« Zone Brésil(s) » : pleins feux sur l’art contemporain brésilien

Evènements - -

ARTMAZONE est une structure singulière car la première à se consacrer aux arts visuels du Brésil en France. Basée à Paris mais représentée au Brésil, elle rassemble une vaste collection d’art contemporain brésilien, unique dans son genre. Pour ARTMAZONE, la diffusion de ses artistes brésiliens passe également par des recherches curatoriales et des événements artistiques. Ainsi, dans le cadre de la Quinzaine de Quilly de Bretteville sur Laize (Normandie), ARTMAZONE organise une exposition qui présente non pas moins de 13 artistes contemporains brésiliens dont Jean-François Rauzier et Iris Della Roca, tous deux français, mais ayant travaillé sur le Brésil… De quoi brosser un portrait de la scène artistique contemporaine du Brésil et en mesurer toute la diversité !

Venant pourtant d’horizons différents, tous les artistes représentés puisent dans un même patrimoine mondial où identité, temporalité et frontières n’ont plus le même sens. Cela permet d’avoir une grande transversalité car beaucoup de thèmes sont évoqués : égalité, problèmes sociaux, problèmes écologiques. En fait, il s’agit d’aborder tous les contrastes qui constituent la richesse culturelle du pays sans trop tomber dans la critique sociale… Un tel pari n’était pas gagné d’avance mais la commissaire de l’exposition et fondatrice de ARTMAZONE, Nina Sales, a su le relever.

Nous vous proposons un aperçu de l’exposition au travers des regards de 3 artistes présents :

 

Claudia Malaguti

malaguti

Blue Perfum, 2015
Grâce à des procédés qu’elle a elle-même développés, l’artiste plasticienne Claudia Malaguti répare ce qui est « délaissé », « désemparé » ou encore « disgracieux ». Après avoir fait des études dans l’art et la philosophie puis de bijouterie, elle s’intéresse à la matière et tout particulièrement à la cire, son support de prédilection. Ainsi, elle crée des objets qui nous questionnent sur des sujets d’actualité : l’ère de l’information, la société de consommation ou encore les déboires de la mondialisation.

Jean-François Rauzier

Jean-François RAUZIER

Santos, 2015

 

L’invité d’honneur de cette exposition, Jean-François Rauzier, présentera en avant-première une oeuvre de son exposition personnelle prévue en novembre 2016. Puisant dans des références culturelles mystiques et populaires, il construit des « hyperphotographies » qui interrogent sur des grands thèmes civilisationnels tels la culture ou encore le progrès. Ayant déjà exposé dans plusieurs institutions internationales et faisant partie de grandes collections d’art contemporain telles celle de la Fondation Louis Vuitton, il est rattaché au courant des artistes « baroques numériques ». Son oeuvre offre une différente perception comme ré-enchantée de notre réalité moderne…

 

Rafael Suriani

IMG_6116

 

Carmem, 2013

 

Au fil de ses voyages à travers le monde entier – France, Brésil, Angleterre, Etats-Unis, Suisse, Espagne, Chili, Bolivie, Turquie – le jeune artiste brésilien Rafael Suriani s’imprègne des différentes ambiances de la ville moderne mais aussi des habitants qu’il côtoie. Ainsi, mêlant graffiti et collage, à partir de ses  impressions et son expérience de sa ville natale de Sao Paulo, il crée des personnages hybrides qui sont un condensé de diversité culturelle. Installé depuis 2007 à Paris où il suit un Master Fine Arts, il est actif sur la scène de street art de la ville et se plait à poser ses drôles de personnages – souvent mi-homme mi-animal – également en milieu urbain.

Vernissage à l’Église Notre dame de Quilly : le 23 septembre 2016 à partir de 18h
Exposition du 23 septembre 2016 au 9 octobre 2016
Église de Quilly
Rue de Quilly
Bretteville Sur Laize, 14680
Vernissage à la galerie de la mairie :
le 24 septembre 2016 à partir de 18h
Exposition du 24 septembre 2016 au 30 octobre 2016
Mairie de Quilly
Place de la mairie
Bretteville Sur Laize, 14680
Partager cet article :

Laisser un commentaire