée à l’art moderne. Elle abrite une riche collection d’art moderne léguée par Hugh Lane, le fondateur de la galerie, ainsi que des œuvres d’artistes contemporains irlandais. Parmi les joyaux du musée: le studio de Francis Bacon reconstruit en 2001 et la une donation d’œuvres du peintre Sean Scully.

En ce moment et jusqu’au 4 octobre, l’exposition « Hugh Lane (1875-2015) : Dublin’s Legacy and Loss » célèbre le grand philanthrope et marchand d’art à l’origine de la création du musée, et dont les œuvres forment la plus grande partie de ses collections.

Pour en savoir plus.

 

{5. FRINGE FESTIVAL- DU 7 AU 20 SEPTEMBRE}

New_Logo

Fringe Lab est un festival dédié aux arts vivants lancé en 1995 et qui a lieu tous les ans en septembre. Il se concentre sur la création émergente. Outre des spectacles de danse, théâtre et musique, Fringe propose également un grand nombre de performances et événements artistiques.

Fringe est une plateforme d’échange, d’exposition et de partage autour de l’art. En mettant à disposition des espaces de production pour les artistes qui y participent, Fringe répond aux besoins d’artistes émergents et établis en recherche d’espaces propices à la circulation des idées. Fringe propose aussi un riche programme d’ateliers, de masterclass, et d’événements en tous genres organisés pas des experts irlandais et internationaux du monde de l’art.

Pour en savoir plus.

 

{6. THE LAB}

the-lab

The Lab est le centre artistique de la municipalité de Dublin, situé dans le quartier historique de Monto. Il s’agit d’une plateforme d’activités comprenant une galerie, une salle de répétition et un incubateur, et qui accueille une grande variété de pratiques artistiques. The Lab est majoritairement dédié au soutien de la création émergente.

The Lab organise des expositions temporaires, des conférences, des ateliers et des événements de tous types tout au long de l’année.

Pour en savoir plus.

 

{7. GREEN ON RED GALLERY}

green_on_red_gallery_lomard_street_east_large

The Green on Red Gallery est un établissement iconique de Dublin situé dans un entrepôt du coeur de la ville. Parmi les premières galeries irlandaises d’art contemporain, elle expose des artistes établis irlandais et internationaux tels que Gerard Byrne, Damien Flood ou encore Nigel Rolfe. Chaque année, la galerie organise entre 10 et 11 expositions solos et deux expositions collectives, en plus de débats, performances, concerts et projets hors les murs.

Pour en savoir plus.

 

{8. DUBLIN STREET ART TOUR}

opct_70f1229c2cc4fbff1c0cc2f1821cf6fffb2aba6a

La capitale irlandaise n’est peut-être pas la première ville qui vienne à l’esprit quand on pense au street art, mais elle est pourtant la scène d’une montée du genre depuis quelques années et ses rues en sont témoins. Avec le soutien grandissant de la municipalité de Dublin aux arts visuels, le street art n’est plus aujourd’hui une pratique underground.  La quartier de Camden Street est un havre pour les artistes de rue et l’agence Evolve Urban Art fait le lien entre la communauté et les artistes en menant à bien des projets de muraux comme celui du Liberties Festival de 2014 qui impliqua la réalisation de 15 muraux dans les environs du Musée de la Guinness.

N’hésitez donc pas à vous embarquer dans une visite du street art dublinois pour découvrir la ville sous un jour nouveau. Au programme, des œuvres d’artistes comme Solus, Fitan Switzer, ou encore James Earley!

Partager cet article :

Laisser un commentaire