5 EXPOS À VOIR EN AOÛT

Lifestyle - -

C’est le milieu de l’été, tous vos amis ont déserté la capitale et vous comptez les jours jusqu’à votre semaine dans les Baléares… Mais rien ne vous empêche de continuer de vous élever intellectuellement ! Etes-vous un vrai de la culture oui ou non ? C’est en Août que ça se prouve !

Artsper et Paris Bouge vous ont préparé une petite sélection pour vous éviter d’éplucher l’officiel des spectacles.

 

{1. BEAUTÉ CONGO- Fondation Cartier, 11 juillet-15 novembre}

Beauté Congo

La nouvelle exposition phare de la Fondation Cartier c’est celle-ci ! Son ambition ? Explorer un siècle de production artistique congolaise à partir des années 1920 et changer notre regard sur un art trop vite taxé de folklorique ou naïf. L’exposition fait la part belle à la peinture, mais musique, sculpture, photographie et bande dessinée sont également présentes et nous font découvrir la diversité et le dynamisme de la scène artistique de ce pays à l’histoire morcelée.

 

{2. LARTIGUE, LA VIE EN COULEUR- Maison Européenne de la Photographie, 24 juin-23 août 2015} 

Jacque Henri Lartigue

Ce n’est qu’à l’âge de 69 ans que Jacques Henri Lartigue a été reconnu en tant qu’artiste, grâce à l’exposition de 43 de ses photographies au MoMa en 1963. Il est alors projeté sous les feux de la rampe : ses photos font le tour du monde et il devient LE photographe en noir et blanc de la Belle Epoque et des années folles.

L’exposition “Lartigue, la vie en couleurs“ décide aujourd’hui de présenter ce photographe sous un jour moins connu, celui de la couleur, qui représente en fait plus d’un tiers de sa production. Les œuvres exposées, qui datent des années 1950 et 60, sont donc inédites pour la plupart et sont le résultat d’une sélection inspirée de l’artiste lui-même grâce aux albums qu’il a réalisé au fil des ans.

 

{3. PATRICK NEU, Palais de Tokyo, 26 juin-13 septembre}

Patrick Neu

Vue de l’exposition de Patrick Neu, Palais de Tokyo (24.06 – 13.09 2015). Photo : André Morin. Courtesy Patrick Neu © ADAGP, Paris 2015.

Le Palais de Tokyo met cet été à l’honneur un artiste à la pratique résolument unique. Depuis 30 ans que l’artiste français Patrick Neu s’adonne à son art loin du monde, il s’est spécialisé dans le détournement des techniques traditionnelles et le recours à des matériaux artistiques très peu conventionnels : ailes d’abeilles, suie sur verre, cristal, cire, sculpture en encre de Chine, ailes de papillon, mues de serpent, coquilles d’œufs, peinture sur cendre etc. Leur dénominateur commun ? La fragilité.

La sélection des œuvres présentées dans l’exposition suggère justement ce dialogue périlleux entre les matières et la mémoire du monde, à travers des œuvres qui revisitent les figures de Bosch, d’Holbein ou de Rubens.

 

{4. GERMAINE KRULL- Jeu de Paume, 2 juin- 27 septembre}

Germaine Krull

Germaine Krull, Autoportrait à l’icarette, vers 1925 / © Centre Pompidou, MNAM-CCI / © Estate Germaine Krull, Museul Folkwang Essen 

Pendant l’été, un autre grand nom de la photographie du XXème siècle fait l’objet d’une exposition monographique : Germaine Krull, considérée comme pionnière du reportage photo moderne. L’objectif de cette exposition ? Montrer l’équilibre entre vision artistique et fonction médiatique de la photographie avec au programme, des extraits de livres et de magazines, mais surtout 150 tirages d’époques datant de la période 1924-45- son travail au service de la France Libre puis en Asie.

 

{5. MONIKA SOSNOWSKA, Cahiers d’art – galerie d’art, 11 juin-30 septembre}

Monika Sosnowska

© Monika Sosnowska / Photo by Marcelina Sosnowska

Artiste polonaise, Monika Sosnowska a été sélectionné pour représenter la Pologne à la Biennale de Venise en 2007 et a fait l’objet d’une exposition au Museum of Modern Art de New York en 2006.

Son œuvre mêle architecture et sculpture dans des pièces souvent réalisées pour des sites spécifiques: elle s’inspire d’éléments architecturaux qu’elle transforme et éloigne de leur utilité première.

Aujourd’hui l’exposition que lui consacre la galerie des Cahiers d’art rassemble des maquettes d’œuvres que l’artiste a créées pendant sa résidence de trois mois à l’Atelier Calder à Saché ainsi que de maquettes d’œuvres datant de 2008.

Partager cet article :

Laisser un commentaire