Happy Birthday Galerie Perrotin au Tripostal de Lille

Lifestyle - -

Qu’allez-vous voir à l’exposition Happy Birthday, Galerie Perrotin / 25 ans » au Tripostal de Lille ? 6 000 mètres carrés d’exposition, 3 niveaux, 77 artistes, 147 œuvres : cet automne, le Tripostal de Lille poursuit son voyage au cœur de l’art contemporain en fêtant en grande pompe les 25 années de carrière de l’un des plus célèbres galeristes français: Emmanuel Perrotin.

 

Intérêt, émerveillement, dégoût, agacement, rire: il suffit d’observer les visiteurs de l’exposition pour comprendre qu’elle ne laisse personne indifférent. Et pour cause: l’éclectisme des œuvres proposées, leur caractère tour à tour énigmatique, poétique ou tout simplement provocateur incite le visiteur à passer d’une émotion à l’autre, de la contemplation au questionnement.

Car en 25 ans, Emmanuel Perrotin n’a pas chômé. Aujourd’hui business man (il a 3 galeries à Paris, Hong – Kong et New York), le galeriste a commencé très jeune, à 21 ans, en ouvrant sa toute première galerie dans son appartement. Découvreur de talents, il a pris le parti de miser sur des artistes d’avant-garde en prenant des risques assumés. Si le galeriste a probablement essuyé des coups et des revers, effectué des choix discutables (l’exposition présente tout de même quelques œuvres devant lesquelles on peut parier que vous ne vous arrêterez pas longtemps), personne ne peut remettre en question son flair: après tout, avoir déniché et soutenu Damien Hirst, JR, Jean-Michel Othoniel, Maurizo Cattelan, Takashi Murakami ou encore Xavier Veilhan, ça fait beaucoup d’artistes « superstars » pour un seul homme …

Artsper a trouvé dans l’exposition « Happy Birthday, Galerie Perrotin / 25 ans » une exposition parfaite pour combler sa boulimie artistique et vous présente 4 coups de cœur.

Le bon plan pour visiter l’expo
La métropole lilloise a lancé en septembre La C’Art, un pass musées donnant accès, en illimité, pendant un an, à 5 musées : Le Palais des Beaux – Arts, La Piscine, le LaM, le Fresnoy, et le MUba. Vendue à partir de 30€, La C’Art offre également l’accès gratuit à l’exposition « Happy Birthday ». Pensez-y ! Plus d’infos sur www.lacart.fr .


One cup of cappuccino then I go, Paola Pivi
Belle découverte, cette œuvre de Paola Pivi a de quoi surprendre. Réalité ou photomontage? Il faudra venir contempler l’œuvre pour trancher. Et découvrir également d’autres productions de l’artiste, comme ce couple de zèbres transis de froid au milieu d’une montagne enneigée (Paola Pivi, Untitled, 2003).
 Paola Pivi – One cup of cappuccino then I go – 2007

 

Architects as volumes, Xavier Veilhan
Hommage aux grands noms de l’architecture (Xavier Veilhan est un passionné de la discipline !), cette œuvre nous a plu pour la diversité et la singularité qu’elle suggère en variant les tailles, les couleurs et les matériaux de ses portraits.

Xavier Veilhan8Architects as volume_2012


Nasutamanus, Daniel Firman
Cette œuvre de Daniel Firman n’est pas la seule présence animale de l’exposition « Happy Birthday ». Mais c’est probablement la plus étonnante. Trublion du monumental et de la pesanteur, l’artiste aime jouer avec nos nerfs, car après tout, on se demande comment ça marche. Et si vous vous demandez s’il s’agit d’un éléphant taxidermisé, rassurez-vous: ce beau pachyderme est en fibre de verre et polymère.

Daniel FIRMAN_Nasutamanus_2012


La salle jaune : Claude Rutault, Germaine Richier et Eugène Leroy
Au premier abord, on ne comprend pas trop ce qui se trame dans cette salle aux murs jaunes. Pourquoi cette couleur? Les sculptures aux vagues airs de Giacometti (elles sont en fait de l’artiste Germaine Richier) ont-elles un rapport avec le duo de tableaux qu’on aperçoit dans le fond de la salle ? Mais surtout que font ces panneaux de couleur disséminés à terre ? Pour rester dans l’interprétation artistique, on vous dira qu’en les disposant çà et là, Claude Rutault a voulu questionner l’accrochage des œuvres d’art : après tout, pourquoi ne pas disposer les œuvres sur les murs plutôt qu’à terre. Mais demandez plutôt aux médiateurs présents dans l’exposition : ils vous donneront, eux, une interprétation non moins intéressante …

La salle jaune_diverses oeuvres_Claude Rutault_Germaine Richier_Eugène Leroy

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire