7 clips à la croisée de l’art et de la musique

Focus - -

La musique et l’image font corps…une nouvelle dimension frappe fort ! David Bowie, Queen, les Rita Mitsouko, Michael Jackson… et aujourd’hui, Air, Daft Punk, Radiohead, Björk, exultent leurs créations sonores en apposant une couche esthétique plastique. À l’heure des Grammy Awards, Artsper rallume le son des clips réunissant plasticiens et musiciens.

 

          

LES COLLABORATIONS

 

 

# The Velvet Underground & Andy Warhol

 

« Symphony of Sound », The Velvet Underground & Nico, Image  © Andy Warhol 

 

Immortalisée sur la pochette de l’album « The Velvet Underground and Nico » sorti en 1967, la banane, la plus mythique des sixties, fut le fruit de la rencontre de deux avant-gardistes. Les images extraites sont signées par le pape du pop art Andy Warhol. L’album vendu seulement à 1000 exemplaires à sa sortie (en tranchant avec la morale et les expérimentations de l’époque) est pour nous le flop le plus suave de l’histoire de la musique. Laissez-vous bercer par la veine du Velvet Underground…

 

 

# Gorillaz & Jamie Hewlett

 

«Clint Eastwood», Gorillaz. Illustration © Jamie Hewlett

 

Révolutionnaire, premier groupe virtuel, Gorillaz a fait l’effet d’un détonateur dans le monde de la musique et de l’illustration réunies. Un des pionniers dans le métissage des genres soul, jazz, hip-hop, électro. Derrière Gorillaz, se cache Damon Albarn qui s’allie avec Jamie Hewlett, dessinateur (accessoirement, son colocataire) pour donner vie au personnage iconique de Gorillaz.

 

 

# Toro Y Moi & Lauren Gregory

 

«Rose Quartz », Toro Y Moi. Illustration © Lauren Gregory

 

Quand la musique et la peinture se fondent et se confondent dans un tourbillon de lyrisme, la palette semble tournoyer au rythme des sons envoûtants. Le pinceau de Lauren Gregory esquisse les traits de cette vidéo sur un support musical composé par le producteur américain Toro Y Moi.

 

 

# Chelou & Polly Nor

 

« Halfway to Nowhere », Chelou. Illustration © Polly Nor

 

En dehors de cette tendance à l’image lisse, l’illustratrice londonienne Polly Nor illustre avec subtilité la vraie vie, celle du doute et de l’imperfection, qui révèle la complexité de l’être. « Halfway to Nowhere » composé par le groupe Chelou fait écho à tous les leitmotivs de la dessinatrice : les démons intérieurs, la jungle humaine, la solitude… Le personnage achève sa quête dans la sérénité, et nous aussi, en s’imprégnant d’un univers bucolique aux parfums d’extrême-orient.

       

 

LES MUSICIENS-PLASTICIENS

 

# Pink Floyd

 

“Shine On You Crazy Diamond » écrit par Roger Waters, Richard Wright et David Gilmour.

 

Groupe de légende par excellence, Pink Floyd innove par le caractère expérimental d’un dispositif stellaire. A la 5ème minute, on frôle l’impression de planer dans un tableau surréaliste. La chanson ravive l’absence… celle du leader du groupe, Syd Barrett. « Shine On You Crazy Diamond » ou le plus long morceau des Pink Floyd (26 minutes en entier) livre un vrai moment d’anthologie.

 

 

# Martin Creed

 

“Understanding” Martin Creed  © Martin Creed

Sculpteur, peintre, musicien, réalisateur, chorégraphe de ballet… connu pour avoir remporté le Turner Prize de 2001 pour son installation The lights going on and off. Martin Creed bouillonne et détonne. Un ton non conformiste déteint sur ses œuvres sonores et plastiques. Le caractère loufoque n’interdit pas la création d’une pépite pop et esthétique. La chorégraphie est en parfaite osmose avec les paroles « I am listening » et nous renvoie à notre propre écoute. La mise en abyme opère.

 

 

# Tame Impala

 

“Feels Like We Only Go Backwards”, Tame Impala © Tame Impala

 

L’heure du psychédélique a sonné… Le kaléidoscope juxtaposé à une mélodie pop pétillante explose comme des bulles de champagne. La créativité exacerbée des sixties est ravivée par ce groupe contemporain (2007). La flamme est entretenue par un embrasement de couleurs. Il souffle un vent de la liberté des années 70 vers un nouvel élan.

Partager cet article :

Laisser un commentaire