10 ARTISTES NÉERLANDAIS À SUIVRE

Focus - -

Dans le port d’Amsterdam, y a pas que des marins qui chantent… la scène artistique est en effervescence. Dans le sillon de Rubens, Van Gogh ou encore Rembrandt… la jeune garde de l’art contemporain perpétue l’ardeur artistique de la Venise hollandaise. Artsper vogue sur la vague hollandaise en vous présentant 10 artistes particulièrement novateurs. Design, photo, installation, dessin… ces créateurs partagent le goût pour l’insolite, la poésie et le décalé.

 

#1 BERDNAUT SMILDE

 

nuage-interieur-Berndnaut-Smilde-05
Nimbus D’Aspremont, 2012 © Cassander Eeftinck Schattenkerk

 

Inutile de chercher, nous tenons l’artiste qui a le plus la tête dans les nuages. Il s’agit de Berdnaut Smilde, mi-magicien, mi- scientifique, mais aussi capteur de rêves. Façonneur de nuages à l’aide d’une machine à fumée et d’un produit fixateur, il fige l’éphémère. Les nuages flottent et fusionnent avec des lieux à l’esthétique de haut vol. Une mise en scène surréaliste et onirique frôle la vision céleste. Ses nuages s’étirent aux quatre coins de la planète : Taiwan, Australie, Angleterre, Etats-Unis…

 

 

#2 WIEKI SOMERS

 

Bathboat2-960x680
Bathboat, 2012 © Wieki Somers

 

La douche du design a sonné, Wieki Somers, déborde d’imagination, éclabousse les canons académiques, dissout art contemporain et design. La jeune hollandaise nage dans la révolution du design amorcée par Marcel Wenders à Amsterdam. Wieki Somers se démarque par l’originalité d’un monde surréaliste et onirique tutoyant la vie quotidienne. Sa fable et ses allégories envahissent notre quotidien, et des lieux de prestige comm le MOMA de NY, le Boijmans van Beuningen de Rotterdam et la galerie parisienne Kreo…

 

 

#3 MARCEL CHRIST

 

 

Son penchant à faire jaillir les couleurs et les matières dans un nuage evanescent a été remarqué puis adopté par la publicité. Ces créations mouvantes ne sont pas sans rappeler le mouvement de la terre, le rythme des saisons à travers sa prédilection pour les compositions florales. Son univers cristallise l’essence même d’un parfum, comme en témoigne sa collaboration avec Prada mais aussi avec Coca, Heinekin…toujours dans un mouvement de flux.

 

#4 ARNO NOLLEN 

 

13735_1000

© Arno Nollen

 

Les modèles d’Arno Nollen sont en dehors des normes d’une beauté académique en déjouant les canons classiques et affirment leurs singularités jusqu’au New York Times. Remarqué par le regard aiguisé de l’esthète-cinéaste David Lynch, Arno Nollen partage avec lui une même subtilité artistique. Une sensation imminente de travail profond pour en extraire les méandres de l’âme. Il souffle une douce mélancolie et un spleen noir et blanc teinté de sensualité tempérée par la pudeur. L’ombre de Vermeer plane sur ses clichés. Ses photographies s’exposent à l’international à la galerie Gabriel Rolt à Amsterdam, Green Flowers à Paris… ce qui témoigne d’une vraie reconnaissance de sa fibre artistique.

 

 

#5 DAAN ROOSEGAARDE

 

stu (1)

Lotus dans l’église Sainte Madeleine de Lille © Studio Roosegaarde

 

En tissant le fil du lien social à travers ses installations collectives, Daan Roosegarde  artiste, designer, nous invite à une déambulation, amorcée au sein des Arts décoratifs de Paris, à la dernière nuit blanche et au festival D’Days… Porté par des convictions environnementales, il emprunte la voie de l’écologie et nous convie à emprunter une voie cyclable revisitée par l’empreinte de Van Gogh. L’artiste ravive les rapports humains, en sollicitant le corps et les sens du spectateur devenu spect’acteur. L’oeuvre prend vie avec les pas du public : les sons et les jeux de lumières jaillissent par interaction.

 

 

#6 ERIK VAN LIESHOUT

 

jj

Erik Van Lieshout © Gallery Maureen Paley London

 

Le métissage identitaire des quartiers populaires de Rotterdam ont incité cet artiste à décrypter le quotidien des immigrés en particulier. Avec pour support la peinture, la vidéo ou le dessin, Erik Van Lieshout, exprime les affres de ces hommes. Le trait noir et incisif n’est pas forcément dénué d’humour, comme pour insuffler un peu d’espoir à l’humanité. Un espoir déjà diffusé à travers le Centre Pompidou, la biennale de Venise, la Frieze Art de Londres en 2003…

 

#7 RINEKE DIJKSTRA

 

kolobrzeg-poland-july-26-1992-web

Kolobrzeg, Poland, July 26, 1992 © Rineke Dijkstra

 

Cultivant volontairement un certain trouble du regard dans la galerie de ses portraits, Rineke Dijkstra capte des adolescents à l’acmée de la fragilité au cours des années 90. Sur des plages ou au bord de lacs, l’environnement est propice à une mise à nue d’une période d’incertitude. Le caractère austère et frontal de la picturalité, des expressions faciales et des attitudes se font écho. L’austérité génère une authentique émotion, de part et d’autre. Trouble éprouvé lors de la rétrospective au Musée d’Art Moderne de San Francisco, Musée Solomon R. Guggenheim, à New York, et la galerie Marian Goodman de Paris et de New York.

 

 

#8 MARK MANDERS 

 

11-15_wWeinstein-MW_4

Room with Unfired Clay Figures, 2011–15 © Mark Menders

 

Il flotte ici comme une impression que les personnages gargantuesques de Rabelais se sont échappés de leurs romans pour intégrer les constructions herculéennes de Mark Manders. Des portraits aux allures antiques et médiévales investiguent l’invraisemblable. Le faramineux, la violence, cohabitent avec la fragilité et la délicatesse. Ses sculptures poétiques fascinent autant qu’elles troublent. Mark Manders traite la mort sous la grâce. Le ravissement opère au-delà des frontières, lors de ses expositions individuelles à San Francisco, New York, Dublin, Mexico, Nîmes ou sa présence à la biennale de Venise 2013.

 

#9 SEBASTIAN BRAJKOVIC

 

brajkovic_fibonacci_01

Sebastian Brajkovic, Fibonacci © Carpenters Workshop Gallery Paris

 

Métamorphoser les formes, défaire la norme esthétique, transfigurer les matières, pour transposer l’illusion optique, Sébastien Brajkovic, étire les objets, enroule les formes, et convertit la solidité vers la souplesse. Il leur rajoute une suite logique, comme si celle-ci répondait à l’objet alors que le caractère insolite et fantasque revêt chacun d’entre eux. Sa formation en philosophie est au service d’un juste vacillement entre la logique et l’absurde, l’harmonie et la distorsion. Les conventions sociales désamorcées par le designer, séduisent jusqu’au Victoria & Albert Museum de Londres ou au Museum of Arts & Design de New York.

 

#10 AERNOUT MIK

 

SHIFTING SITTING_K3E0907_28X42_original

Aernout Mik, Shifting Sitting II (2011) © carlier | gebauer, Berlin

 

Un documentaire d’une politique agité ? Une performance ? Une fiction ? Les questions fusent dans l’assistance. Aernout Mik joue avec la vidéo, la performance, la sculpture, l’architecture pour déjouer de la réalité. Elle façonne des mises en scènes, en dehors des normes de la narration. « Mes pièces traitent d’événements politiques ou sociaux mais ne sont pas des images directes de ces événements ». Elle gomme toute référence mais ravive nos interférences avec le contexte actuel. Fréquemment ses personnages émettent un cri ou des gestes virulents… contre un champ masqué. Luttant contre ou pour… contre toutes formes de discrimination ou pour un peu plus de liberté, artistique et politique. Les problèmes sociétaux soulevés résonnent au cœur du MOMA, de la Biennale de Venise (Pavillon Néerlandais) en 2007 ou à travers une rétrospective au Jeu de Paume en 2011.

 

Partager cet article :

1 Commentaire


Virtual Private Server

Publié le 24 mai 2017, 15h21

Tr s discret et un petit peu hors du syst me, le jeune artiste ne semble pas vouloir surfer sur le succ s, et reste tr s sobre sur son utilisation des r seaux sociaux.

Laisser un commentaire