Gemmyo s’invite chez Artsper

Lifestyle - -

Le marché de l’impression 3D est en plein essor, une multitude d’objets peuvent désormais être modélisés puis imprimés en trois dimensions. La sphère artistique est l’un des meilleurs exemples d’application concrète de cette nouvelle technologie. Son utilisation fait encore aujourd’hui figure d’exception, mais elle touche de nombreuses formes d’expression artistique, telles que la sculpture, la haute couture et la joaillerie.  

Au milieu des années 2000 apparaissent les prémices de l’utilisation de la technologie 3D dans l’art. L’artiste Frank Stella est le pionnier en la matière, avec sa série Scarlatti Kirckpatrick. Il y combine des formes en résine réalisées avec une imprimante 3D avec des tubes d’acier pliés. Cette expérience constitue une exception pour l’époque car l’impression 3D était notamment utilisée par les industries de pointe et restait donc relativement inaccessible. Au contraire, aujourd’hui, il est possible d’acquérir une imprimante 3D pour environ 2000€, rendant possible sa démocratisation.

frank-stella-in-the-studio

frank-stella-scarlatti-kirkpatrick-2006-present-fe-98

L’artiste Franck Stella dans son atelier et son oeuvre 3D Scarlatti Kirckpatrick

Cette évolution a donné un nouvel élan aux arts, permettant ainsi de créer des œuvres qui n’auraient jamais pu voir le jour par la simple intervention manuelle de l’artiste. En ressortent des formes novatrices et troublantes, comme par exemple la série Tangle de l’artiste Joshua Harker. Découlant de l’exploration du dessin automatique surréaliste, il explore des formes imaginaires qu’il ne pourrait reproduire sans la 3D.

L’impression 3D permet aussi l’utilisation de nouvelles matières telles que le plastique, le polymère… La designer haute couture Iris Van Herpen  combine artisanat, en utilisant des techniques anciennes et parfois oubliées et nouvelles matières et technologies représentant le monde à venir.  Sans l’utilisation de l’impression 3D, il aurait été impossible de donner forme aux chaussures représentant des branches d’arbres grimpantes présentées lors du défilé de la collection Haute Couture 2013.

Iris van Herpen, 1st of july 2013

Défilé Iris Van Herpen Haute Couture 2013

L’art de la joaillerie ne fait pas exception. L’impression 3D a permis plusieurs avancées majeures dans la création de bijoux. Par exemple, la Maison Gemmyo, pionnière dans l’utilisation de cette technologie, emploie le procédé 3D au service d’un concept innovant : créer un bijou sur mesure directement en ligne à partir d’une image 3D.

L’internaute peut personnalise par exemple une bague de fiançailles, en mariant la pierre de ses envies au métal précieux de son choix. L’impression 3D permet ainsi à Gemmyo de fabriquer la totalité de ses bijoux dans des ateliers français, qui assurent une qualité d’exception et des délais record de fabrication de deux à trois semaines.

Bague Anastasia or blanc quartz 1440 EURO v2

Bague Anastasia or blanc quartz

Partager cet article :

Laisser un commentaire